LE CIRCUIT DE SPA-FRANCORCHAMPS EN PLEINE MUTATION

SPA © Manfred GIET-

Vue-sur-les-tribunes-et-gradinsau-dessus-à-droite-dans-la-descente-vers-Eau-Rouge-actuellement-en-cours-de-démolition-©-Manfred-GIET

 

Alors que les activités journalières 2021, du circuit de Spa-Francorchamps vont se mettre en mode hibernation à partir de ce 14 novembre les travaux d’aménagement au niveau du célèbre Raidillon et la construction de nouvelles tribunes et gradins vont bon train.

 

Le-Raidillon-en-pleine-mutation-actuellement-©-Manfred-GIET

 

Si actuellement la tribune et les gradins datant d’une autre époque dans la descente entre le virage de la Source et l’Eau Rouge, sont devenus la proie des pelleteuses pour faire place au printemps à de nouvelles installations adaptées à notre temps, le fameux et célèbre Raidillon, fleuron de l’anneau Spadois, subit quant à lui actuellement une sérieuse cure de jouvence, au niveau de ses abords avec une zone de dégagement élargie et la création d’une nouvelle tribune, sans pour autant toucher au tracé même de cette célèbre courbe longue de 240 mètres avec ses 17% d’inclinaison et ses 40 mètres de dénivelé qui à la fois représente le joyau de la piste Ardennaise … mais aussi son point critique!!!

Décrié comme devenu trop dangereux suite aux accidents qui s’y sont produits ces dernières années, le Raidillon parmi les circuits familiers reste en effet un sacré défi  pour tout acteur qui l’affronte et peu importe le type d’épreuve.

SPA-FRANCORCHAMPS-EN-PLEINE-MUTATION. Photo : Manfred GIET

 

EN CAUSE, LES VITESSES ATTEINTES….

 

En F1 et en Endurance, la barre des 300 Km/h est désormais atteinte. Au point qu’en cas de perte de contrôle dans cette portion, la suite prend souvent des allures de Flipper, ce jeu de billard électrique mais en grandeur nature.

Ahurissant !

 

Le-sommet-du-Raidillon-et-ses-dangers-de-visibilité©-Manfred-GIET

FAUDRA-T-IL BRIDER CE SANCTUAIRE A L’AVENIR ?

 

Alors que la FIM (Fédération Internationale Motocycliste) a d’ores-et-déjà imposé ses exigences pour le retour des deux roues à Spa dès l’année prochaine  et ce à l’occasion de la manche Belge du Mondial d’endurance, les 24 Heures Motos EWC, la FIA (Fédération Internationale de l’Automobile) aurait quant à elle, enjoint les exploitants du circuit Ardennais de prévoir des modifications au niveau du Raidillon de manière à réduire les vitesses de l’ordre de 10%!

 

La course en peloton dans le Raidillon reste un fameux exercice de bravoure ©-Manfred-GIET

 

Jusqu’à présent à Spa-Francorchamps, on se barricadait derrière l’agréation FIA, actuellement en cours et datant de 2019 et qui, jusqu’à l’accident mortel du grand espoir Français Anthoine HUBERT, survenu le samedi 31 août en 2019, n’avait pas ébranlé les experts de sécurité qui évoquaient simplement un concours de circonstances exceptionnel.

 

ANTHOINE-HUBERT…  MORT  EN COURSE EN F2, LE 31 AOÛT 2019, EN HAUT DU RAIDILLON

 

Mais depuis des événements plus récents et notamment lors des 6 Heures du mondial WEC et aussi à l’occasion des 24 Heures de SPA  en GT, ou encore lors des essais qualificatifs du GP de F1, sans oublier non plus, la course des W-Series ,avec de gros crashs et où a chaque fois, on a frôlé le drame, des voix se sont élevées ….

Ce qui a alimenté le chaudron des rumeurs quant à la dangerosité croissante au niveau du Raidillon, véritable symbole de l’anneau Ardennais et emprunté …. depuis 1939!

 

Le-Raidillon-et-les-traces-fatales-de-laccorchage-ICKX-BELLOF-en-1985-et-qui-coûta-la-vie-à-ce-dernier.-©-Manfred-GIET

 

Heureusement, le nombre de sorties de piste à cet endroit, n’ont pas toutes connues des épilogues aussi meurtriers que ceux de BELLOF (1000 KM de SPA 1985), de RENARD (24 Heures de SPA 1990) ou HUBERT (F2 2019) car d’autres comme celles de Jacques VILLENEUVE (GP Belgique F1 1998 et 1999), ZONTA (GP Belgique 1999) BRISCOE (GP Belgique 2004) ZANARDI (GP Belgique 1993) restèrent néanmoins gravées dans les mémoires, tant elles furent impressionnantes.

