1 DEMI SECONDE….QUEL DUEL POUR LE TITRE MONDIAL ENTRE OGIER ET EVANS AU RALLYE DE MONZA

 

 

Waouh… Quelle journée à nouveau au rallye de Monza, ultime épreuve de la saison 2021 en Championnat du monde des rallyes WRC et qui déterminera ce dimanche 21 novembre à mi-journée, qui d’Ogier le Français, ou d’Evans le Gallois, sera le Champion du monde WRC de l’année 2021 !

A l’heure actuelle ce samedi 20 novembre 2021, à la veille du verdict et au terme de la seconde étape de ce rallye de Monza, seule certitude, ce sera bien un pilote de l’équipe Nipponne Toyota qui l’emportera et sera sacré !

Alors ce jour et comme la veille vendredi, ‘ à toi, à moi’

 

Aux attaques d’Elfyn Evans au fil des spéciales, Sébastien Ogier répond immédiatement !

Un duel absolument fantastique et étonnant entre les deux prétendants au titre de Champion du monde, sur le routes de Lombardie, où se déroule, ce Rallye de Monza.

Ogier a mené le classement de la première à la cinquième spéciale, puis a laissé la tête à Evans lors des deux dernières vendredi soir.

Ce samedi matin, poursuite du duel en tête, où le septuple Champion du monde, est immédiatement passé à l’attaque, reprenant le leadership des l’ES8, pour le céder à nouveau à son rival dans la spéciale suivante.

 

 

Lors des deux dernières spéciales en montagne dans la région de Bergame , Ogier reprend la tête, mais à son retour sur l’Autodrome Milanis, c’est Evans qui confirme son réel désir de devenir Champion du monde et continue d’attaquer !.

Dans le premier passage sur le Sottozero (14,39 km) le Gallois récupère la 1ére place provisoire, reprenant d’un coup … 5 »5 face au français, récupérant ainsi du coup la tête du rallye mais pour seulement…  3 dixièmes !!!

La riposte du Champion en titre ne s’est pas fait attendre, et dans la répétition de la même spéciale, lors du deuxième passage, Ogier termine troisième derrière les deux Hyundai de l’Espagnol Dani Sordo et du Belge Thierry Neuville, devançant à nouveau Evans, lui reprenant 8 dixièmes…

Écart infime qui lui permettra de se présenter ce dimanche, à l’entame du dernier des trois jours de course, ultime spéciales de la saison aux commandes, ne serait-ce que pour… une demi-seconde !

 

Pour sa part, Thierry Neuville confiait à l’arrivée de cette deuxième étape, non sans évoquer l’incident en matinée, une légère touchette, reconnaissant qu’il lui aurait été de toute façon impossible de rattraper les deux Toyota à la régulière :

« Après la première spéciale, le feeling était bon et le chrono aussi, donc on s’est dit qu’on allait essayer d’en rajouter un peu. Mais avec les pneus froids, dans le deuxième virage de la spéciale, je suis juste parti en tête-à-queue. On a perdu l’efficacité aérodynamique de la voiture. Pour être honnête, on a pu voir que nous avions plus d’usure pneumatique que les Toyota et il aurait été impossible de revenir sur eux, à moins d’une erreur de leur part. Au final, nous avons perdu une position et nous nous battons encore. »

 

PAROLES DE CHAMPIONS…

 

Sébastien Ogier:

« C’est marrant, car ça change tout le temps entre moi et Elfyn. C’est donc un changement de leader de plus ce soir et je ne m’y attendais pas vraiment. Sur le circuit, on a été plutôt prudents depuis le départ et on avait tendance à perdre du temps. Mais ce soir, j’ai réussi à être plus propre dans la dernière avec en plus un choix de pneus différent. Je ne sais pas si cela m’a vraiment apporté plus de confiance mais on sait que je perdais mon temps sur les parties terres principalement. Donc demain, avec cet écart, je dois juste gérer et conserver cette avance.»

