DÉCLARÉ VICTORIEUX AUX CÉVENNES AMPUTÉ PAR LA MÉTÉO, BONATO-BOULLOUD SE RAPPROCHENT DU TITRE

 

 

 Sous la pluie vendredi, toutes les spéciales du samedi ayant été annulées par ordre de la préfecture du Gard, suite aux très mauvaises conditions météorologiques et le plan ‘vigilance orange’ attribué à la région, la paire Bonato et Boulloud se rapproche un peu plus près du titre

 

CRITÉRIUM-CÉVENNES-2021-LA VICTOIRE SERA POUR LA CITROËN DS3 DE BONATO-BOULLOUD

 

Septième manche du Championnat de France des Rallyes 2021, le 62ème Critérium des Cévennes aurait pu être le théâtre du dénouement de la course vers le titre, mais la météo en a décidé autrement..

Car avec uniquement trois des six épreuves spéciales au programme du 1er jour disputées vendredi, la distance parcourue ne donne lieu et selon le règlement du Championnat de France des rallyes, à l’attribution que de la moitié des points au classement général, et la victoire décrochée en terre Cévenole de l’équipage Bonato-Boulloud, ne leur assure donc pas encore le titre.

Il faudra donc encore attendre et du coup patienter jusqu’au dernier rendez-vous de l’année 2021, l’ultime épreuve programmé au Rallye du Var, à Sainte Maxime, dans un mois, fin novembre et ce pour connaitre l’identité des Champions de France 2021.

Après l’arrêt provisoire annoncé vendredi soir, à l’issue des trois premières spéciales, les autorités préfectorales du Gard qui avaient annulées les trois suivantes prévues en soirée, ont ensuite également décidé ce samedi 30 octobre, en fin de matinée, de maintenir la zone du rallye sous régime de vigilance orange, la reprise du 62ème Critérium des Cévennes s’avèrant donc dans ces conditions impossible…

Malgré la très courte durée de ce 7ème rendez-vous, cette avant-dernière manche  ‘Championnat, n’a pas manqué à sa réputation de compétition très disputée, avec trois vainqueurs différents pour les trois seules spéciales courues !

 

CRITÉRIUM-CÉVENNES-2021-LA VW POLO DE QUENTIN GIORDANO

 

Si Quentin Giordano s’est avéré le plus rapide dans l’ES1, une petite erreur dans la deuxième l’a relégué à 16secondes 9 derrière Yoann Bonato.

Avec le meilleur temps de la deuxième spéciale, le pilote des 2 Alpes, a ainsi pris la tête du classement provisoire pour finalement ne plus la quitter.

Enfin, avec le meilleur temps scratch de l’ES3, Ludovic Gal s’offre du coup son premier podium 2021. Le vainqueur des Cévennes 2008 avait cette saison perdu de très peu une place sur le podium au Rouergue et au Mont-Blanc.

Ce Top 3 Bonato – Giordano – Gal, avec une attribution de la moitié des points en raison du faible kilométrage parcouru, maintient donc le suspens de la course vers le titre de Champion de France 2021 jusque fin novembre à Sainte Maxime.

Derrière les trois hommes forts du weekend, on retrouve trois passionnés et fidèles de la discipline avec dans l’ordre,  Cédric Robert, Eric Mauffrey et Patrick Rouillard !

Championnat de France 2 Roues Motrices

Cédric Robert s’affiche une fois encore particulièrement rapide au volant de son Alpine A110, toujours dans le Top 5 scratch des trois ES disputées, et donc de nouveau sur la plus haute marche du podium 2 Roues Motrices. Il est rejoint par Anthony Fotia et Grégory Fontalba.

En 10ème position avec sa Renault Clio RS Line et 3ème du classement Clio Trophy, Romain Di Fante maintient sa position de leader du Championnat 2RM.

Championnat de France Féminin

Margot Dupuy s’impose au classement féminin avec sa Clio RS Line, devant Sarah Rumeau et Allison Viano. Malgré l’abandon de Pauline Dalmasso, sa principale concurrente dans la course au titre, cette deuxième place ne garantit pas à Sarah Rumeau le titre de Championne de France 2021 : le suspens est donc là aussi maintenu jusqu’au rendez-vous Varois.

 

CRITÉRIUM-CÉVENNES-2021- FIN DE RALLYE PRÉMATURÉ POUR LE LEADER BONATO

PAROLES DE PILOTES

Yoann Bonato (Citroën C3, CHL Sport Auto), vainqueur : « Le rallye a été court mais intense. La décision d’arrêter a été réfléchie par rapport aux intempéries et c’est tout à fait compréhensible. On est quand même contents d’être à l’arrivée et que l’évènement ait pu être organisé après deux années difficiles. Sportivement, on gagne la course mais ça n’est pas forcément un avantage au niveau des points car on n’en marque que la moitié. Il faudra au Var faire une course d’attente pour assurer le titre, et ce n’est pas le spectacle que l’on a envie d’offrir. »

Quentin Giordano (Volkswagen Polo GTI, Sarrazin Motorsport), deuxième : « C’est un rallye qui a été assez court mais qui nous permet au final de grapiller quelques points sur Yoann par rapport au décompte. Les intempéries étaient plus importantes que la course, et si la décision d’arrêter le rallye a été prise c’est qu’elle devait l’être. C’est dommage pour nous de ne pas avoir pu disputer toute la course, mais ça l’est encore plus pour les organisateurs qui ont énormément travaillé pour mettre en place ce rallye. »

Ludovic Gal (Volkswagen Polo GTI, Sarrazin Motorsport), troisième : « C’était un très beau rallye, même si difficile comme chaque année quand il pleut. Il est un peu tronqué malheureusement, c’est dommage, mais on comprend la décision et on la respecte. Il y a le côté sportif et il y a le côté humain. Côté sportif, on va juste retenir notre beau temps scratch dans la spéciale de la Cadière qui est mythique pour nous, et c’est phénoménal. »

 

Claude JULIAN

Photos : Jeff THIRYet DR

 

LE BILAN

13 épreuves spéciales prévues / 3 épreuves spéciales disputées

Meilleurs temps : Giordano – 1, Bonato – 1, Gal – 1

Leaders : Giordano ES1, Bonato ES2-ES3

LE PODIUM A MONTPELLIER 

LE CLASSEMENT DU 62éme CRITÉRIUM DES CHEVENNES

 

1.Bonato/Boulloud (Citroën C3, CHL Sport Auto) en 28’41

2.Giordano/Parent (Volkswagen Polo, Sarrazin Motorsport) à 18s4

3.Gal/Combe (Volskwagen Polo, Sarrazin Motorsport) à 29s7

4.Robert/Duval (Alpine A110, Team Bonneton HDG) à 39s5

5.Mauffrey/Bronner (Skoda Fabia Evo) à 42s1

6.Rouillard/Zazurca (Skoda Fabia) à 1’3s4

7.Frontier/Gulino (Renault Clio RS Line) à 1’35s9

8.Fotia/Sirugue (Citroën C3) à 1’47s0

9.Fontalba/Hermet (Alpine A110) à 1’53s0

10.Carminati/Brun (Renault Clio RS Line) à 2’22s3

PRINCIPAUX ABANDONS

Romain Dumas (BMW M3), forfait – Pauline Dalmasso (Peugeot 208 Rally 4), sortie de route sans gravité dans ES2 – William Wagner (Citroën C3, PH Sport by GT2i), raisons personnelles entre ES2 et ES3

 

PROCHAIN RENDEZ-VOUS

67ème Rallye du Var – 25-28 novembre 2021

 

FFSA Rallye Rallye

About Author

gilles