A BAHREIN, VICTOIRE ET DOUBLÉ LOGIQUE DES TOYOTA EN MONDIAL WEC

 

 

Victoire et doublé logique ce samedi 30 octobre dans l’avant-dernière manche du Championnat du monde d’endurance WEC de la saison 2021 !

 

 

En effet sur la piste du circuit de Sakhir au sud de Manama, la capitale du Royaume, l’équipe Japonaise Toyota triomphe sans surprise, décrochant un nouveau succès  cette année à l’occasion des 6 Heures de Bahreïn une victoire qui s’est jouée fort logiquement entre les deux Hypercars Toyota.

 

 

Et c’est finalement la N°7 qui a franchi en vainqueur la ligne d’arrivée en premier, et pour la troisième fois consécutive, la victoire revenant au trio Kamui Kobayashi, Mike Conway et José Maria Lopez qui du coup creuse légèrement l’écart au championnat, totalisant désormais avant l’ultime épreuve samedi prochain et sur ce même tracé, maintenant 15 points d’avance sur leurs coéquipiers de la voiture-sœur !

 

 

La N°8, celle qui avait obtenu hier vendredi la veille le temps de référence des qualifications avec le poleman, le Néo-Zélandais Brendon Hartley et ses coéquipiers, le Suisse Sébastien Buemi et le Nippon Kazuki Nakajima !!!

Mais leur GR010 Hybrid a été en proie à une plus grande usure des pneumatiques et de retards dans ses arrêts aux stands…

 

 

 

 

Une chose est certaine néanmoins, grâce à ce nouveau doublé, le Toyota Gazoo Racing Team, a déjà conquis mathématiquement le titre réservé aux équipes.

 

 

Précisons tout de même que la même stratégie a été appliquée pour les deux voitures, à chaque arrêt, seuls les pneus du côté gauche, plus sollicités sur la piste de Sakhir, ont été remplacés, et les pneus du côté droit ont été doublés.

 

 

Mais ce samedi, les deux Toyota tournaient plus vite que leur seul et unique adversaire de cette catégorie Hypercars, l’Alpine laquelle a d’abord essayé de suivre les voitures Japonaises, puis au fil des tours, a finalement desserré son emprise.

D’abord à la suite d’un contact avec la Porsche de l’Emirati Khaled al Qubaisi puis ensuite à cause d’une perte de puissance, incidents qui ont relégué la voiture de l’écurie Alpine Signatech à la troisième place du général.

 

 

Pour Alpine, ce résultat mathématiquement empêche son équipage, composé du Brésilien André Negrão, et de la paire Française Nicolas Lapierre et Matthieu Vaxivière, de la lutte la semaine prochaine pour le titre pilotes face aux solides trios de Toyota.

 

NOUVEAU SUCCÈS EN LMP2 POUR WRT

 

Quelle saison pour l’équipe Belge de Vincent Vosse, laquelle habituée aux épreuves Internationale du GT et du DTM, débutait cette année dans les deux Championnats d’endurance, celui Européen de l’ELMS et aussi du mondial du WEC !

Après avoir remporté les 24 Heures du Mans, plusieurs courses et le titre ELMS, l’équipe de Vincent Vosse, s’offre encore un succès, bien mérité à Bahreïn qui relance WRT dans la lutte pour le titre du Championnat LMP2.

 

 

Partis de la sixième position de la classe LMP2, le trio Robin Frijns, Charles Milesi et Ferdinand Habsburg, a mené un rythme effréné tout au long des six heures de cette course, à Sakhir…

Après une alternance continue de la position de leader, l’Oreca07 de l’équipe Belge est sortie victorieuse sur la distance, grâce à l’excellente vision de la course et de la stratégie, en plus de l’aide » de deux ‘Full Course Yellow’ arrivés au bon moment !

La première sur le coup de la deuxième heure, lorsque la lunette arrière de la Vantage, s’est détachée et envolée surl’Aston Martin du Team D’Station Racing !

