NOUVEAU PODIUM A BAHREIN EN MONDIAL D’ENDURANCE WEC POUR L’EQUIPE ALPINE

 

 

L’écurie Française Alpine a signé à Bahreïn son cinquième podium consécutif en Championnat du Monde d’Endurance WEC 2021, preuves et de son excellente fiabilité et de son excellent niveau de performances !

 

 

Grâce à leur prestation ce samedi aux 6 Heures de Bahrein – 1ére des deux épreuves en huit jours sur ce tracé – le trio que forme cette année la paire Française Nicolas Lapierre et Matthieu Vaxiviere, associée au Brésilien André Negrão, continue dans la nouvelle catégorie des Hypercars, de chasser les deux Toyota ‘usine’ alors qu’il ne reste plus qu’une manche au calendrier mondial WEC, dans une semaine sur cette même piste de Sakhir dans l’Île de Bahreïn.

L’équipe Signatech Berrichonne  qui aligne en compétition les Alpine depuis le retour de la firme Dieppoise sur les circuits en 2013, cherchera à terminer sa première saison dans la catégorie reine sur une bonne note dès la semaine prochaine lors de la deuxième course, cette fois les 8 Heures de Bahreïn.

Deux mois après être montée sur la troisième marche du podium aux 24 Heures du Mans, l’équipe Alpine effectuait son retour en piste sur le Circuit International de Bahreïn à l’occasion de cette première épreuve dénommée, les 6 Heures de Bahreïn.

Nicolas Lapierre, André Negrão et Matthieu Vaxiviere profitaient des essais libres pour reprendre leurs marques tout en s’adaptant aux conditions extrêmement chaudes au cœur du désert.

À l’issue des trois séances, l’exercice des qualifications était confié au Brésilien, dont les efforts lui valaient le troisième meilleur temps à moins d’une seconde de la pole position décrochée par le Néo-Zélandais de Toyota, Brendon Hartley.

 

 

Samedi matin, Matthieu Vaxiviere était chargé du départ de ces 6 Heures de Bahreïn. Offensif d’entrée de jeu, le Français menaçait la Toyota N°7 au premier virage avant de mettre le duo de tête des voitures Japonaises sous pression.

Sa mission pour trouver l’ouverture était toutefois compliquée par un problème d’accélérateur !

Matthieu Vaxiviere terminait son premier relais en troisième position avant de transmettre le volant, d’abord à Nicolas Lapierre, puis ensuite à André Negrão.

Toujours installés au troisième rang après deux heures, le Brésilien et l’équipe étaient alors piégés par un ‘full course yellow’ intervenant peu après leur passage aux stands…

L’Alpine N°36 réagissait rapidement en décalant sa stratégie avec un arrêt anticipé, avant que le Brésilien ne rende le volant à Matthieu Vaxiviere, prêt à repartir au combat.

Malgré ce pit-stop supplémentaire, Alpine conservait la troisième place avant d’aborder les cent dernières minutes de course. À l’affût de la moindre opportunité, le Français affichait un rythme à la fois solide et régulier lors de ses cinquante-trois tours jusqu’au drapeau à damier.

 

 

Les efforts du trio dans le désert Bahreïni étaient loin de rester vains puisqu’Alpine s’assurait un cinquième podium consécutif en autant de départs depuis son retour dans la catégorie reine du Championnat du Monde  d’Endurance WEC.

Ce résultat permet à l’équipage Alpine au classement des pilotes, Mathieu Vaxiviere, André Negrão et Nicolas Lapierre de pouvoir toujours prétendre au deuxième rang puisqu’ils comptent seulement vingt-cinq points de retard sur leurs rivaux et qu’il en reste, trente-neuf unités à distribuer samedi prochain.

Les Bleus ayant effectivement l’occasion de prendre leur revanche dès la semaine prochaine à l’occasion de la finale du calendrier avec l’ultime manche, les 8 Heures de Bahreïn.

Les concurrents se retrouveront en effet à nouveau sur le Circuit International de Sakhir à Bahreïn, pour une course cette fois plus longue de deux heures, et se finissant du coup de nuit !

 

Stand-ALPINE-SIGNATECH-PHILIPPE-SINAULT

 

Philippe Sinault, Team Principal d’Alpine indiquait après l’arrivée :

« Ce cinquième podium est un beau résultat dans un tel contexte. L’équipe s’est à nouveau montrée irréprochable en piste et dans les stands, tout comme la fiabilité à l’exception de ce léger souci de pédale d’accélérateur nous empêchant de bénéficier de toute notre puissance en début de course. Nous avons rivalisé avec les Toyota jusqu’à ces deux tournants à mi-course. Nous avons d’abord surconsommé en raison de la chaleur, puis le premier full course yellow nous coûte finalement cher comme nous venions de ravitailler contrairement à nos adversaires. Nous avons aussi souffert sur la fin avec des pneumatiques au comportement différent de nos simulations. Nos rivaux étaient clairement plus forts aujourd’hui et ils ont rendu une copie parfaite dans ces conditions extrêmes. Nous nous tournons désormais vers la semaine prochaine, où nous aurons à cœur de faire mieux que troisième. Nous avons beaucoup de travail à faire après cette course éprouvante pour les corps et les machines, mais nous serons extrêmement motivés pour finir notre saison sur une excellente note. »

 

PAROLES DE PILOTES

Nicolas Lapierre

« Nous étions bien partis avec Matthieu, mais il nous a finalement manqué un peu de rythme et d’autonomie. Nous avons perdu beaucoup de temps avec le premier full course yellow puisque nous nous sommes arrêtés juste avant. La bonne nouvelle, c’est que nous aurons l’occasion de prendre notre revanche dès la semaine prochaine ! »

Matthieu Vaxiviere

« Nous étions plutôt bien placés en début de course. Malgré des premiers tours un peu compliqués, nous avons pu combler notre retard pour nous battre avec les Toyota jusqu’à ce souci avec la pédale d’accélérateur. C’est un sujet que nous devons analyser afin de nous assurer qu’il ne se reproduise plus. L’écart s’est ensuite creusé et c’est dommage que le suspense ait été écourté, mais nous allons tout faire pour essayer de remettre nos adversaires sous pression la semaine prochaine. »

André Negrão

« Ces 6 Heures de Bahreïn sont finies et c’est à nouveau un podium qui nous attend. C’était une bonne course avec un rythme solide, mais nous devons encore progresser dans certains domaines. Les neutralisations n’ont finalement pas tourné en notre faveur, mais nous pouvons toujours nous battre pour la deuxième place du championnat du côté des pilotes. Cet objectif est désormais un peu plus dur à atteindre, mais attendons de voir ce que la semaine prochaine nous réserve ! »

Clap de fin ici même à Sakhir en fin ce semaine pur l’épreuve de clôture du mondial d’endurance WEC de la saison 2021.

 

François LEROUX

Photos : WEC – TEAM

 

Endurance FIA WEC

About Author

gilles