AU DAKAR, LA 3éme SPÉCIALE POUR L’AUDI DE SAINZ. AL ATTIYAH TOUJOURS LEADER

 

 

FLASH

 

Belle performance ce mardi 4 janvier pour ‘ El Matédor’ ! C’est en effet le pilote Espagnol Carlos Sainz qui triomphe et remporte cette troisième spéciale composée de 54% de Sable, de 23% Terre et de 23% Dunes et il offre ainsi à l’équipe Allemande Audi qui débute et découvre le Dakar, sa toute 1ére victoire

Sainz l’ancien triple vainqueur du Dakar qui lâchait :

« C’est une belle journée. J’ai vu que Sébastien a eu un problème, il a cassé une transmission. C’est dommage que nous ayons perdu du temps le premier jour, mais c’est un rallye où nous allons beaucoup apprendre pour faire progresser la voiture. Je suis en tout cas content qu’on puisse rouler vite dès cette première année. Je pense que Nasser a dû ralentir quand il a vu que Sébastien a eu des problèmes.

 

C’est une spéciale raccourcie en raison des fortes intempéries qui ont détrempé une partie de la région d’Al Artawiyah que les concurrents ont dû affronter ce troisième jour de course. La spéciale a débuté au point qui devait accueillir le CP1, réduisant le chronomètre d’une grosse centaine de kilomètres.

En boucle autour de Al Qaisumah, les concurrents ont commencé par une liaison de 214 km, avant 255 km de spéciale, suivis d’un retour de 166 km jusqu’au bivouac de départ pour la deuxième étape en boucle de la course.

Au menu ? Du sable, plus lourd donc plus porteur « grâce » aux pluies. Mais aussi des dunes à franchir durant près de 30 km au travers d’un cordon où elles étaient estampillées niveau 2.

Du haut de ces premières grandes dunes, les pros scrutaient déjà la longue étape annoncée demain mercredi et Nasser Al Attiyah et Daniel Sanders, qui ont géré leurs positions, ont préparé le fameux coup d’avance.

Sainz a couvert le parcours de cette ES en 2 Heures 26’51 et il précède à l’arrivée, le Toyota du sud-africain Lategan qu’il devance de seulement … 38 petites secondes et une autre Audi, celle de ‘Monsieur Dakar’ alias Stéphane Peterhansel, excellent troisième à 1 minute 41  et qui confirme la bonne journée du Team Audi que manage le très expérimenté Sven Quandt, le patron de la structure X Raid sue le Dakar depuis des années

Top 5 pour un autre Espagnol Nani Roma avec le plus rapide des BRX Hunter de l’équipe Prodrive, quatrième à 2 minutes 41 et pour la troisième Audi, celle du Suédois Matthias Ekström, cinquième à 2 minutes 59!

Suit, le Toyota Ovverdrive du Saoudien Al Rajhi, sixième à 3 minutes 46 et le Toyota Gazoo du Sud-africain, Giniel de Villiers, septième à 4 minutes 10

 

 

Le leader du Dakar au départ ce matin, le Qatari Nasser Al Attiyah, navigué par Mathieu Baumel, ne se classe qu’au huitième rang au volant de son Toyota à 5 minutes 10 et il conserve son leadership

 

 

Et ce d’autant plus que son dauphin au classement général provisoire, le Français Sébastien Loeb, victorieux de la spéciale de la veille, hier lundi, a été victime ce deux crevaisons et qu’il est arrivé avec 33 minutes 34 de retard sur Sainz et 28′ sur le Qatari!

L’infortuné Alsacien Sébastien Loeb en plus d’avoir eu 2 crevaisons, a ensuite été ralenti par des problèmes de transmission sur la fin de la spéciale et il a même terminé en 2 roues motrices!

Loeb qui indiquait :

« Je pense que c’est ‘l’arbre longi’ qui a cassé après 10 kilomètres. On s’est fait toute la spéciale en traction. Pour passer les dunes, faut pas se rater ! C’était compliqué, ce n’est pas hier que je méritais la médaille, c’est aujourd’hui. »

Avant de préciser :

« On a fait ce qu’on a pu.  C’est sur que Nasser a le champ libre devant, on ne va plus pouvoir lui mettre la pression. De toute façon, on va continuer à rouler, il n’y a pas 36 solutions, et on verra si ça tient. Plus personne n’est plus en mesure de mettre la pression sur Nasser, il est tranquille

Au classement général provisoire, Loeb conserve sa deuxième place mais il pointe maintenant à 37 minutes 40 de Nasser Al Attiyah !

