QUEL AVENIR POUR LE CIRCUIT DE CHAMBLEY?

 

Le circuit de Chambley est un circuit automobile français situé à proximité immédiate du village de Chambley-Bussières, en Meurthe-et-Moselle. Homologué par la FFSA (Fédération Française du Sport Automobile) depuis mi-2011, il se trouve à l’extrémité de la base aérienne de Chambley-Bussières. Une école de pilotage automobile y est installée.

Atypique de par son sens de circulation (on y tourne dans le sens antihoraire), la piste mesure environ 3 300 mètres de long sur 12 m de large. Elle compte 17 virages et une ligne droite d’environ 400 m. De nombreux roulages moto et automobile y sont organisés tout au long de l’année.

Ajoutons encore que ce site de Chambley Planet’air, sur lequel est implanté le circuit, est mondialement connu, pour organiser le plus grand rassemblement de montgolfières au monde, le Mondial Air Ballons, qui s’y tient tous les deux ans.

 

 

Mais le bail de Francis Maillet, n’a pas été curieusement renouvelé alors que l’ancien pilote, a totalement aménagé d’abord puis rénové ensuite, ces dernières années le site Lorrain pour le transformer en un magnifique circuit qui fonctionne à temps complet et très apprécié de tous les utilisateurs !

Et ce depuis plus de deux décennies non-stop….

Alors et comme l’aurait le regretté Jean Gabin :

«  Vas savoir Charles pourquoi ?…»

Contacté en cette mi-novembre 2021, Francis Maillet, nous a confié :

« J’ai créé le concept du circuit et ma société Francis Maillet Compétition en 1998. Je suis rentré sur un site à l’abandon, alors propriété de l’Armée, comme locataire, et je l’ai aménagé, amélioré et valorisé au fil des années avec mes propres financements. »

Il enchaine :

« J’ai ensuite construit le circuit permanent sur une partie de la base aérienne de Chambley, en Meurthe et Moselle, mise en action en 1952 dans le cadre de l’OTAN et assignée à l’US AIR FORCE de 1953 à 1967. Michael COLLINS, membre de la mission APOLLO 11 aux côtés de NEIL ARMSTRONG était alors pilote de chasse et commandant en second de la base. Après le départ des Américains celle-ci a été rétrocédée à l’armée Française puis démantelée en 2007. »

Et Francis Maillet, nous précise alors :

« J’avais le soutien dans mon projet de finition du circuit formation/ loisirs / compétition, du Président de Région de l’époque, Gérard Longuet qui est devenu mon ami. Ensuite nous avons terminé le circuit en harmonie avec le nouveau Président de Région Lorraine, Jean Pierre Masseret, sous la forme d’une DSP, lorsque la Région est devenue propriétaire de la base. »

Avant de lâcher :

« Aujourd’hui, la nouvelle Région, ne me donne pas le bail du circuit, après la DSP qui arrivait à son terme. J’ai tout fait et je suis dehors, alors que je me suis associé avec une société forte et compétente, CAR AVENUE, une des plus importantes sociétés Lorraines actuelles. »

Et de nous préciser :

«  Mon entreprise qui va très bien, totalement intégrée dans le territoire, appréciée de tous les élus du secteur (visiblement soudainement sauf à la Région) et des riverains, a permis au circuit de Chambley, d’acquérir une notoriété dans tous les pays limitrophes. »

Francis Maillet, conclut :

« Nous nous apprêtions à engager l’homologation compétition et à passer la vitesse supérieure. Aujourd’hui notre entreprise va mourir. »

 

 

Après enquête, c’est l’incompréhension générale de tous les élus de tous bords du secteur et des citoyens, choqués par cette situation invraisemblable.

Et qui n’a surtout pas raison d’être…

Francis Maillet ayant fait au fil des ans de ce site, un superbe circuit dans une région jusqu’alors dénué de ce type d’outil, pour les fans et les jeunes avec école de pilotage.

 

 

Curieux tout de même, alors que depuis dix ans, se créent un peu partout en France de nouveaux circuits, tels ceux de la Haute Saintonge, dirigé par Julien Beltoise – l’un des fils de l’immense champion que fut l’inoubliable Jean-Pierre Beltoise – de La Ferté Gaucher en Seine et Marne aux portes de Paris, que manage Pascal Desplanques, du Pole Mécanique d’Alés, sans oublier les récents tracés aussi, du Bourbonnais, de la Bresse et un peu plus lointain de Pau Arnos, du Laquais et du Val de Vienne.

Rappelons encore que la France dispose de sublimes circuits, dont plusieurs  dizaines de standing, avec notamment les plus prestigieux, ceux du Paul Ricard au Castellet, de Magny Cours dans la Nièvre, et du Mans avec le Bugatti.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : CIRCUIT

Circuits

About Author

gilles