VICTOIRE DU TOYOTA DE LATEGAN DEVANT LOEB QUI REMONTE AU GÉNÉRAL

 

C’était une journée inédite sur le Dakar. En Amérique Latine, des portions spécifiques pour les motos avaient vu le jour, aujourd’hui, c’est l’intégralité de l’étape qui était différente pour les catégories FIA et FIM. Les unes et les autres ont emprunté des parcours en boucle autour de la capitale, les autos s’élançant dans leur spéciale au petit matin comme les motards, habitués à être les seuls à remonter leurs réveils en plein milieu de la nuit pour quitter le bivouac.

Récompense pour les catégories FIA à ce lever avant l’appel à la première prière, les plus rapides sont arrivés au bivouac pour profiter du soleil de début d’après-midi.

Avant, 465km de spéciale au Nord de Riyadh ont mené la caravane sur quatre roues jusque dans la province d’Ach-Charquiya, à l’Est du royaume, bordée par les rives du golf Arabique. Le carrefour des grandes civilisations du Levant, de Mésopotamie et des Indes.

Chez les motos, la spéciale de 346 km à l’Est de Riyadh était plus courte mais a réservé son lot de surprises.

707 kilomètres dont 465 chronométrés figuraient  au programme de cette troisième étape avec une boucle entre Al Qaisumah et Riyadh

Et c’est l’un des pilotes officiels de l’équipe Toyota, le sud-africain Henk Lategan qui s’impose à l’arrivée de cette cinquième spéciale ce jeudi 6 janvier.

Et ce malgré une portière qui en pleine épreuve spéciale (notre photo d’ouverture) n’arrêtait pas de s’ouvrir !!!

Henk dont c’est la deuxième participation seulement au Dakar, qui expliquait :

«  Je n’y crois toujours pas, je ne suis pas sûr de ce qui s’est passé. C’était une pure journée de Dakar. A 10 km du départ, ma porte s’est cassée et elle s’ouvrait pendant que je conduisais ! Ensuite on a eu une crevaison. C’est une journée de folie ! Nous ne sommes plus en lice pour le titre car nous avons manqué de chance en début de rallye, mais il faut continuer à apprendre comme nous le faisons. D’abord, il faut que j’arrive à rester dans le rallye, et qu’on progresse de plus en plus dans notre façon d’appréhender le terrain. On va continuer d’attaquer»

 

 

En 3heures 53’28, il décroche sa toute 1ère victoire sur le Dakar et devance le BRX Hunter du Français Sébastien Loeb, second à 1 minute 58 et un autre Toyota, celui de l’équipe Overdrive  de l’Argentin Alvarez, troisième, lui, à 2 minutes 10

Loeb qui indiquait :

« Je suis revenu sur Nasser, on a essayé de passer devant, en prenant un autre cap pour le doubler dans les dunes. Ça a marché mais il nous est revenu dessus, et c’est ce qu’on a fait pendant 200 kilomètres. C’était rigolo, on s’est bien amusés. C’était l’objectif de reprendre quelques minutes, on savait qu’on n’arriverait pas à s’échapper devant lui. Il fallait lui coller trois minutes, c’est ce qu’on a fait. On ne pouvait pas faire bien mieux aujourd’hui. La stratégie maintenant c’est surtout de rester concentrés. On voit qu’on est dans le rythme en termes de performance par rapport à Toyota, ça tourne bien avec Fabian, donc c’est encourageant. On est dans le match, alors on ne va pas se plaindre

 

Top 5 pour le Buggy Century du Français Mathieu Serradori, quatrième à 2 minutes 24 et pour le GCK celui d’un autre pilote tricolore, Guerlain Chicherit, excellent cinquième à 2 minutes 59

 

 

Huitième à 4 minutes 53, le Toyota du Qatari Nasser Al Attiyah et du Français Mathieu Baumel, conserve le commandement au classement general provisoire avec 35 minutes 10 sur la paire Sebastien Loeb-Fabian Lurquin.

Alvarez pointant au troisième rang à 51 minutes 15 devant le Toyota Overdrive du Saoudien Yazeed Al Jahri, classé à 1 heures 06’23

Carlos Sainz, le pilote Audi, se classant loin de cette spéciale, au vingt-sixième rang à 1 heure 03’ 54

Mauvaise journée dans le clan Audi, le meilleur des trois pilotes, Matthias Ekström ne se classant que vingtième à 18 minutes 41

 

PRICE VICTORIEUX A MOTO

 

L’Australien Toby Price au guidon d’une KTM s’impose lui à moto en remportant en 3 heures 19 minutes 32, cette cinquième étape du Dakar devant l’ancien pilote de vitesse en catégorie MotoGP, l’Italien Danilo Petrucci  lui aussi sur KTM, second à 4 minutes 14 et la Yamaha du pilote venu du Botswana, situé à coté de l’Afrique du sud, Ross Brunch, troisième ce jeudi à 4 minutes 16

 

SUBLIME PETRUCCI L’EX PILOTE DE MOTO GP!

