MONDIAL SUPERBIKE WSBK (ARGENTINE) ET MXGP (ESPAGNE) 2021: ALLEZ FRANCE !

 

 

Un doublé français (Jules Cluzel) en Supersport en Argentine, un autre doublé français (Vialle/Renaux) en Motocross MX2, voilà les excellents résultat tricolore, façon Cocorico du week end.

Il n’y a pas que le MotoGP dans la vie… (Quoique…)

JULES CLUZEL PREND TOUTE L’ARGENTINE EN SUPERSPORT

PREMIER DOUBLÉ DU GMT 94 EN SUPERSPORT

 

Jules Cluzel a gagné les deux manches du Supersport en Argentine, une cylindrée incroyablement disputée parce qu’elle regroupe de vieux renards et de jeunes talents, la recette absolue pour qu’il y ait de gros problèmes durant la course.

Jules avait gagné avec 5 secondes d’avance dans la première course de samedi, devant Manuel Gonzales et le Turc Öncü et dans cette deuxième course, disputée ce dimanche, il termine à nouveau en tète avec plus de deux secondes d’avance, ce qui est un très joli coup pour une écurie qui dispose de beaucoup d’atouts, la preuve, Jules fait la pole, le record du tour et gagne les deux manches du week end, mais Jules n’a jamais été en possibilité d’accrocher le titre qui va d’ailleurs ce soir au Suisse Aegerter!

Cela dit avec ses bons résultats au Portugal et en Argentine, Jules Cluzel gagne une place au général il est quatrième.

 

 

Christophe Guyot, le patron de l’équipe Française GMT 94:

« Jules Cluzel et l’équipe du GMT94 signent ici en Argentine un week-end de haute volée. La malchance du début de saison est désormais derrière nous. Nous pouvons être fier du chemin parcouru jusqu’à cette manche en Argentine. Toute l’équipe savoure ce moment particulier, après avoir dominé le week-end de bout en bout »

Il reste une seule course en Indonésie … un vrai bazar, il y a finalement, j’en suis sur le c… mais c’est comme ça, une bonne partie du paddock et un pourcentage non négligeable de pilotes non vaccinés,  chose hallucinante pour des gens qui voyagent toute l’année mais il est vrai que la Dorna organise des bulles de sécurité assez efficaces, où les non vaccinés ont peut-être cru passer à travers la horde mondiale de virus.

 

LE CIRCUIT DE MANDALIKA ET SON « RESORT »

 

Mais là, on discute beaucoup avec les autorités Indonésiennes qui pour l’instant exigent la vaccination sous peine de quarantaine de peu de jours, un à quatre, bien sûr, on va trouver une solution, vu le nombre de milliards de dollars investis pour la création de ce nouveau circuit et la ville balnéaire de Lombok, vu que cette course est la première à rouler sur ce circuit, vu que cela conditionne bien sûr l’arrivée du MotoGP en 2022, les solutions vont pleuvoir comme la mousson d’été !

 

RAZGATLIOGLU EN MARCHE VERS LE TITRE

 

Juste pour info, en cylindrée Superbike Mondial WSBK, le Turc Razgatlioglu  qui pilote pour Yamaha, a gagné deux des trois courses du week end Argentin et il aborde cette dernière course en Indonésie avec 34 points d’avance, reste à savoir s’il va gérer ou s’il va vouloir triompher pour accrocher le titre mondial devant un Rea intouchable depuis des années.

MXGP : DES FRANÇAIS VAINQUEURS PARTOUT EN ESPAGNE…

DOUBLÉ FRANÇAIS VIALLE/RENAUX EN ESPAGNE

 

Deux courses en catégorie MXGP pendant le week end du GP d’Espagne en Motocross mondial…

La première gagnée par le Français Romai Febvre, la deuxième par le Hollandais Herlings qui garde la tête au général, douze points devant Febvre.  Qui a terminé la deuxième manche quatrième.

Voici le classement général de cette cylindrée après les deux manches courues à Arryomolinos. Ce sera évidemment en tête, une lutte au couteau durant les cinq derniers GP, dix manches donc, ont lieu en Italie, trois sur une semaine à Pietramurata, une folie démentielle dans un sport aussi violent puis deux la même semaine à Mantoue.

 

HERLINGS LEADER DEVANT FEBVRE

 

LE CLASSEMENT GÉNÉRAL ACTUEL DES DIX PREMIERS DU MXGP

  1. Jeffrey Herlings (NED, KTM), 505 points 2. Romain Febvre (FRA, Kawasaki), 493  – 3. Tim Gajser (SLO, Honda), 490 -4. Jorge Prado (ESP, KTM), 440 – 5. Antonio Cairoli (ITA, KTM), 419 – 6. Jeremy Seewer (SUI, Yamaha), 373 – 7. Pauls Jonass (LAT, Gas), 352 – 8. Glenn Coldenhoff (NED, Yamaha), 302 – 9. Alessandro Lupino (ITA, KTM), 233 – 10. Thomas Kjer Olsen (DEN, Husqvarna), 220 

 

MAXIME RENAUX

 

C’est en MX2 que les Français, comme en SupersSport en Argentine en fait, ont tout raflé. Deux manches, comme en MXGP, un Français Maxime Renaux sur Yamaha en tête depuis le début de l’année, qui gagne une des courses, Tom Vialle au guidon d’une KTM, déja sacré Champion du monde en 2020, gagne l’autre manche.

 

 

Ce que dit Maxime Renaux après ces deux manches Espagnoles:

« Ça fait du bien, et je suis vraiment content de la journée. La première course était bonne. J’ai pris un bon départ et j’ai essayé de rester avec Tom, mais il ne faisait aucune erreur. Il roulait vraiment bien. Donc, je n’ai pas trouvé de lacunes et j’ai pu me satisfaire de ma position. La deuxième course était vraiment bonne. J’ai encore bien commencé. J’étais troisième derrière Jago et Tom, alors j’ai pu trouver l’endroit pour faire une passe et j’y suis allé. C’’était un regain de confiance. Vraiment heureux d’être de retour sur la plus haute marche du podium. Donc, tout se passe très bien, bon avantage sur le championnat aussi, obtenir de bons points. J’ai juste besoin de rester concentré jusqu’à la fin et ce sera bien ».

Bilan, Renaux a plus de cent points d’avance sur le second, le Belge Geerts, Vialle qui a mal commencé l’année, blessé, est remonté quatre au général, à ce rythme, en cinq GP qui restent à courir, on verra peut-être un doublé français final !

Mais je rêve, cinq GP à deux manches chacun, dix courses soit 250 points à distribuer, tout peut arriver mais ce doublé est une possibilité qui serait un rêve réalisable…

LES DIX PREMIERS DU MX2 AU GÉNÉRAL 2021

  1. Maxime Renaux (FRA, Yamaha), 535 points – 2. Jago Geerts (BEL, Yamaha), 427 – 3. Mattia Guadagnini (ITA, KTM), 426 – 4. Tom Vialle (FRA, KTM), 417 5. Jed Beaton (AUS, Husqvarna), 395 – 6. Rene Hofer (AUT, KTM), 364 – 7. Thibault Benistant (FRA, Yamaha), 362 – 8. Kay de Wolf (NED, Husqvarna), 331 – 9. Ruben Fernandez (ESP, Honda), 292 – 10. Simon Laengenfelder (GER, Gas), 230 

Jean Louis BERNARDELLI 

Photos : MXGP et DR

 

About Author

Jean Louis Bernardelli