BLEUE PYRÉNÉES 2021 : MICHEL PICARD : J’Y ÉTAIS !

 

 

A la veillée du coup d’envoi de ce premier critérium Bleue Pyrénées et de la demi – finale du Championnat de France de rugby à XV, Daniel Lencina, entouré de ses deux frères, Hélios et Floréal, chevilles ouvrières de l’association organisatrice L7, approuvaient l’ami Didier Monchâtre qui lançait à la cantonade :

« Nous avions dit : Nous le nous ferions , nous sommes là ! »

Etape 0 : Samedi 19 Juin : camping  » La grange neuve  » (accolé à la réserve africaine ) 11130 Sigean .

 

Nous avions donc rendez-vous en ce Samedi 19 Juin, en milieu d’après-midi, au camping de Sigean qui jouxte la réserve Africaine. Tout un symbole pour cette commune du Golfe du Lion, située dans le département de l’Aude en région Occitanie !

 

Bleue Pyrénées 2021- Etape-1- Equipe KrocCan © Photo :  Michel PICARD

 

Nous avions couru de la France entière à ce point de ralliement pour embarquer dès le lendemain avec le paquebot de croisière  » Lydia  » mais volontairement ensablé sur la plage de Port – Barcarès … depuis 1967 ! Et devenu hôtel casino très prisé.

 

Bleue Pyrénées 2021 – Etape 0 – Sigean : La Réserve Africaine © Photo : Michel PICARD

 

Qu’importe nous portions déjà tous ce précieux sésame aux couleurs référencées Motobécane  (1345 pour le bleu ciel et 1948 pour les liserés orange  » Mandarine « ) noué fièrement autour du cou, symbole d’appartenance au groupe.

Tant pis si nous ne pourrions agiter nos foulards Bleue Pyrénées du haut du ponton en signe d’au – revoir comme au temps des grandes traversées transatlantiques !

 

Bleue Pyrénées-2021- Daniel Lencina et ses Mobylettes.

 

Nous avions en fait un tout autre objectif minutieusement préparé par L7 Organisation durant 12 jours et 1200 Kms depuis 2019 : traverser les Pyrénées en …Mobylette en six étapes jusqu’à Saint jean de Luz, guidés par le road-book quotidien , soit la bagatelle de 700 kms en passant par 15 cols mythiques emprunté régulièrement chaque été par le Tour de France, comme le Tourmalet , l’Aubisque, Le Portet d’Aspet ou bien encore celui d’Aspin !

 

Bleue Pyrénées-2021- Etape 0- Hélios Lencina © Photo : Michel PICARD

 

La famille Lencina de Toulouse à l’origine de ce projet un peu fou mais avorté en 2020 à cause de la pandémie, était venue en force avec un fourgon d’assistance technique conduit par André de La Rochelle. Épouses et amis de toujours furent enrôlés à la logistique et à la préparation des plats régionaux matin, midi et soir !

La famille des trois frangins Lencina représentait la moitié du plateau des Mobs.  En ouvreur, Daniel et l’un de ses fils? Adrian embarqué dans l’aventure. Hélios, l’aîné de la fratrie chargé de la communication, avec une Mobylette? ayant déjà vu Kaboul en Afghanistan dans une autre vie !

Floréal et son fiston Damien convoyant la mascotte  » Moby « , l’ours des Pyrénées bien sûr, installé dans un siège porte- bébé d’origine orange ! Enfin, le cousin Denis Marcos complétait le clan, lui au guidon d’une belle bleue qui fit les beaux jours, autrefois, de la firme de Pantin.

La jeunesse était donc ainsi présente insufflant un sang neuf pour ce retour sur le devant de la scène de ces machines d’une autre époque.

Pour faire court, nous devons l’invention de ce deux roues populaire au directeur technique de Motobécane Eric Jaulmes et à son oncle Charles Benoît dirigeant et co-fondateur de Motobécane.