 

 

Pourtant avec la pole décrochée hier, l’équipe Britannique Jota semblait être le grand favori, mais hélas un mauvais départ, reléguait les deux OrecA07 au coeur du peloton…

Après une remontée logique vu l’excellent rythme en course, Sean Gelael, Stoffel Vandoorne et Tom Blomqvist, ont du coup conquis la deuxième marche du podium.

Tout s’est décidé dans la dernière heure de course, face à Felipe Albuquerque, qui a été contraint de purger une pénalité de 10 secondes pour avoir heurté le Néerlandais Renger Van der Zande au volant lui de l’Oreca07 du Team Racing Team Nederland.

Le Portugais de l’équipe United Autosports, ensuite à 15 minutes de la fin, perdant aussi la troisième place, lorsqu’il s’est fait dépasser par l’autre pilote de la seconde Oreca07 Jota, son propre compatriote Antonio Felix Da Costa !

 

 

Finalement sous le damier, Frits Van Eerd, Giedo Van der Garde et Job Van Uitert et le Racing Team Nederland, à la fin de la course, ont dû se contenter de la cinquième place qui leur a valu le succès dans la catégorie ProAm.

Signalons la formidable performance des filles du Richard Mille Racing Team Sophia Floersch et Beitske Visser épaulées pour l’occasion par le toujours véloce jeune tricolore Gabriel Aubry, appelé et enrôlé à la place de la Colombienne Tatiana Calderon engagé ce week-end au lointain Japon en Super Formula.

 

 SUCCÈS PORSCHE EN LMGE/PRO

 

En LMGTE Pro, les Porsche dominent cette épreuve facilement depuis l’extinction des feux jusqu’au drapeau à damier.

Le duo avec le Français Kevin Estre et le Suisse Neel Jani mènent le doublé pour la firme de Stuttgart, suivis de Gianmaria Bruni et de Richard Lietz mais s’ils triomphent, ils l’emportent d’un souffle … pour moins de 7 dixièmes de seconde !

 

 

Les  paires gagnantes, Estre-Jani et Bruni-Lietz ont creusé l’écart sur la 1ére Ferrari AF Corse, d’Alessandro Pier Guidi et de James Calado, troisième et jamais en course en raison d’une BoP (Balance of Performance) revu et injuste. Quatrième et dernière de la classe, l’autre F488 GTE, celle de Miguel Molina et de Daniel Serra.

 

ASTON MARTIN GAGNE EN LMGT/AM !

 

Selon la tradition, la catégorie du LMGTE Am, s’est encore révélée la classe la plus disputée.

Au terme des 6 heures, c’est l’une des Aston Martin, celle de TF Sport qui s’impose avec Felipe Fraga, Ben Keating et Dylan Pereira. Leur succès a été en partie décidé grâce au ‘Full Course Yellow’ en milieu de course, permettant à l’équipe Anglaise de pendre le large sur les rivaux directs.

Matt Campbell a tenté de réduire l’écart entre Aston Martin mais au final,  devancé de 6 secondes, le pilote de la Porsche Dempsey-Proton Racing a dû accepter la place d’honneur…

Une fois de plus le transalpin Matteo Cairoli nous a bluffé lors de son relais, l’Italien dans les deux dernières heures a imposé un rythme effréné en arrachant la troisième place à l’Aston Martin du Brésilien Augusto Farfus.

Cinquième place pleine d’amertume pour Alessio Rovera, François Perrodo et Nicklas Nielsen. La Ferrari de la Scuderia AF Corse occupait la première position lorsque le deuxième ‘Full Course Yellow’ a ruiné sa stratégie !

