ESTEBAN OCON PARMI LES STARS DE LA F1, 4éme DU GP D’ARABIE A JEDDAH

 

Ocon à un souffle du podium après un Grand Prix d’Arabie saoudite spectaculaire

F1-2021-JEDDAH-ALPINE-DESTEBAN-OCON

 

L’équipe Alpine F1 Team, à l’issue du premier Grand Prix d’Arabie saoudite de l’histoire avec douze points à son compteur.

Et Esteban Ocon est passé tout près de son deuxième podium de l’année après sa victoire au GP de Hongrie, en terminant à une belle quatrième place et ce après s’être incliné, dans le dernier des 50 tours et juste avant le passage sous le drapeau à damier, face à la Mercedes de Valtteri Bottas, qui l’a passé dans le dernier virage, le Finlandais se classant à 27.531 de son équipier et vainqueur le Britannique Lewis Hamilton, cependant que le pilote Alpine franchissait lui la ligne à … 27.633 !!!

Fernando Alonso terminant lui au treizième rang, après un dimanche difficile pour l’Espagnol.

L’écurie Alpine abordera dimanche prochain à Abu Dhabi, l’épreuve finale de la saison 2021 du Championnat du Monde ​​de Formule 1, en ayant consolidé ce week-end, sa cinquième place au classement général, puisque l’équipe compte désormais vingt-neuf points d’avance sur sa suivante, Alpha Tauri.

 

Auteurs de bons envols, Esteban et Fernando gagnaient deux positions pour se hisser respectivement aux septième et onzième rangs dès le premier tour. Fernando rejoignait rapidement Esteban dans le top dix en dépassant Antonio Giovinazzi au premier virage.

Fernando glissait ensuite en treizième place en étant exposé à ses poursuivants bénéficiant de l’avantage procuré par le DRS !

 

À peine la hiérarchie stabilisée, la voiture de sécurité faisait son apparition après la sortie de Mick Schumacher. Fernando rentrait alors pour chausser des pneumatiques durs neufs.

Mais le drapeau rouge était brandi peu après, annulant les bénéfices de l’arrêt de Fernando. En parallèle, Esteban grimpait jusqu’à la quatrième place en profitant du passage en pneus neufs d’autres concurrents.

 

F1-2021-JEDDAH- L’ALPINE D’OCON EN LUTTE AU DÉPART AVEC HAMILTON ET VERSTAPPEN

 

Lorsque les débats reprenaient en piste, Esteban se faufilait au deuxième rang entre les deux prétendants au titre, Verstappen et Hamilton qui bataillaient dans les deux premiers virages. Derrière les trois hommes, le chaos régnait avec plusieurs accrochages entraînant une nouvelle interruption au drapeau rouge, pour enlever les débris présents sur la piste.

Avant le troisième départ, Esteban était promu en pole après un différend entre Mercedes et Red Bull concernant le précédent incident.

Esteban se retrouvait impliqué dans une bataille à trois de front avec Lewis Hamilton et Max Verstappen, mais glissait derrière les deux candidats au sacre.

 

 

Fernando gérait sa course en treizième position sans parvenir à remonter en s’étant arrêté pour chausser des gommes tendres rodées.

Installé à la troisième place, Esteban affichait un rythme solide pour maintenir la McLaren de Daniel Ricciardo à distance. Valtteri Bottas dépassait toutefois l’Australien avant de se lancer à la poursuite d’Esteban dans le sprint final.

Malgré tous ses efforts et une défense admirable, Esteban voyait le Finlandais prendre l’avantage sur la ligne d’arrivée. Finalement quatrième, le Français signe son meilleur résultat depuis le Grand Prix de Hongrie disputé en juillet et apporte de nouveaux points précieux à l’équipe au championnat.

 

 

Esteban qui confiait :

« J’ai tout donné aujourd’hui. Le compétiteur en moi est forcément déçu de manquer le podium pour si peu, mais je suis extrêmement fier de toute l’équipe. Nous avons réalisé quelque chose d’exceptionnel et cette quatrième place nous rapporte douze unités de plus au championnat. C’est tout ce qui compte. Nous avons pris les bonnes décisions en course, nous avons tout donné en piste et du point de vue de la stratégie aux bons moments et cela nous a mis dans la meilleure position possible pour inscrire de gros points. C’était aussi amusant de partir en pole position, cela ne m’était plus arrivé depuis le GP3 en 2015 ! Je savais cependant que je n’allais pas me battre avec Lewis et Max. L’opportunité était toutefois là et nous pouvons repartir la tête haute, fiers. Nous nous rendons désormais à Abu Dhabi, où nous sommes prêts à conclure la saison en beauté et à saisir la moindre occasion qui pourrait se présenter. »

 

 

Pour sa part, Fernando Alonso, expliquait, lui :

« C’était une course folle ce soir. Je pense que notre course était terminée dès le premier drapeau rouge. Nous avions fait le choix de nous arrêter alors que nous étions très bien placés. De manière réaliste, nous aurions pu finir cinquième ou sixième si toutes les pièces du puzzle s’étaient assemblées. Hélas, ils ont interrompu la course et nous avons été très malchanceux sur ce coup. Nous manquons de réussite à chaque fois qu’un drapeau rouge ou une telle situation se présente. Je crois que c’était un peu dangereux de rouler avec tous ces débris et de ne pas voir la voiture de sécurité en piste. Il ne s’est finalement rien passé, fort heureusement. Nous avons marqué de gros points avec Esteban, mais nous devons retrouver notre rythme à Abu Dhabi pour finir la saison sur une bonne note. »

 

 

Quant à Marcin Budkowski, le directeur exécutif de l’équipe Alpine, lui il précisait encore :

« Ces bons points consolident notre cinquième place au championnat… Mais ce résultat fait mal ! Quelle course d’Esteban ! Il a exceptionnellement bien piloté et il n’a été battu que par une voiture beaucoup plus rapide à la photo-finish. Il a pris un excellent départ en gagnant deux positions au premier tour avant d’être dans le rythme jusqu’à la première interruption de course. Nous avons choisi d’arrêter Fernando pendant la neutralisation comme nous ne pensions pas que le drapeau rouge serait brandi. Cela a compromis sa course, car il n’était plus en mesure de revenir dans les points. Nous n’avions pas fait rentrer Esteban pour conserver sa bonne position sur la piste, qui est finalement devenue une pole à la deuxième relance. Il a parfaitement géré sa course et il méritait vraiment un podium aujourd’hui. Le perdre pour quelques mètres nous laisse un goût amer, d’autant plus que nous avons découvert après l’arrivée qu’il avait subi des dégâts sur son fond plat au 48e tour affectant ses temps, mais être déçu de la quatrième place montre à quel point nous avons réalisé une course solide. Après deux très belles courses pour l’équipe, nous chercherons à terminer en beauté à Abu Dhabi. »

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : F1 – TEAM

 

F1 Monoplaces

About Author

gilles