Cette firme Française en produisit de telles quantités (15 millions entre 1959 et 1970) qu’elle fut la première usine au monde à produire des vélomoteurs 49,9 cm3 .

En 1949, la première Mobylette fut l’AV3 qui se démarrait comme tous les modèles  grâce aux pédales car la législation l’imposait jusqu’en 1983, date qui marqua le déclin de la firme qui fut remis sur les rails par le regretté  Xavier Maugendre.

Le 10 Janvier 1984, il créa la marque MBK industrie , en reprenant la destinée de Motobécane au bord du gouffre. Avec Guy Blanc , son beau – père et Jean-Michel Basset , homme de communication, ils redonnèrent une seconde vie à la firme de Pantin.

En 1986, MBK devint une filiale de Yamaha France et qu’on se le dise, demeure à ce jour la première marque de deux roues en France.

 

Bleue Pyrénées-2021-Etape 0- Didier KrocCan © Photo : Michel-PICARD

 

L’équipe de l’entreprise ‘Kroc’Can d’Ollioules, avait vu les choses en grand avec trois  » meules  » dont la spéciale sport 99Z rouge de son directeur Didier Monchâtre, impatient, comme ses  » apôtres  » Jean-Michel Coiffard et Jean-Rémy Gourden de retrouver les sensations perdues de leurs jeunesses.

Flavien Bagnara allait vivre ‘Bleue Pyrénées par procuration en conduisant l’assistance   » rapprochée  » Kroc’ Can avec sa remorque plateau chargée du matériel de camping pour le bien-être de tous.

La veille du départ, Daniel Lencina nous fit bien rire en s’exclamant :  » En montagne, le problème des remorques, ce sont les remorques ! « 

Mal nous en pris car au cours d’une erreur de navigation, nous apprenions à nos dépens comment il est difficile de dételler, puis de remettre une remorque deux essieux dans la bonne direction!

Flavien lâchait le volant pour les outils aux arrivées d’étapes et convoyait votre serviteur enrôlé pour redire les choses par l’image et le stylo.

 

Bleue Pyrénées-2021-Etape 0-Françoise et Guy Philippe © Photo: Michel PICARD

 

Les parents du célèbre pilote d’endurance Vincent Philippe – dix fois couronné Champion du monde de la discipline – étaient venus de leur Haut-Doubs natal, avec naturellement vin jaune et Conté qui vont bien pour ce type d’expédition !!!

Françoise ainsi que son amie Marie se démarquaient en gravissant, en parallèle, les montagnes Pyrénéennes escarpées, tout au long de la journée et Guy se présentait avec un Peugeot 103 écarlate minutieusement révisé par le préparateur et ami Dominique Mougey de Vesoul .

 

Bleue Pyrénées 2021-Etape 0-Demi-finale du Rugby-©Photo : Michel PICARD

 

La retransmission de la rencontre du ballon ovale agrémentera bruyamment la soirée car ce sera bien le Stade Toulousain qui affrontera ce vendredi 25 Juin, terme de notre aventure, le Stade Rochelais à la grande satisfaction d’André, solitaire supporter seulement accompagné par les cris sourds des gnous et les  » iii han  » assourdissants des ânes de la réserve mitoyenne.

Nous allions, par cette traversée des Pyrénées, sortir enfin de notre mocheté d’existence imposée par ce virus et ses nouveaux variants et asservis que nous sommes par la rapidité de nos vies pour goûter à cet appétit du réel et nous confronter au sauvage, sans plexiglass …

Sous nos tentes , nous avions la nuit réparatrice pour méditer Albert Camus :

«  On parle de la douleur de vivre. Mais ce n’est pas vrai, c’est la douleur de ne pas vivre qu’il faut dire ».

Fin du 1er épisode 

 

Texte et Photos :  Michel PICARD

Bleue Pyrénées 2021- Etape-0- Caddy essence © Photo: Michel PICARD

 

Moto Moto Divers Scooter

About Author

gilles