Carlos Sainz remonte à la vingt-sixième place à 2 Heures 19 minutes et 21 secondes.

 

 GROSSE PERFORMANCE A MOTO POUR JOACHIM RODRIGUES

 

L’histoire des petits qui bousculent les gros, voilà un classique qui se savoure parfois sur le Dakar. C’est le pied de nez que s’est offert aujourd’hui dans la catégorie motos le Portugais Joachim Rodrigues, qui atteint une forme de consécration en gagnant une spéciale sur son 6e Dakar.

Son exploit n’a pas perturbé les leaders du classement général, dont les écarts se sont resserrés en attendant la grande bataille attendue demain en direction de Riyadh. Pour son 31e anniversaire, Adrien Van Beveren est toutefois passé à 4’’ de déloger son complice Sam Sunderland du sommet de la hiérarchie, dont se rapprochent aussi Matthias Walkner (3éme) et Skyler Howes (4éme). Au total, cinq marques sont représentées dans le Top 6, avec la Sherco de Lorenzo Santolino au 6éme rang.

Joaquim Rodrigues ne le savait pas ce matin au départ, mais il est parti avec un costume de super Hero ! Classé sur le podium virtuel à chaque pointage intermédiaire, il s’impose à l’arrivée et s’empare de sa première étape sur le Dakar.

Il offre du même coup aussi cette distinction à Hero Motorsport, la marque Indienne qui avait fait ses débuts en 2017. « J-Rod » a connu le pire avec la disparition de son coéquipier Paulo Goncalves le 12 janvier 2020, et goûte aujourd’hui au meilleur en partie grâce à son ancien compatriote et coéquipier :

« C’est ma première victoire d’étape au Dakar, c’est historique pour la marque, je suis vraiment heureux. Je roulais tellement bien et si vite que je me suis fait cette réflexion : Paulo roule avec moi. C’est lui et moi qui avons gagné aujourd’hui ».

Le Portugais récompense le travail de l’équipe de Wolfgang Fischer qui conjure ainsi le sort qui semblait s’acharner sur l’équipe blanc et rouge :

« J-Rod était là avec Santosh lorsque l’on a débuté le projet, qui a forcément connu des hauts et des bas. Repartir l’année passée dans la construction d’une nouvelle moto après la disparition de Paulo n’a pas été facile. Nous avons fait le maximum de courses possibles et d’entraînements pour être prêt pour le Dakar, mais nous avons joué de malchance les semaines précédant la course avec les blessures de Sebastian Buhler et de Franco Caimi. Finalement nous sommes là avec Aaron Mare, réduits à deux pilotes, et Joaquim gagne pour lui et pour Hero. C’est un moment d’émotion.

 

François LEROUX

Photos : ASO – TEAMS

LE CLASSEMENT DE LA 3éme SPÉCIALE AUTO LE 4 JANVIER 2022

 

1 – Sainz / Cruz (Audi) en 2h26’51 « 

2 – Lategan / Cummings (Toyota) à 38″

3 – Peterhansel / Boulanger (Audi) à 1’41 »

4 – Roma / Haro Bravo (BRX Hunter) à 2’41 »

5 – Ekström / Bergkvist (Audi) à 2’59 »

6 – Al Rajhi / Orr (Toyota) à 3’46 « 

7 – De Villiers / Murphy (Toyota) à 4’10 »

8 – Al-Attiyah / Baumel (Toyota) à 5’10 « 

9 – Alvarez / Monleon (Toyota) à 6’23 »

10 – Terranova / Oliveras Carreras (BRX Hunter) à 8’11 »

LE CLASSEMENT GÉNÉRAL AUTOS MARDI 4 JANVIER 2022

 

1 – Al-Attiyah / Baumel (Toyota) en 9h31’22 »

2 – Loeb / Lurquin (BRX Hunter) à 37’40 »

3 – Alvarez / Monleon (Toyota) à 42’06 »

4 – De Villiers / Murphy (Toyota) à 45’22 »

5 – Al Rajhi / Orr (Toyota) à 47’29 »

6 – Vasilyev / Uperenko (BMW) à 49’33 »

7 – Prokop / Ghytka (Ford) à 54’46 »

8 – Halpern / Graue (Mini) à 1h01’32 »

9 – Przygonski / Gottschalk (Mini) à 1h06’47 »

10 – Terranova / Oliveras Carreras (BRX Hunter) à 1h08’04 »

11 – Roma / Haro Bravo (BRX Hunter) à 1h20’39 »

