A BAHREIN LA VICTOIRE A LA TOYOTA N°8… MAIS LE TITRE MONDIAL VA A LA N°7 !

 

 

Victoire ce samedi soir 6 novembre pour l’équipage de la Toyota N°8 à l’arrivée des 8Heures de Bahreïn, dernière manche du mondial d’endurance WEC 2021, mais le titre de Champion du monde revient au trio de la voiture-sœur, la N°7 !

Sur le circuit de Sakhir au sud de Manama la capitale du Royaume Bahreïni, le drapeau à damier s’est abaissé à l’arrivée de ces 8 Heures de Bahreïn et sur la saison 2021 du Championnat du Monde d’Endurance WEC de la FIA.

Et reconnaissons-le, la fin de course a été particulièrement intense, de par l’importance des enjeux, notamment en catégorie LMGTE Pro…

 

Sans réelle surprise au vu du déroulement de la saison, d’autant plus après les ennuis techniques rencontrés par l’Alpine A480 dans la première heure, la victoire était évidemment sauf catastrophe – casse moteur ou accrochage toujours possible – promise à l’équipe officielle Toyota Gazoo Racing qui aura donc cette année, tout gagné, raflant les six victoires en jeu !

 

 

Et comme pour mieux fêter ses adieux – il raccrochait à l’issue de cette épreuve, gants, casque et combinaison – le pilote Japonais Kazuki Nakajima, pour sa dernière course en mondial WEC de sa carrière très fructueuse, fait partie de l’équipage qui l’emporte au terme de 247 tours bouclés…

C’est d’ailleurs lui, le Japonais de la N°8, à qui le staff de Toyota, avait confié le dernier relai et qui a donc eu l’immense plaisir une ultime fois de franchir le drapeau à damier en grand vainqueur, s’offrant une troisième victoire cette saison, aux côtés de ses deux équipiers, le Néo-Zélandais Brendon Hartley et le Suisse Sébastien Buemi.

Mais la lutte en piste n’a pas été de tout repos car ce trio de la Toyota GR010 Hybrid N°8 ne s’impose qu’avec seulement sept petites secondes d’avance sur la voiture sœur, la N°7 au terme des Huit Heures, N°7 au volant de laquelle, l’Argentin José Maria Lopez, son compatriote Kamui Kobayashi et le Britannique Mike Conway, décrochent eux, la couronne mondiale 2021 en Hypercar.

Malgré les ennuis de la première heure suite à des ennuis de boite de vitesse et le temps perdu au stand, la paire Française Matthieu Vaxiviere-Nicolas Lapierre  et leur partenaire Brésilien André Negrao sont finalement parvenus après une sensationnelle remontée au beau milieu de la meute des LMP2, à ramener leu Alpine A480 N°36, sur la troisième marche du podium du classement général.

 

QUELLE VICTOIRE ENCORE POUR LE WRT EN LMP2 !

 

Charles Milesi le Français, Robin Frijns le Néerlandais et Ferdinand Habsburg l’Autrichien, ne pouvaient pas rêver mieux comme fin de saison avec une nouvelle victoire ici, à Bahreïn, renouvelant leur triomphe de la semaine passée.

Les trois pilotes de l’Oreca 07 N°31 de l’équipe Belge du WRT de Vincent Vosse, s’impose pour la troisième fois de la saison et surtout, le trio décroche le titre mondial LMP2, devant la solide et très expérimentée écurie Britannique du JOTA !

 

 

Quelle année franchement pour WRT … Le Team habitué de longue date des épreuves de GT et du DTM, débutant en endurance … Et donc dès sa 1ére apparition dans cette discipline, WRT signe des poles, gagne des courses dont les prestigieuses 24 Heures du Mans et s’offre ‘cerise sur le gâteau‘ s’il en est, le titre de Champion du monde LMP2 !!!

UNE LUTTE FÉROCE ENTRE FERRARI ET PORSCHE EN LMGTE/PRO…

 

La fin de cette manche de Huit Heures dans la catégorie LMGTE Pro a été extrêmement féroce, à l’image en fait  de la course, dans son intégralité…

Le duel opposant les Ferrari aux Porsche n’a pas cessé en permanence avec les voiture roue dans roue, des deux constructeurs, l’Allemand et l’Italien occupant le commandement à tour de role…

Toutefois en fin de course lors de la dernière des Huit heures, la Porsche 911 RSR N°92, abordait en tête la dernière demi-heure, et ce avec un Michael Christensen toujours sous le harcèlement et la pression exercée par le transalpin Alessandro Pier Guidi au volant, lui, de la Ferrari 488 GTE N°51 de la Scuderia AF Corse

 

 

L’Italien se trouvant au fil des tours bien positionné et calé dans l’aileron arrière de la voiture Allemande. Jusqu’à…  harponner et pousser, involontairement ou pas, la Porsche N°92 à la faute, dans le dernier virage, etce alors qu’il restait à peine un petit quart d’heure  avant le damier!

Du coup, le Danois Christensen qui partage le volant de cette 911VRSR 92 avec le Français Kevin Estre, s’est retrouvé en tête-à-queue… pendant que Pier Guidi filait et s’échappait !!!

La direction de course a ensuite fait savoir qu’elle ouvrait une enquête et a demandé au pilote de cette Ferrari N°51 de rendre la position à la Porsche N°92. Car le titre mondial était en jeu…

Mais comme Christensen  a rejoint son stand lorsque la décision de commissaires est intervenue Le pilote Guidi de la Ferrari N°51 n’a pas eu la possibilité de respecter l’ordre et la consigne des officiel de la FIA de laisser cette Porqche repasser devant elle…

A l’issue du dernier pit stop chez AF Corse, les deux voitures n’étaient séparées que par quelques secondes, en faveur de Pier Guidi qui du coup l’emporte au passage sur la ligne d’arrivée avec cette Ferrari N°51.

