L’HISTOIRE ENTRE KAZUKI NAKAJIMA ET TOYOTA S’ARRÊTE EN MONDIAL WEC

24 HEURES du MANS 2018 – La TOYOTA N°8 des vainqueurs ALONSO – BUEMI – NAKAJIMA Photo : Thierry COULIBALY

 

La longue aventure et la belle histoire, couronnée de succès entre le pilote Japonais Kazuki Nakajima et l’équipe Toyota d’endurance s’arrêtera ce samedi soir 6 novembre, après l’arrivée des Huit Heures de Sakhir, dans l’Ile de Bahreïn, ultime manche, du  Championnat du monde d’endurance WEC 2021

Fort de 16 victoires obtenues ensemble en WEC, l’écurie Toyota Gazoo Racing a annoncé ce mercredi 3 novembre, la fin du partenariat avec Kazuki Nakajima.

Le pilote japonais, qui roulait avec l’équipe Nippone depuis a création du Mondial d’endurance WEC, quittera donc le Team après les 8 Heures de Bahreïn.

A 36 ans – il est né le 11 janvier 1985- Kazuki est au pays du Soleil Levant l‘un  des pilotes Japonais les plus titrés avec Takuma Sato (Double vainqueur des 500 miles à Indianapolis) et Kamui Kobayashi, autre membre du Team Toyota en WEC !

 

24 H du Mans 2019-Les vainqueurs NAKAJIMA- BUEMI- ALONSO – Photo : Thierry COULIBALY

 

Kazuki ayant remporté à trois reprises les 24 Heures du Mans en 2018, 2019 et 2020, la course célèbre au japon et que les Nippons  nomment ’le long, long jour’ sans oublier le titre de Champion du monde d’endurance WEC, décroché à l’issue de la Super saison en 2018-2019, en compagnie de ses équipiers , le Suisse Sébastien Buemi et l’Espagnol Fernando Alonso.

 

24 HEURES DU MANS-2015- K AZUKI NAKAJIMA- Photo: PATRICK MARTINOLI

 

Kazuki Nakajima qui confie après cette annonce :

« Ce fut un honneur de concourir pour Toyota Gazoo Racing pendant neuf saisons et je me sens tellement chanceux d’avoir remporté des courses, des championnats et les 24 Heures du Mans aux côtés de tant de collègues talentueux, passionnés et dévoués. »

Et il poursuit et enchaîne :

« Je tiens à exprimer mes plus grands remerciements à Toyota Gazoo Racing pour ce parcours de dix années en WEC. J’ai tellement de souvenirs avec cette équipe, qui a été une famille pour moi dans les moments difficiles comme dans les moments heureux, et je me sentirai toujours comme un membre de l’équipe Toyota Gazoo Racing. »

Kazuki conclut :

« Une nouvelle ère arrive pour les courses d’endurance, avec de nombreux constructeurs d’Hypercars dans les années à venir, et ce sera une nouvelle ère pour moi. Je continuerai à soutenir l’équipe et j’ai hâte de voir le début d’une nouvelle période passionnante pour les courses d’endurance. »

 

24-HEURES-DU-MANS-2016-La TOYOTA-TS050 est poussée après son arrivée et un dernier tour au ralenti et en plus de sept-minutes donc non classée ! Photo : Thierry COULIBALY

 

On rappellera que Kazuki Nakajima se trouvait au volant de la Toyota TS050 qui semblait filer vers la toute 1ére victoire en Sarthe du constructeur Japonais lorsqu’à l’amorce du dernier tour, sa voiture s’était brutalement et soudainement immobilisée devant la ligne droite des stands le dimanche 19 juin 2016, à la suite d’un problème moteur, abandonnant ce succès mérité qui lui tendait les bras à l’équipe Allemande Porsche et à l’un de ses équipages, ceui que formait le Français Romain Dumas, le Suisse Neel Jani et l’Allemand Marc Lieb.

 


24-Heures du Mans 2018- La TOYOTA TS-050-Hybrid de KAZUKI NAKAJIMA franchit enfin victorieusement le damier -Photo-Thierry-COULIBALY

 

Suite à cette terrible déception, le staff de Toyota, lui avait fait l’honneur de finir la course, lors de la 1ére victoire survenue finalement deux ans plus tard le dimanche 17 juin 2018, Kazuki franchissant enfin cette fois le drapeau à damier en grand vainqueur …

Opération qui allait se renouveler encore à deux reprises, en juin 2019 et juin 2020.

 

LE TRIO ALONSO-NAKAJIMA-BUEMI A NOUVEAU VAINQUEUR Photo : Thierry COULIBALY

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Thierry COULIBALY – Manfred GIET – Patrick MARTINOLI

 

24 HEURES du MANS-2018-Les vainqueurs au pied du podium-Buemi-Alonso-Nakajima Photo: Thierry COULIBALY

About Author

gilles