 

Au classement général provisoire le Britannique Sam Sunderland avec sa GasGas, seulement treizième de la spéciale à 12 minutes 17, conserve néanmoins la tête avec 2 minutes 29′ d’avance devant le pilote KTM, l’Autrichien Walkner, classé devant lui au douzième rang de la spéciale, et la Yamaha du Français Van Beveren, troisième lui et qui pointe à 5 minutes 59. Et, l’Australien Dany Sanders à 8 minutes 01. Price remontant en douzième position à 31 minutes 19.

 

 

Adrien Van Beveren qui lâchait:

 « Il y avait une grande partie de zones caillouteuses et le désert est très ouvert. Le fait qu’il n’y ait pas de pistes délimitées avec des rebords, cela pousse chacun à couper les pistes et donc à rouler à fond ».

Et il précisait:

« Ce n’est pas là où je prends le maximum de plaisir mais je m’adapte », assure-t-il. Pour

y parvenir, Adrien doit s’attacher à  rester dans le bon wagon »

Et à s’employer à laisser la concurrence à bonne distance. Pas évident lorsque les autres pilotes accélèrent sans compter.

Il ajoutait :

« À un moment, j’ai été obligé d’attaquer fortement et ça mettait à mal ma stratégie de rester focalisé à bien comprendre le roadbook ».

Demain vendredi, à la veille de l’étape de repos, on échange les boucles : celle de l’Est pour les autos, les motos au Nord. Une journée charnière, à l’issue de laquelle tous les ténors souhaitent accrocher des positions stratégiques avant le chemin du retour vers Jeddah.

 

Francois LEROUX

Photos : ASO – TEAMS

 

DERNIERE MINUTE : PRICE pénalisé de 5 minutes pour un excès de vitesse dans une zone limitée, c’est l’ancien pilote de vitesse en catégorie Moto GP qui est déclaré vainqueur de la spéciale !

À 31 ans, Danilo Petrucci participe à son premier Dakar et apprend à trois cent à l’heure. Rien d’étonnant pour une jeune retraité des circuits de Moto GP qui y a passé dix ans de sa vie. Auteur de dix podiums et de deux victoires dans la catégorie reine, l’Italien avait bien failli ouvrir son compteur en rallye-raid dès hier.

Annoncé 3éme de l’étape 4 de sa nouvelle carrière, « Petrux » avait écopé au bivouac de 10’ de pénalité… pour excès de vitesse. Un comble !

Après le gravier des bordures de piste, le pilote Tech 3 KTM a goûté aujourd’hui au sable d’Arabie Saoudite en évitant un dromadaire.

« J’ai eu droit à ma première chute en rallye-raid. Après cela, je me suis calmé et Kevin Benavides m’a rattrapé et on a fini la spéciale ensemble ».

A l’arrivée, le stagiaire de l’équipe KTM qui se permet de suivre le rythme du tenant du titre après seulement cinq jours d’expérience était signataire du … deuxième temps!

Ironie du sort, c’est lui qui, à son tour, a bénéficié d’un excès de vitesse en arrivant à Riyadh. Celui de son coéquipier Toby Price qui était auteur du meilleur chrono du jour mais reçoit 5 de pénalité.

Jamais on n’a vu un pilote de Moto GP devenir du jour au lendemain pilote officiel sur le Dakar. Et il y a fort à parier que Petrucci va continuer à casser les codes du « rookie » d’ici Jeddah et la saison prochaine en Championnat du monde où il est déjà inscrit pour le compte de l’usine de Mattighofen!

 

LE CLASSEMENT DE LA 5eme SPÉCIALE CE 6 JANVIER

 

1 – Lategan/Cummings (Toyota) en 3h53’28”

2 – Loeb/Lurquin (Hunter) à 1’58

3 – Alvarez/Monleon (Toyota) à 2’10

4 – Serradori/Minaudier (Century) a 2’24

5 – Chicherit/Winocq (GCK Thunder) à 2’59

6 – Przygonski/Gottschalk (Mini) a 3’20

7 – De Villiers/Murphy (Toyota) à 4’29

8 – Al-Attiyah/Baumel (Toyota) à 4’53

9 – Terranova/Oliveras Carreras (Hunter) à 6’27

10 – Visser/Burke (Century) à 7’09

LE CLASSEMENT GÉNÉRAL PROVISOIRE

 

1 – Al-Attiyah/Baumel (Toyota) en 13h26’02

2 – Loeb/Lurquin (Hunter) a 35’10”

3 – Alvarez/Monleon (Toyota) à 51’15

4 – Al Rajhi/Orr (Toyota) a 1h06’23

5 – Vasilyev/Uperenko (BMW) a 1h07’52

6 – Przygonski/Gottschalk (Mini) à 1h10’24”

7 – Halpern/Graue (Mini) à 1h22’01

8 – Terranova/Oliveras Carreras (Hunter) à  1h25’16

9 – Prokop/Chytka (Ford) a 1h31’01

10 – Serradori/Minaudier (Century) à 2h07’491

 

 

Dakar Rallye-Raid Sport

About Author

gilles