LE DRIAN, LE MINISTRE AFFAIRES ÉTRANGÈRES SOUHAITE ARRÊT DU DAKAR APRES EXPLOSION BOMBE A JEDDAH

 

 

Le ministre des affaires étrangères, Jean-Yves Le Driand, pose la question de l’annulation du rallye-raid Dakar

Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, pose donc la question aux organisateurs du Dakar 2022, la société Française ASO – propriétaire aussi entre autres du Tour de France cycliste –  d’envisager l’interruption de la 44éme édition du rallye-raid, après l’explosion suspecte du véhicule d’assistance de l’écurie Sodicars, occasionnant de très graves blessures aux jambes du pilote Orléannais, Philippe Boutron.

Ce dernier rapatrié en France et soigné à l’hôpital militaire Percy de Clamart, en région Parisienne

 

 

 

Ce Vendredi 7 janvier 2021, le Dakar achevait sa première semaine de compétition et alors qu’une étape de repos est installée ce samedi,près de Riyad, la France par l’intermédiaire de son ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian pose donc la question de l’annulation de l’épreuve, à la suite des événements survenus le jeudi 30 décembre dernier 2021, à Djeddah, en Arabie Saoudite.

Jeudi dernier (voir liens), un véhicule d’assistance de l’écurie Sodicars explosait littéralement avec six personnes à son bord, 500 mètres seulement après avoir quitté l’hôtel en début de matinée, et alors qu’il devait se rendre aux  vérifications d’usage techniques et administratives d’avant course.

Autonewsinfos s’était étonné du silence volontaire de la part des organisateurs de ne pas ébruiter cet événement gravissime durant deux jours, pas même à la famille de Philippe Boutron qui ne doit la vie qu’à son équipier Mayeul Barbet qui lui a prodigué les premiers secours vitaux, en l’extirpant de la voiture en flammes.

 

Une enquête antiterroriste ouverte

 

Suite à cet événement, le Parquet national antiterroriste s’est lui-même saisi et a ouvert mardi dernier une enquête pour « tentative d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste ».

Interrogé à ce sujet par BFMTV/RMC vendredi matin par Jean-Jacques Bourdin, le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a laissé entendre qu’une annulation de l’épreuve devait être considérée par les organisateurs compte tenu des circonstances :

« Nous avons dit aux organisateurs et aux responsables saoudiens qu’il fallait être très transparent sur ce qu’il vient de se passer, car il y a des hypothèses selon lesquelles il pourrait s’agir d’un attentat terroriste. »

Eti l enchaîne et ajoute, précisant :

« Il y a déjà eu des attentats terroristes en Arabie saoudite contre les intérêts français. Il était donc important de protéger nos concitoyens, d’avertir, de prévenir, et de demander la plus grande transparence. Le Parquet national antiterroriste s’est donc auto-saisi, et nous sommes à présent face à cette situation : il y a peut-être eu un attentat terroriste contre le Dakar. Il faut être vigilant. Nous avons pensé que cela valait peut-être le coup de renoncer à cette manifestation sportive, mais les organisateurs ont décidé de la maintenir. Il fallait mettre en place des dispositifs de protection suffisants et renforcés. Je pense qu’ils l’ont fait, mais la question d’une annulation de la course reste posée »

“Il y a peut-être eu un attentat terroriste contre le Dakar”

SON FILS INTERVIEWE DANS L’EMISSION RMC / BFM DANS  ‘APOLLINE MATIN’

 

Si aucun mort n’a été à déplorer, le conducteur Philippe Boutron, pilote expérimenté, il s’apprêtait à disputer son dixième Dakar et Président de l’US Orléans Loiret Foot (équipe évoluant en National), a été grièvement blessé aux jambes et a par la suite été rapatrié en France, à l’Hôpital d’Instruction des Armées de Percy, à Clamart, dans le département des Hauts de Seine, à l’ouest de Paris.

