AU DAKAR SUCCÈS, LE 49eme EN SPÉCIALE POUR PETERHANSEL! LOEB REPREND 1 MINUTE

 

 

FLASH

 

759 kilomètres, dont 374,58 chronométrés en spéciale, figuraient au menu de cette neuvième étape, ce mercredi 12 janvier 2022, sur le parcours entre  Wadi Ad Dawasir et Bishah.

Cette étape parcourait de grandes pistes, avec pour une fois les dunes qui étaient pratiquement absentes, avec comme profil : 63% de Sable, 32% de Terre, 3% de Cailloux et donc seulement 2% de Dunes!

A l’arrivée, succès de ´Monsieur Dakar, alias Stéphane Peterhansel

Le pilote Audi remportant enfin sa première victoire cette année qui est … sa 49e victoire sur un Dakar, en catégorie autos

Rappelons que le  record de victoires d’étape est détenu par le Fînlandais Ari Vatanen, victorieux de 50 étapes

Peter l’emporte, en précédant une autre Audi, celle de Carlos Sainz, second à 2 minutes 06  et le BRX Hunter de l’Argentin Orlando Terranova, troisième à 3 minutes 59, suivi à 4 minutes 11 de Peter, du Toyota du sud africain, Henk Lategan quatre, à 4 minutes 11

Peter qui confiait :

« C’est une des premières spéciales claires, sans problème d’amortisseur, sans crevaison et sans souci de navigation. Depuis la deuxième semaine, on n’a rien eu comme gros problème technique, donc ça progresse et on se fait plaisir. Je ne suis pas forcément un aligneur de scratchs, mais chaque pilote Audi a gagné une étape, c’est très positif. La première fois qu’une voiture électrique a gagné sur le Dakar avec Carlos, c’était important, maintenant, on confirme la performance. Et ça fait du bien au moral, surtout après un début de rallye compliqué. On doit gagner en 2023, il n’y a pas d’autre solution. Il faut en tout cas qu’on soit prêt. »

 

 

L’autre BRX de Sébastien Loeb, complétant le Top 5, terminant 5eme à 4 minutes 25 et le Toyota du leader Nasser Àl Attiyah, se classant derrière lui au septième rang, à 5 minutes 50 également devancé  par le Polonais Przygonski, avec sa Mini X Raid et qui pointe à 5 minutes 48

Suivent Serradori, Esktrom, de Villiers et Nani Roma qui finit onzième.

Au général provisoire, le Qatari précède le Français de 32 minutes 40. Mais cinq de l’étape, Loeb reprend 1 min25s à Al-Attiyah, toujours solide leader du général

Loeb qui expliquait :

« Ce fut globalement une bonne journée, on a juste tourné une minute et demie sur un way-point, sinon, on a bien roulé. À l’arrivée,cela ne fait pas beaucoup de différence de temps avec Nasser, mais c’est normal, c’est une étape où on était tout le temps à fond. On ne peut pas faire d’écart sur ce type de spéciale, je pense. Ce que je dis depuis le début, c’est que je voulais faire de mon mieux chaque jour et voir ce que cela donnerait à la fin. En performance, même en étant dégoupillé, on a du mal à faire un écart, les Audi sont toujours plus rapides et on a du mal à s’accrocher. Aujourd’hui, on est deuxièmes, on n’est pas maîtres du jeu, il y a trop d’écart, mais on continue à s’accrocher. »

 

 

Et Nasser indiquait lui :

« On a fini l’étape sans laisser échapper trop de temps sur Sébastien, cela nous offre une bonne position de départ pour demain jeudi. On va petit à petit vers l’arrivée. Je ne veux pas prendre de risque, juste avoir un bon rythme. Ce n’est pas fini, il reste encore deux jours. On pense à la victoire depuis le premier jour. On ne cherche pas à gagner les étapes. L’an passé, on avait gagné sept spéciales et terminé deuxièmes, cette année on a gagné deux spéciales et on est en tête !

 

 

A moto, le Français Adrien Van Beveren au guidon de sa Yamaha, a repris le commandement de la course motos ce mercredi, au terme de la 10éme étape, remportée par Toby Price avec sa KTM.

À deux étapes de la fin, le Nordiste posséde ce soir 4 minutes 15 » d’avance sur la Honda du  Chilien Pablo Quintanilla et 5 minutes 59 » sur le Britannique Sam Sunderland, de l’équipe Gas Gas.

Le multiple vainqueur de l’Enduropale du Touquet, rappelait  :

« J’ai fait mon étape à mon rythme en essayant de ne pas me perdreAu dernier point, j’avais calculé et ça se profilaitparfaitement pour demain jeudi, en partant un peu derrière. Mais là, ils ont joué la stratégie d’équipe. Le problème c’est que demain, c’est du sable, et quand tu fais la trace pour les autres, ça leur fait gagner énormément de temps. Je sais que KTM, GasGas et Husqvarna vont faire une seule équipe, et que chez Honda ils sont quatre pilotes rapides. Malheureusement, Andrew (Short, son coéquipier) a fait moins bien que moi aujourd’hui, donc il ne pourra pas m’aider. Donc je vais être tout seul, à moi de jouer. Je ne sais pas ce que ça donnera. Je suis peut-être le seul à ne pas voir de stratégie, et peut-être que ça marchera comme ça. Peut-être que ça nous mènera à notre rêve. »

A retenir : L’abandon de l’Argentin Kevin Benavides, le vainqueur du Dakar en motos en 2021 avec Honda!

Alors qu’il occupait la cinquième place au classement général provisoire avant le départ de l’étape ce mercredi, le pilote KTM est tombé en panne au kilomètre 133. Dans l’impossibilité de réparer il a choisi de se retirer et d’abandonner !

Francois LEROUX

Photo : TEAM

LE CLASSEMENT DE LA SPÉCIALE 

 

1 – Peterhansel / Boulanger (Audi) en 2H52’43

2 – Sainz / Cruz (Audi) à 2’06

3 – Terranova / Oliveras Carreras (BRX Hunter) à 3’59

4 – Lategan / Cummings (Toyota)  à 4’11

5 – Loeb / Lurquin (BRX Hunter) à 4’25

6 – Przygonski / Gottschalk (Mini) à 5’48

7 – Al-Attiyah / Baumel (Toyota) à 5’50

8 – Alvarez / Monleon (Toyota) à 7’27

9 – Serradori / Minaudier (Century) à 7’31

10 – Al Rajhi / Orr (Toyota) à 7’54

Le classement général auto

 

1 – Al-Attiyah / Baumel (Toyota) en 33h13’17

2 – Loeb / Lurquin (BRX Hunter) à 32’40

3 – Al Rajhi / Orr (Toyota) à 55’48

4 – Terranova / Oliveras Carreras (BRX Hunter) à 1’29’18

5 – Przygonski / Gottschalk (Mini) à 1’41’02

6 – De Villiers / Murphy (Toyota) à 1’45’42

7 – Vasilyev / Uperenko (BMW) à 1’49’36

8 – Halpern / Graue (Mini) à 2’13’21

9 – Serradori / Minaudier (Century ) à 2’30’23

10 – Ekström / Bergkvist (Audi) à 2’42’46

 

Dakar Sport

About Author

gilles