ERWAN NIGON REJOINT L’ÉCURIE YAMAHA VRD IGOL EN MONDIAL ENDURANCE MOTO EWC  

 

 

2022-Erwan Nigon et Yannick Lucot-Photo Team

 

L’écurie Française Yamaha IGOL Expériences, managée par Yannick Lucot, vient de s’adjoindre les services de l’expérimenté Erwan Nigon, pour épauler le pilote Allemand Florian Alt et la nouvelle recrue Sud-africaine, Steven Odendaal. Ils formeront à eux trois, une équipe très rapide sur la Yamaha YZF-R1 N° 333, équipée par le manufacturier Dunlop.

Nigon qui roulait encore l’an passé en mondial EWC pour l’équipe Webike SRC Kawasaki France Trickstar, avec laquelle il avait remporté le Championnat du monde d’endurance EWC 2019 avec Guarnoni et Checa , a souvent bataillé, contre cette Yamaha 333 !

 

2021-EWC-24-Heures du Mans-Motos- Yamaha N°333-VRD © Photo Michel Picard

 

Elle lutta d’ailleurs en 2021 jusqu’au dernier rendez-vous des 6 heures de  Most pour disputer le titre mondial à la Suzuki Yoshimura SERT. Hélas, son moteur en décida autrement lors du 143 ème tour.

Erwan indique:

« J’ai pu alors jauger ses performances et ses grandes ambitions. C’est aussi une formation qui sait fédérer et mettre en avant l’esprit d’équipe. Son fonctionnement est assez atypique. L’équipe est très bien structurée, un peu à la manière d’une équipe de rugby, où des liens privilégiés se tissent entre tous les membres fondés sur le partage et l’entraide. Ces valeurs sont très importantes. »

Avant de poursuivre et d’indiquer:

« Ce n’est pas un coureur qui gagne mais une équipe. Cela m’a aussi rendu curieux et motivé.. A 38 ans, rejoindre cette équipe va donner un nouvel élan à ma carrière. Et c’est une équipe Auvergnate , comme moi ! J’ai hâte de piloter cette Yamaha 333, qui est la machine la plus polyvalente de la grille , et bien sûr de rencontrer mes équipiers. Je suis ravi mais aussi flatté de partager le guidon avec Steven Odendaal. L’arrivée en endurance du vice-champion du monde Supersport 2021 ne peut que booster notre discipline.»

 

2014-EWC-24-Heures du Mans-P1- Nigon-Delhalle-Philippe- Suzuki-SERT © Photo : Michel Picard

 

Double vainqueur des 24 heures du Mans motos en 2014 (Suzuki SERT) avec Vincent Philippe et le regretté Anthony Delhalle et en 2019 (Kawasaki SRC) avec Jérémy Guarnoni et David Checa, Erwan Nigon né le 27 septembre 1983 à Riom dans le département du Puy de Dôme, a débuté sa carrière internationale dans le Championnat d’Europe de vitesse 250 cc en 1999, avant de passer aux Grands Prix 250.

En 2010, Erwan est sacré Champion de France Superbike, avant de ravir la couronne du très disputé Championnat Allemand Superbike IDM en 2012.

En endurance, Nigon possède un solide palmarès. Qu’on en juge:

En 2008 : victoire aux 24 heures d’Oschersleben avec Silva et Mazuecos (Kawasaki Motor France)

En 2011: victoire aux 8 heures d’Albacete avec Gimbert et Marchand et troisième du Bol d’or avec S.Gimbert et D.Cudlin (BMW Motorrad France et deuxième du Championnat du Monde)

En 2012 : victoire aux 8 heures de Doha , second aux 8heures d’Oschersleben et au Bol d’or avec Gimbert et D.Cudlin (BMW Mottorad France et de nouveau second du championnat du Monde)

En 2013: second aux 8 heures d’Oschersleben avec S.Gimbert et D.Cudlin (BMW Motorrad France)

En 2014 : victoire aux 24 heures du Mans avec V.Philippe et A.Delhalle (Suzuki SERT)

En 2018 : second aux 24 heures du Mans avec G.Leblanc et S.Gimbert (Honda Endurance Racing)

En 2019 : Champion du Monde EWC, victoire aux 24 heures du Mans et second des 8heures d’Oschersleben avec J.Guarnoni et D.Checa (SRC kawasaki France)

En 2020 : second aux 24 heures du Mans avec J.Guarnoni et D.Checa (Webike SRC Kawasaki France)

Enfin, en 2021 : second aux 24 heures du Mans et aux 12 heures d’Estoril avec J.Guarnoni et D.Checa (Webike SRC Kawasaki France)

 

2021-EWC-24-H-Mans-Yannik-Lucot-Manager-N°333-©-Photo-Michel-Picard

 

Assurément Yannick Lucot, le manager de l’écurie VRD Expériences IGOL et adjoint à la mairie de Moulins, a réuni, après le départ à la retraite de l’Espagnol Nicolas Terol, un équipage qui placera cette Yamaha 333 directement en haut de l’affiche et des résultats du mondial EWC 2022.

Il nous précise:

« Nous avons un bon plateau de vitesse et d’expérience avec l’espoir de terminer dans le Top 5 en tant que meilleur privé, mais avec trois courses de 24 heures (Le Mans, Spa et le Bol d’Or ) au calendrier, nous devons encore viser plus haut ».

Cela sous-entend, la conquête du titre mondial d’endurance EWC depuis le passage de l’écurie dans la catégorie reine en 2018 après celui acquis déjà dans la catégorie Superstock en 2017.

Yannick Lucot est également depuis 2003, le directeur général de la structure Viltaïs Racing Division . Cette association, liée à l’Union Nationale pour l’Habitat des Jeunes (UNHJ ), un mouvement d’éducation populaire implanté dans 250 villes, bénéficie du soutien de l’état et de la FFM, via son label Moto Education Insertion.

Elle a pour ambition de redonner aux plus précaires un rôle de citoyen actif, notamment au travers du sport moto. Ce pôle, dont Yannick Lucot est l’initiateur du projet et qui nous explique:

«  Il a pour objectif d’immerger les jeunes dans un projet collectif de haut niveau où chacun peut développer à la fois son savoir-faire et son savoir être. »

Cette nouvelle formation composée de Alt, Odendaal et Nigon au guidon de la véloce Yamaha 333  viendra épauler la N°7 officielle du YART dans le clan de la marque aux diapasons mais également la N°77 du Wojcik Racing Team, ou encore la N°96 de l’écurie Moto Ain.

Nous sommes d’ores et déjà vraiment impatients d’observer la bataille pour la victoire en endurance qui sera, à n’en pas douter, très acharnée en tête et ce dès le premier rendez-vous du Championnat du Monde EWC, la traditionnelle et habituelle manche d’ouverture du calendrier, les 24 heures du Mans, épreuve disputée le week-end des 16 et 17 Avril prochains, sur le circuit Bugatti.

 

Texte et Photos : Michel PICARD

 

 

2019-EWC-8h de Suzuka- Kawasaki Champion du Monde-©-Photo Michel Picard

 

FIM EWC Moto

About Author

gilles