Les dernières nouvelles de Philippe Boutron sont plutôt rassurantes selon sa famille, le Français étant sorti du coma avabt-hier jeudi 6 Jancier

Son fils Benoît Boutron, journaliste à RMC Sport, est ainsi revenu hier vendredi sur l’état de santé de son père :

« Il est sorti du coma. Sur ce type d’accident, il faut prendre les choses étape par étape. La chance qu’on a, c’est qu’on peut aller lui rendre visite quotidiennement. Il est blessé aux deux jambes mas on en saura plus dans une dizaine de jours. On a pu le voir, on peut échanger, ça reste limité mais ce sont des moments particuliers, il est passé par un service de réanimation, et il lui faut du temps pour récupérer. »

 

La piste de l’accident peu vraisemblable

 

Si les autorités Saoudiennes ont d’abord évoqué un simple « accident », cette version des faits a rapidement été remise en cause par les personnes présentes sur place, notamment celles qui étaient présentes à bord même du véhicule, à l’instar de Thierry Richard, qui a pour sa part évoqué des « scènes de guerre ».

Selon Benoît Boutron, le copilote de son père Mayeul Barbet, lui aussi présent à bord de la voiture au moment du drame, aurait la conviction qu’il ne s’agit en aucun cas d’un accident comme le prétendent les autorités Saoudiennes :

« Dans la vie, Mayeul est un expert automobile, il a sauvé la vie de mon père en le sortant du véhicule, il lui a fait des garrots et a eu le réflexe de regarder sous la voiture. Son œil d’expert auto lui a fait dire qu’il n’y a pas de doute, qu’il s’agit forcément d’une bombe qui a explosé sous la voiture. La voiture était seule, sur une route ; il n’y a eu aucune percussion, il y a eu le déclenchement des airbags.»

L’étape de repos de ce samedi 8 janvier arrive peut-être bien pour reposer les hommes et refaire les mécaniques mais la psychose de l’attentat peut s’installer aussi sur le bivouac forçant les organisateurs et l’Arabie Saoudite à renforcer les précautions au maximum, face à un cas de conscience énorme.

Les pressions très claires exercées par le ministre des affaires étrangères ne prennent t’ elles pas désormais l’allure d’un avertissement indéniable ?

 

JEAN PIERRE SUEUR SÉNATEUR DU LOIRET INTERVIENT AUSSI…

 

 

Le sénateur du Loiret Jean-Pierre Sueur, ancien maire d’Orléans, ville où vit Philippe Boutron, intervient auprès du ministère des affaires étrangères !

En ma qualité de sénateur du Loiret, je suis intervenu auprès du ministère des Affaires étrangères au sujet des faits dont a été victime Philippe Boutron en Arabie Saoudite, deux jours avant le départ du Dakar.

Je lui ai demandé quelle diligence avait été entreprise par le Quai d’Orsay dès que les faits ont eu lieu et que ce dernier en a eu connaissance, tant auprès de l’Arabie Saoudite que de la société organisatrice du Dakar. Je lui ai notamment demandé s’il pouvait m’informer des raisons pour lesquelles les faits avaient été dissimulés par la société organisatrice de la course. J’ai enfin demandé au Quai d’Orsay quelles dispositions il avait prises ou il allait prendre pour permettre à la DGSI de disposer de tous les moyens nécessaires, en Arabie Saoudite, pour mener ses investigations suite à l’ouverture d’une enquête par le Parquet antiterroriste.

De son côté, l’ancien pilote désormais à la tête du Dakar, David Castera a déclaré:

« Par mesure de précaution, nous avons demandé aux autorités saoudiennes d’augmenter la présence policière tout autour du rallye. Ça se traduit par davantage d’effectifs de sécurité à l’entrée du bivouac, sur les zones de départ et d’arrivée des spéciales et globalement tout au long du parcours

 

Michel PICARD

Photos : GOUVERNEMENT et TEAM

 

NOS DEUX ARTICLES PRÉCÉDENTS SUR CET ÉPINEUX SUJET

 

 http://www.autonewsinfo.com/2022/01/06/philippe-boutron-est-sorti-du-coma-381722.html

http://www.autonewsinfo.com/2022/01/06/lexplosion-de-jeddah-au-dakar-sur-la-piste-de-lattentat-381644.html

 

 

Dakar Evenements Personnalités Rallye-Raid

About Author

gilles