MOTOGP 2021 : ANALYSE ET RÉACTIONS DE ZARCO AU TITRE DE QUARTARARO ET SON « ALL IN »

ZARCO HEUREUX DE SA CINQUIÈME PLACE ET BON ANALYSTE DE SON CHAMPION DU MONDE

 

Johann Zarco a donné une sorte de mini conférence de presse après le Grand Prix d’Emilie Romagne, disant tout le bien qu’il avait tiré de ce GP (cinquième place à l’arrivée, derrière les fous furieux du paddock et Quartararo, pas mal…) mais en reconnaissant avec beaucoup d’honnêteté qu’il n’était pas aussi rapide que Quartararo et Bagnaia dans les premiers tours.

 

QUARTARARO ET SON CASQUE D’OR DE CHAMPION DU MONDE

 

L’occasion était bonne de le faire parler sur le premier titre français en 500/MotoGP.

Johann : « C’est énorme ! Le MotoGP, c’est la plus célèbre des catégories : C’est la Formule 1 de la moto, et on a un Français Champion du monde. Et ça, c’est top ! Il faut donc profiter de ça, il vaut mieux que ce soit un Français, même si ce n’est pas moi, comme par exemple Márquez pour une 9éme ou 10éme fois, je ne sais plus combien il a de titres. Moi aussi je souhaite gagner, mais il faut profiter aussi et saluer cette performance. C’est unique, donc il vaut mieux partager son bonheur aussi, et pour la France c’est top : On va y parler de motos et ça va faire rêver des jeunes. Cet hiver, pour la fédération, on commence un peu à redonner ce goût et un bon exemple pour les plus jeunes. On ne va pas créer tout de suite des filières comme l’Espagne et l’Italie, mais au moins on a des éléments pour rêver, et ça c’est bien. »

 Johann fait ici référence à ce que la FFM (Fédération Française de Moto) a annoncé récemment pour découvrir et accompagner de divers juniors talentueux jusqu’aux courses de MotoGP, en effet il fait partie du projet.

Puis il parle de Fabio lui-même et de sa carrière…

 

EN MOTO3 QUARTARARO ET MIR ÉTAIENT COÉQUIPIERS, BONNE ÉCOLE LE TEAM LEOPARD!

 

« À mon avis, c’est ultra intéressant, parce que lui, c’est vraiment l’école de la précocité : Très, très fort très jeune, ultra doué, il ressent le truc et c’est d’un seul coup une star montante : Il arrive en Grand Prix à 15 ans, alors que la règle est à 16 ans, parce qu’il a gagné le championnat d’Espagne à 14 ans…

Il a été récemment institué que dorénavant dans toutes les cylindrées du MotoGP, l’âge minimum serait désormais de dix-huit ans

Donc c’est l’exemple de précocité, et si précoce que déjà c’était une star montante, ensuite on dit “Ça y est, il prend la grosse tête chez Leopard ! (Une écurie 125) Il ne va plus y arriver” parce qu’il n’a pas eu le temps de confirmer quoi que ce soit en Moto3 ensuite il passe en Moto2. Il fait ses classes en Moto2 où des fois il galère 20e et des fois il gagne, donc des choses dures à cerner. Et il chope cette opportunité de la MotoGP, qui lui a donné un feeling qu’il n’avait pas en Moto2, parce que la Moto2 est une question de compromis alors que la MotoGP c’est “all in”. C’est un peu ça les deux définitions des catégories. Moi le compromis, je l’ai trouvé, j’ai eu mes deux titres, mais j’ai du mal à mettre “all in” en MotoGP. Après, il y a aussi d’autres choses dans ma carrière qui ont fait que je n’ai pas encore gagné, mais lui qui était plus du genre impulsif et “all in”, ça a marché sur la Yamaha. Et de là, la grosse leçon de maturité, pour lui, c’est de l’an dernier à cette année. Cette année, il y a eu zéro erreur, et ça c’est beau ! Donc ça fait un champion du monde. »

 

QUARTARARO A LE « ALL IN » DIXIT JOHANN 

 

Voilà un bel hommage et l’on retiendra cette leçon de « all in » qui est donc en deux mots le secret de réussite des champions… J’ai noté aussi que Johann ne savait plus combien de fois Marquez a été titré, on peut imaginer qu’il veuille être vexant, chose que je ne peux même pas imaginer, il est surtout en mode extase (et bien sûr un peu de déception) on lui pardonnera donc évidemment en bien volontiers cet oubli, il est vrai aussi que cela fait deux ans que Marquez n’est pas titré…

 

LE FAMEUX SALTO DE VICTOIRE DE ZARCO

 

J’ajoute enfin que Fabio Quartararo est un « enfant de Zarco », Johann, son record de victoires (16) et de podiums, plus ses deux titres de CHAMPION DU MONDE en Moto2 en 2015 et 2016, a été le signe que la vitesse Française, n’était plus ridicule, il fallait donner ce déclic, comme dans tous les sports de haut niveau, un premier record dans une spécialité jusqu’alors très repliée sur elle-même permet une suite glorieuse des suivants, je pense en particulier au handball Français et à Tabarly qui a donné l’idée de gagner aux marins français de navigation hauturière.

Bon, maintenant il va falloir assurer, Fabio Quartararo entre dans le club très fermé des 27 Champions du monde du 500/MotoGP, dans le décompte il va m’en manquer un ou deux, la Rhodésie peut être…

L’Italie en a décroché 20 (sur six pilotes), le Royaume Uni 17 (sur six pilotes), les USA 15 (sur sept pilotes), l’Espagne 11 sur trois pilotes et encore l’Australie avec huit titres sur trois pilotes.

Bref il y a du boulot mais j’ai déjà évoqué le Handball, pour qu’une légende dure, il faut bien qu’elle commence un jour, c’est fait !

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : MotoGP et DR

Moto MotoGP

About Author

Jean Louis Bernardelli