Et, il ajoutait

« J’espère qu’on terminera ce week-end avec Julien avec beaucoup d’émotions. À propos de la victoire, si cela doit arriver ce sera la cerise sur le gâteau mais l’objectif de demain n’est pas vraiment celui-là. »

Quant à Elfyn Evans, lui il précisait:

« L’après-midi a été meilleure que la matinée pour moi. De nuit, j’ai vraiment trouvé ça compliqué. Les lumières étaient bonnes hier soir mais ce soir, je n’arrivais juste pas à bien voir et il y a de nombreux endroits où je tournais très tard car il n’y avait pas de trace des autres voitures, mais c’est comme ça pour tout le monde ! »

Et il concluait :

« C’est difficile de dire s’il y a eu de vraies différences avec les choix de pneumatiques. Au final, nous nous retrouvons quasiment dans la même situation qu’hier soir. »

Une performance vraiment exceptionnelle des deux pilotes, qui se disputent le titre mondial à Monza et ce pour la deuxième année consécutive !

Sauf que l’an dernier en 2020, Elfyn Evans avait été trop tôt éliminé contraint dès le début de l’épreuve de se retirer et d’abandonner, et ce à la suite d’une sortie de route sur une route enneigée et verglacée …

12 mois se sont écoulés et visiblement, le rallyman Gallois a bien retenu la leçon, puisqu’à trois spéciales du but, il est bien toujours là, en embuscade à la lutte pour obtenir enfin ce titre ce sacre, couronne qu’Ogier vise, lui, pour la huitième et dernière fois, ne disputant plus à partir de l’an prochain que quelques rallyes, dont le 1er le Monte Carlo qu’il a déja remporté à huit, oui 8 reprises, ayant choisi désormais de se consacrer à d’autres disciplines en sport mécanique, dont l’endurance et les très célèbres 24 Heures du Mans !

Comme son prédécesseur sur les tablettes mondiales du WRC, l’autre Seb , Sébastien Loeb !  Lequel est monté sur le podium de l’épreuve Sarthoise en se classant à une belle deuxième place en juin  2005, au volant de la Pescarolo qu’il partageait avec Eric Hélary et Soheil Ayari.

Terminant encore 4éme un an plus tard, toujours avec cette Pescarolo en compagnie à nouveau d’Eric Hélary mais aussi cette fois de Franck Montagny.

 

François LEROUX

Photos ; WRC –TEAMS

 

 QUI SERA TITRÉ ?

LE CLASSEMENT GÉNÉRAL PROVISOIRE SAMEDI SOIR 20 NOVEMBRE 2021

 

1 – Ogier-Ingrassia (Toyota Yaris) en 2h13’27 » 

2 – Evans-Martin (Toyota Yaris) à 0″5

3 – Sordo-Carrera (Hyundai i20) à 27″4

4 – Neuville-Wydaeghe (Hyundai i20) à 46″6

5 – Solberg-Edmondson (Hyundai i20) à 1’21″2

6 – Katsuta -Johnston (Toyota Yaris) à 1’38″8

7 – Suninen-Markkula (Hyundai i20) à 2’17″1

8 – Greensmith-Andersson (Ford Fiesta) à 2’24″8

9 – Rovanpera-Halttunen (Toyota Yaris) à 3’39″1

10 – Crugnola-Ometto (Hyundai i20 WRC3) à 8’07″1

11 – Rossel-Renucci (Citroen C3 WRC3) à 8’13″6

12 – Kajetanowicz-Szczepaniak (Skoda Fabia WRC3) à 8’16″2

13 – Gryazin-Aleksandrov (Skoda Fabia WRC2) à 8’47″2

14 – Huttunen-Lukka (Ford Fiesta WRC2) à 9’12″4‍

15 – Munster-Louka (Hyundai i20 WRC3) à 9’15″3

Rallye Sport WRC

About Author

gilles