BAGNAIA ET QUARTARARO DOMINENT LES TESTS DU MOTO GP A JEREZ DE LA FRONTERA

 

 

Ultimes tours de pistes en Moto GP et de poignées de gaz, ces deux derniers jours en Andalousie à l’occasion des deux journées de tests de fin de saison, qui se sont déroulées sur le circuit de Jerez de la Frontera au sud de Séville.

 

 

Et ce quelques jours, seulement après la dernière course de l’année qui s’est disputée le week-end dernier à Valence, tous les pilotes se sont donc retrouvés au guidon ce jeudi 18 et ce vendredi 19 novembre en vue de procéder à deux journées de roulage et d’essais des futures motos prévues pour la saison 2022

Victorieux des deux derniers Grands Prix, celui d’Algarve à Portimao le 7 novembre, puis celui de Valence le 14 novembre il y a tout juste quelques jours, le pilote Ducati, vice-champion du monde 2021, l’Italien Fransesco ‘Pecco’ Bagnaia, a signé ce vendredi le meilleur chrono avec un temps de 1’36″872.

Il devance dans l’ordre le Champion du monde en titre, sacré à Misano lors du Grand Prix d’Emilie-Romagne, le dimanche 24 octobre, le pilote de l’équipe Yamaha Factory, le jeune Français Fabio Quartararo, second à 0″452 et le pilote Suzuki, Alex Rins qui se classe au troisième rang, à 0″551

 

 

Ducati, la firme de Borgo Panigale a fait rouler ses pilotes avec des nouveautés lors de ces deux jours de test, et notamment un nouvel échappement long et son nouveau moteur.

Quartararo qui au vu de la fin de saison des pilotes Ducati, il a été le seul à leur tenir tète attend beaucoup de son équipe Yamaha et aspire à des nouveautés performantes pour la saison prochaine…

Faute de quoi, il a déjà indiqué à plusieurs reprises qu’il estimait pouvoir difficilement lutter contre l’armada des pilotes Ducati !

Inquiet, je ne dirais pas ça, mais c’est sûr qu’ils ont l’air d’être très rapides et qu’on n’a pas fait de progrès, c’est certain. J’espère qu’on fera des progrès à Sepang, parce qu’on a testé beaucoup de choses et que je n’ai pas vraiment senti de progrès .
Et, d’indiquer :
Aujourd’hui, il y avait un nouveau châssis, mais je n’ai pas senti le moindre progrès. On cherche un peu plus de grip à l’arrière et ça n’a vraiment pas été le cas aujourd’hui. Rien de très positif dans cette journée. Ils savent vraiment où ils doivent progresser. C’est le plus important.
Quant au  nouveau carénage, Sincèrement, on ne sent pas de différence , c’est plus dans les données. C’est dur à dire mais pour moi ça semble légèrement mieux. De l’intérieur, c’est mieux

 

On peut penser que son message aura été écouté ces derniers temps car au cours de ces deux jours de roulage donc sa Yamaha M1 était équipée des pièces déjà vues lors des tests de Misano, mais visiblement le nouveau moteur n’offre pas encore le gain de puissance attendu !

A ce sujet, Fabio explique :

On l’a depuis le premier jour du test de Misano. Depuis, c’est exactement le même moteur. Ce n’est pas suffisant, évidemment. On a besoin de beaucoup plus de puissance pour nous battre avec Ducati. On a testé une partie de la moto 2022. J’espère que ce n’est qu’une première étape. Pour moi, il manque surtout de la puissance. Il manque de la vitesse de pointe, plus que de la puissance. On a beaucoup de wheelie par rapport à beaucoup de motos et le grip arrière n’est pas idéal. Ce sont les trois choses que j’espère pour l’an prochain .

Mais selon ce qui se raconte, sa Yamaha devrait recevoir les évolutions souhaitées et attendues pour les prochains tests programmés en Malaisie à Sepang au début de l’année, le 5 février 2022. Mais en coulisses il se murmure que la firme d’Hamamatsu attendrait jusqu’au test de Mandalika en Indonésie pour valider la nouvelle spécification de son moteur 2022.

Fabio qui concluait ces tests en précisant :

Je rentre chez moi en Champion du monde et je vais prendre du plaisir. Je ne suis pas inquiet, Yamaha va énormément travailler. Ce n’est pas le test qu’on espérait mais vous savez, j’ai gagné, je vais revoir la vidéo du gala de la FIM et je sais qui a ajouté sa plaque. Tout le monde sera satisfait dans l’équipe, sauf les ingénieurs qui ont beaucoup de travail ! [rires] Mais je suis très heureux et je vais voir ma famille ce soir, donc je suis content

 

 

Quant à l’autre motard Français, Johan Zarco qui s’est classé cinquième du Championnat du monde Moto GP 2021, lui et son équipier chez Ducati Pramac, l’Espagnol Jorge Martin, ils occupent les 17 et 18émes rangs à 1″288 et à 1″563

 

 

Concernant les cinq ‘rookies’  de ces tests en MOTO GP, le plus rapide a été le pilote Ducati, Fabio Di Giannantonio (photos), auteur du 19éme chrono et classé à 1″656 du meilleur temps de Bagnaia.

 

 

Il est suivi par Raúl Fernández et Rémy Gardner, les pilotes KTM, respectivement 20éme et 22éme à 1″819 et à 1″856. Marco Bezzecchi avec sa Ducati occupant la 25éme à 2″440 et Darryn Binder, le pilote Yamaha  la 26éme et dernière à 3″069 !

A retenir encore que les pilotes de tests de Suzuki et KTM, le Français Sylvain Guintoli et l’Espagnol Dani Pedrosa, on participé à cette session de roulage de Jérez!

 

Alfredo SORIA

Photos : MOTO GP- TEAMS

LE RÉSULTAT DES TESTS DE CE VENDREDI 19 NOVEMBRE 2021 A JEREZ

 

1.F. Bagnaia (Ducati) 1’36″872

2.F. Quartararo (Yamaha) à 0″452

3.A. Rins (Suzuki) à 0″551

4.P. Espargaró (Honda) à 0″624

5.M. Viñales (Aprilia) à 0″750

6.J. Mir (Suzuki) à 0″762

7.T. Nakagami (Honda) à 0″800

8.E. Bastianini (Ducati) à 0″826    

9.J. Miller (Ducati) à 0″845

10.A. Márquez (Honda) à 0″888

11.B. Binder (KTM) à 1″070

12.L. Marini (Ducati) à 1″153

13.A. Dovizioso (Yamaha) à 1″157

14.M. Oliveira (KTM) à 1″213

15.F. Morbidelli  (Yamaha) à 1″228

16.A. Espargaró (Aprilia) à 1″277

17.J. Zarco (Ducati) à 1″288

18.J. Martín (Ducati) à 1″563

19.F. Di Giannantonio (Ducati) à 1″656

20.R. Fernandez (KTM) à 1″819         

21.L. Savadori (Ducati) à 1″852       

22.R. Gardner (KTM) à 1″856

23.S. Guintoli (Suzuki) à 2″168   

24.D. Pedrosa (KTM) à 2″313

25.M. Bezzecchi (Ducati) à 2″440

26.D. Binder (Yamaha) à 3″069           

ALEX RINS SUZUKI – TEST JEREZ DE LA FRONTERA, LES 18 ET 19 NOVEMBRE 2021

 

Sport

About Author

gilles