 

François LEROUX

Photos : WEC- TEAMS

 

LE RÉSULTAT DES 6 HEURES DE BAHREIN LE 30 OCTOBRE 2021

 

1 – Conway / Kobayashi / Lopez (Toyota GR010-Hybrid)  Toyota – 185 tours

2 – Buemi / Nakajima / Hartley (Toyota GR010-Hybrid)  Toyota à 51″ 401

3 – Negrão / Lapierre / Vaxiviere (Alpine A480-Gibson)  Alpine à 1 tour

4 – Frijns / Habsburg / Milesi (Oreca 07-Gibson) WRT à 5 tours (1er LMP2)

5 – Gelael / Vandoorne / Blomqvist (Oreca 07-Gibson) Jota à 5 tours

6 – Gonzalez / Da Costa / Davidson (Oreca 07-Gibson) Jota à 5 tours

7 – Hanson / Scherer / Albuquerque ( Oreca 07-Gibson) United Autosports à 5 tours

8 – Van Eerd / Van Der Garde / Van Uitert (Oreca 07-Gibson)  RT Nederland à 7 tours

9 – Visser / Floersch / Visser (Oreca 07-Gibson)  Richard Mille à 7 tours

10 – Garcia / Duval / Nato (Oreca 07-Gibson)  Realteam à 7 tours

11 – Kubica / Fjordbach / Andersen (Oreca 07-Gibson) High Class à 7 tours

12 – Smiechowski / Van der Zande / Brundle (Oreca 07-Gibson) Inter Europol à 10 tours

13 – Estre / Jani (Porsche 911 RSR)  Porsche GT Team à 11 tours (1erLMGT/PRO)

14 – Bruni / Lietz (Porsche 911 RSR)  Porsche GT Team à 11 tours

15 – Pier Guidi / Calado (Ferrari 488 GTE Evo)  AF Corse à 11 tours

16 – Serra / Molina (Ferrari 488 GTE Evo) – AF Corse à 11 tours

17 – Keating / Pereira / Fraga (Aston Martin Vantage AMR) TF Sport à 13 tours (1er LMGTE/AM)

18 – Ried / Evans / Campbell (Porsche 911 RSR) Dempsey-Proton à 13 tours

19 – Perfetti / Cairoli / Pera (Porsche 911 RSR) Project 1 à 13 tours

20 – Dalla Lana / Farfus / Gomes (Aston Martin Vantage AMR) AMR à 13 tours

21 – Konopka / Maini / Webb (Ligier JSP217-Gibson) ARC Bratislava à 13 tours

22 – Perrodo / Nielsen / Rovera (Ferrari 488 GTE Evo) AF Corse à 13 tours

23 – Wainwright / Barker / Gamble (Porsche 911 RSR) GR Racing à 14 tours

24 – Flohr / Castellacci / Fisichella (Ferrari 488 GTE Evo)  AF Corse à 14 tours

25 – Frey / Bovy / Legge (Ferrari 488 GTE Evo) Iron Lynx à 14 tours

26 – Kimura / Jensen / Andrews (Ferrari 488 GTE Evo) Kessel à 15 tours

27 – Lacorte / Sernagiotto / Fuoco (Ferrari 488 GTE Evo) Cetilar à 15 tours

28 – Hoshino / Fujii / Watson (Aston Martin Vantage AMR) D’Station à 16 tours

29 – Mastronardi / Piccini / Cressoni (Ferrari 488 GTE Evo) Iron Lynx à 16 tours

30 – Hedman / Montoya / Hanley (Oreca 07-Gibson) DragonSpeed ​​​​à 19 tours

31 – Al Qubaisi / De Leener / Andlauer (Porsche 911 RSR)  Dempsey-Proton à 19 tours

 

MEILLEUR TOUR : Brendon Hartley, en 1’47″049

 

LE CLASSEMENT GÉNÉRAL PROVISOIRE DU MONDIAL WEC 2021

1.Conway – Kobayashi – Lopez : 145 points – 2.Buemi – Nakajima – Hartley : 130 – 3.Negrão – Lapierre – Vaxiviere : 105 – 4.Westbrook – Dumas : 53– 5. Mailleux : 39 – 6.Briscoe : 38 – 7.Derani – Pla : 24.

 

 

 

 

Endurance FIA WEC

About Author

gilles