 

LE CLASSEMENT DE LA 3éme SPÉCIALE MOTO LE 4 JANVIER 2022

 

1.Rodrigues (POR) HERO 450 RALLY, en 2h34’41 »

2.Price (AUS) KTM 450 RALLY FACTORY REPLICA, à 1’03 »

3.Klein (USA) KTM 450 RALLY REPLICA, à 1’14 »

4.Howes (USA) HUSQVARNA 450 RALLY FACTORY REPLICA, à 1’26 »

5.Sanders (AUS) KTM 450 RALLY FACTORY REPLICA, à 2’55 »

6.Short (USA) YAMAHA WR450F RALLY, à 3’36 »

7.Brabec (USA) HONDA CRF 450 RALLY, à 4’18 »

8.Benavides (ARG) KTM 450 RALLY FACTORY REPLICA, à 4’28 »

9.Van Beveren (FRA) YAMAHA WR450F, à 4’43 »

10.Walkner (AUT) KTM 450 RALLY FACTORY REPLICA, à 4’52 »

11.Branch (BOT) YAMAHA WR450F RALLY, à 4’59 »

12.Cornejo Florimo (CHL) HONDA CRF 450 RALLY, à 5’17 »

13.Michek (RTC) KTM 450 RALLY REPLICA, à 5’27 »

14.Cox (AFS) KTM 450 RALLY FACTORY REPLICA, à 5’53 »

15.Benavides (ARG) HUSQVARNA 450 RALLY FACTORY REPLICA, à 6’21 »

16.De Soultrait (FRA) HUSQVARNA FR 450 RALLY, à 6’31 »

17.Sunderland (GBR) KTM 450 RALLY FACTORY REPLICA, à 7’30 »

18.Mare (AFS) HERO 450 RALLY, à 7’30 »

19.Svitko (SLQ) KTM 450 FACTORY RALLY REPLICA, à 7’45 »

20.Santolino (ESP) SHERCO FACTORY 450 SEF RALLY, à 8’22 »

 

LE CLASSEMENT GÉNÉRAL AUTOS MARDI 4 JANVIER 2022

 

1.Sunderland (GB) KTM 450 RALLY FACTORY REPLICA, en 11h13’40 »

2.Van Beveren (FRA) YAMAHA WR450F, à 4″

3.Walkner (AUT) KTM 450 RALLY FACTORY REPLICA, à 1’30 »

4.Howes (USA) HUSQVARNA 450 RALLY FACTORY REPLICA, à 3’55 »

5.Sanders (AUS) KTM 450 RALLY FACTORY REPLICA, à 8’54 »

6.Santolino (ESP) SHERCO FACTORY 450 SEF RALLY, à 11’47 »

7.Quintanilla (CHL) HONDA CRF 450 RALLY, à 16’51 »

8.Benavides (ARG) KTM 450 RALLY FACTORY REPLICA, à 17’45 »

9.Svitko (SLQ) KTM 450 FACTORY RALLY REPLICA, à 17’54 »

10.Mare (AFS) HERO 450 RALLY, à 18’41 »

11.Branch (BOT) YAMAHA WR450F RALLY, à 19’50 »

12.Barreda Bort (ESP) HONDA CRF 450 RALLY, à 23’27 »

13.Klein (USA) KTM 450 RALLY REPLICA, à 26’10 »

14.Price (AUS) KTM 450 RALLY FACTORY REPLICA, à 26’21 »

15.De Soultrait (FRA) HUSQVARNA FR 450 RALLY, à 30’56 »

16.Short (USA) YAMAHA WR450F RALLY, à 32’05 »

17.Rodrigues (POR) HERO 450 RALLY, à 37’43 »

18.Cornejo Florimo (CHL) HONDA CRF 450 RALLY, à 44’08 »

19.Nosiglia Jager (BOL) RIEJU 450 RALLY, à 47’57 »

20.Brabec (USA) HONDA CRF 450 RALLY, à 50’39 »

21.Chapeliere (FRA) KTM 450 RALLY FACTORY REPLICA, à 54’52 »

22.Michek (RTC) KTM 450 RALLY REPLICA, à 59’13 »

23.Cox (AFS) KTM 450 RALLY FACTORY REPLICA, à 1h00’41 »

24.Benavides (ARG) HUSQVARNA 450 RALLY FACTORY REPLICA, à 1h02’14 »

25.Brabec (RTC) KTM RALLY REPLICA 450, à 1h03’49 »

 

 

Dakar Rallye-Raid Sport

About Author

gilles