Est-ce volontaire, ou un fait de course comme bien souvent ?

Une chose est sure le résultat n’est que provisoire et ce d’autant plus qu’on apprenait ensuite que Porsche portait réclamation !

En effet l’écurie Allemande a fait appel et désormais il faudra patienter pour connaître, d’une part, le résultat final de ces 8 Heures de Bahreïn, mais aussi et surtout, le classement et l’identité des du Champions du Monde d’Endurance de cette catégorie des LMGTE Pro.

 

 SUCCÈS FERRARI EN LMGTE/AM

 

Nouveau triomphe pour le trio de la Ferrari F488 GTE N°83, formé du Français François Perrodo, du Danois Nicklas Nielsen et de l’Italien Alessio Rovera, en LMGTE Am et qui s’offrent le titre mondial.

 

 

Il s’agit du troisième sacre en FIA WEC pour François Perrodo, qui bien conseillé à ses débuts au volant d’une Porsche par Manu Collard, est devenu au fil des ans l’une des références des pilotes gentleman de cette catégorie.

 

François LEROUX

Photos : WEC – TEAMS

 

 

LE CLASSEMENT DES HUIT HEURES DE BAHREIN 

 

1 – Buemi/Nakajima/Hartley (Toyota GR010-Hybrid) Toyota Gazoo 247 tours

2 – Conway/Kobayashi/Lopez (Toyota GR010-Hybrid) Toyota à 7″351

3 – Negrão/Lapierre/Vaxiviere (Alpine A480-Gibson) Alpine Signatech à 6 tours

4 – Frijns/Habsburg/Milesi (Oreca 07-Gibson) WRT à 7 tours (1er LMP2)

5 – Gonzalez/Da Costa/Davidson (Oreca 07-Gibson) Jota à 7 tours

6 – Gelael/Vandoorne/Blomqvist (Oreca 07-Gibson) Jota à 7 tours

7 – Hanson/Scherer/Albuquerque (Oreca 07-Gibson) United Autosports à 7 tours

8 – Smiechowski/Van der Zande/Brundle (Oreca 07-Gibson) Inter Europol à 9 tours

9 – Van Eerd/Van Der Garde/Van Uitert (Oreca 07-Gibson) RT Nederland à 9 tours

10 – Garcia/Duval/Nato (Oreca 07-Gibson) Realteam à 9 tours

11 – Kubica/Fjordbach/Andersen (Oreca 07-Gibson) High Class à 10 tours

12 – Calderon/Floersch/Visser (Oreca 07-Gibson) Richard Mille à 10 tours

13 – Hedman/Montoya/Hanley (Oreca 07-Gibson) DragonSpeed à 11 tours

14 – Konopka/Caldwell/Panciatici (Ligier JSP217-Gibson) ARC Bratislava à 12 tours

15 – Pier Guidi/Calado (Ferrari 488 GTE Evo) AF Corse à 14 tours (1ER LMGTE/PRO)

16 – Estre/Jani/Christensen (Porsche 911 RSR) Porsche GT Team à 14 tours

17 – Serra/Molina (Ferrari 488 GTE Evo) AF Corse à 14 tours

18 – Bruni/Lietz/Makowiecki (Porsche 911 RSR) Porsche GT Team à 16 tours

19 – Perrodo/Nielsen/Rovera (Ferrari 488 GTE Evo)  AF Corse à 17 tours

20 – Ried/Evans/Campbell (Porsche 911 RSR)  Dempsey-Proton à 18 tours

21 – Perfetti/Cairoli/Pera (Porsche 911 RSR) Project 1 à 18 tours

22 – Lacorte/Sernagiotto/Fuoco (Ferrari 488 GTE Evo) Cetilar à 18 tours

23 – Kimura/Jensen/Andrews (Ferrari 488 GTE Evo) Kessel à 19 tours

24 – Schiavoni/Piccini/Cressoni (Ferrari 488 GTE Evo) Iron Lynx à 19 tours

25 – Flohr/Castellacci/Fisichella (Ferrari 488 GTE Evo) AF Corse à 20 tours

26 – Hoshino/Fujii/Watson (Aston Martin Vantage AMR) D’Station à 20 tours

27 – Frey/Bovy/Legge (Ferrari 488 GTE Evo) Iron Lynx à 22 tours

28 – Wainwright/Barker/Gamble (Porsche 911 RSR) GR Racing à 23 tours

29 – Dalla Lana/Farfus/Gomes (Aston Martin Vantage AMR) AMR à 24 tours

 

MEILLEUR TOUR:

Kamui Kobayashi, en 1’46″250

ABANDONS

Keating/Pereira/Fraga (Aston Martin Vantage AMR) – TF Sport

Al Qubaisi/Jefferies/Andlauer (Porsche 911 RSR) – Dempsey-Proton

LE CLASSEMENT GÉNÉRAL FINAL DU WEC 2021

1.Conway/Kobayashi/Lopez : 173 points – 2.Buemi/Nakajima/Hartley : 168 – 3.Negrão/Lapierre/Vaxiviere : 128 – 4.Westbrook/Dumas : 53 – 5.Mailleux : 39 – 6.Briscoe : 38 – 7.Derani/Pla : 24

Endurance FIA WEC

About Author

gilles