 

Le Raidillon a provoqué quelques drapeaux rouges récemment ©-Manfred-GIET

 

Toutefois  la fréquence d’accidents plus récemment dans ce secteur aurait provoqué cet appel du pied de la FIA en vue d’y réduire la vitesse dans le futur.

Faut-il dès lors dénaturer le plus célèbre virage de tous ceux figurant au calendrier de la F1, en modifiant son tracé ou laisser la configuration de la piste à cet endroit en l’état reste-t-elle encore une logique implacable ?

 

Le Raidillon avait inauguré une chicane en 1994 qui n’a servi qu’une fois lors du GP de Belgique 1994 – © Manfred GIET-

 

Voilà un débat qui persiste depuis quelques années, relancé et qui devrait trouver ne fusse-ce qu’une solution au niveau des dégagements  et des abords en cours d’aménagement sans modifier le tracé du virage emblématique et qui dès lors garderait son caractère permettant d’offrir un spectacle hallucinant par des pilotes gavés d’adrénaline l’espace de 3-4 secondes sous l’effet de forces latérales de l’ordre de 4 G.

Le regretté Niki LAUDA résuma un jour le défi ‘’Raidillon’’comme suit :

’’A mon époque, il fallait du temps pour le prendre à fond et se convaincre de ne pas lever le pied ‘’

L’ancien triple Champion du monde F1 (1975-1977-1984) ajoutant :

’’ C’était effrayant et tout bonnement le virage le plus difficile de la F1’’

Un Mikka HÄKKINEN, double Champion du Monde et qui lors du Grand PrIx de Belgique 2000, avait profité d’une trajectoire et d’une vitesse idéale dans ce secteur pour réussir sur son rival d’époque Michaël SCHUMACHER, ce qui reste gravé comme un des plus beaux dépassements en F1, juste après dans la montée du Kemmel, dépeint ce point clé du tracé Ardennais comme suit :

’’ On est obligé de s’y faire confiance dans l’Eau Rouge au pied de la rampe et savoir exactement quoi faire et connaître le bon angle pour tourner. Y trouver le bon point de corde est un tout, car en bas, il est impossible de voir ce qui se passe au sommet si ce n’est le ciel.’’

Jacques VILLENEUVE qui en 1998 avec sa WILLIAMS et 1999 au volant ensuite de la BAR, s’y est payé de fameuses frayeurs, déclara par la suite :

’’Il faut être courageux au moment d’aborder cette montagne et à chaque passage c’est un combat avec son instinct de survie pour garder son pied droit à fond’’ poursuivant :’’A chaque tour on tente de repousser la limite un peu plus loin car s’il n’y avait pas de risque il n’y aurait pas d’intérêts’’ précisant encore :’’ Ce serait comme marcher sur un fil à un mètre du sol.Ça tout le monde pourrait le faire !’’

 

Les anciens gradins et la Tribune dans la descente vers Eau Rouge en cours de démolition-© Manfred GIET-

 

Mais avec des zones de dégagements élargies comme prévu dans le cadre des travaux actuellement en cours,  l’endroit considéré comme point noir, s’en trouvera déjà nettement plus sécurisé et peut-être que les murs de pneus feront place aussi bientôt à des barrières Tecpro en polyéthylène qui ont l’avantage en cas d’impact de mieux amortir l’énergie générée, tout en évitant de voir les voitures rebondir vers la piste comme c’est souvent le cas avec les barrières de pneumatiques.

 

Virage de l’ancienne Douane emprunté avant la construction du Raidillon ©-Manfred-GIET
16

Espérons toutefois que si des mesures doivent être prises pour brider ce haut-lieu des sports mécaniques que toutes les parties concernées… gestionnaire du circuit, FIA/FIM et des représentants des pilotes se concertent une fois pour toutes et ce afin de trouver une solution pour rendre la zone plus sûre, sans pour autant sacrifier sur l’autel du tout sécuritaire, ce témoin du passé, considéré comme le plus célèbre virage de la F1.

 

Manfred GIET

Photos : Publiracing Agency

Circuits Evenements F1 Monoplaces

About Author

gilles