WSBK 2021 EN ARGENTINE: YAMAHA DAY, VICTOIRE DE CLUZEL EN COURSE 1 DU SUPERSPORT, RAZGATLIOGLU EN WSBK

CLUZEL A GAGNÉ A CHAQUE ÉPREUVE ORGANISÉE EN ARGENTINE

 

Jules Cluzel (Team GMT 94)  est dans une bonne phase, depuis son podium lors de la course en France à Magny Cours, il n’était pas monté sur les marches mais cette fois, il a terminé un et deux au Portugal et lors de cette première course en Argentine, il a gagné, comme au Portugal, devant Manuel Gonzales, issu du Supersport 300.

 

 

Cette épreuve argentine est quasiment un miracle, au dernier moment les autorités ont réduit les autorisations de circulation, il y a eu des vols annulés, il y a tout de même 11 000 km à se taper d’Europe à Villicum, circuit situé au pied des Andes.

Tout près de la ville la plus célèbre au monde chez les lecteurs de Saint Ex,  Mendoza  est l’aéroport d’arrivée des pilotes et c’est là que St Ex a récupéré son ami Guillaumet accidenté en haut des Andes et réussissant à redescendre à pieds jusqu’à la plaine. Un exercice même pas imaginable pour un athlète moderne du Trail, ces courses à pieds en montagne les plus dures qui soient, l’un des vainqueurs du Trail du Mont Blanc alias UTMB, 168 km, 10 000 mètres de dénivelé, 10 000 coureurs au départ, record en 19heures par le Français François d’Haene, m’a confirmé qu’il ne serait pas capable de réaliser ce genre d’exploit…

Donc déjà pour aller à Buenos Aires il a fallu se battre un peu mais de B.A. à Mendoza beaucoup de vos ont été annulés, les pilotes ont du parfois se cogner neuf heures d’attente avant de redécoller, c’est sûr chez nous les journalistes ce sont des moments que l’on déteste mais que l’on connaît, chez les pilotes c’est probablement moins fréquent.

 

L’AÉROPORT DE MENDOZA, BOUT DU MONDE ET VIDE

 

Bilan avec toutes ces c…, certains pilotes sont arrivés à Villicum avec un jour de retard Dorna a fini par affréter un avion, mais bonjour le décalage horaire avec un jour de moins pour s’y faire…

Bref les mecs sont arrivés épuisés avec trois courses à faire en WSBK et deux en SSP.

Pour Cluzel c’est sa troisième victoire ici depuis l’arrivée du WSBK en 2018, donc c’est une victoire à chaque fois…

 

CHRISTOPHE GUYOT

Christophe Guyot, patron du team GMT 94: « Jules Cluzel a signé jusqu’ici un week-end impérial. Avec la pole position, le record du tour absolu, le record du tour en course et la victoire, il démontre tout son potentiel, ainsi que celui de son matériel. » Christophe est un homme pressé il va à l’essentiel et il est superbe l’essentiel…

Et c’est une victoire absolue, Can Öncü est parti en tête puis a tout de suite été passé par le Français qui s’est barré à dache devant, il termine avec cinq secondes d’avance.

En WSBK, Davies a repris son guidon et Loris Baz ne court donc pas, on a appris qu’il ne retournera plus aux USA (il est vrai qu’il y a souffert) mais BMW lui aurait offert un guidon, il est vrai que pour les Allemands, une cinquième place de Van der Mark avec moins de la moitié des points du leader Razgatlioglu, le pilote qui a enfin défié et battu un Rea charismatique comme le chantier du tramway devant chez moi (mais multiple champion du monde !) quant à Sykes c’est le désastre onzième place au général.

WSBK : RAZGA (YAMAHA) PULVÉRISE MAIS PREND SEULEMENT SEULEMENT CINQ POINTS A REA

TOPRAK TOUT SEUL LONGE LES FORMIDABLES CONTREFORTS DE LA CORDILLÈRE DES ANDES

On sait que sur ces deux manches de fin d’année, en Argentine et en Indonésie, le Turc Razgatlioglu alias « Toprak », son prénom, plus facile à dire et à écrire, arrive avec une légère avance vu le nombre de courses restant à rouler, 24 points c’est mieux que 24 points de retard mais face à un gladiateur comme Rea, c’est quasiment peanuts.

 

LE 25ÈME ANNIVERSAIRE DE RAZGA ET LOCATELLI

La première des courses de cette cylindrée a eu lieu à partir de 20 heures « french time », Toprak a roulé magnifiquement pendant les essais…Un truc marrant, ces deux-là ne doivent pas s’aimer particulièrement et dans l’avion de Buenos Aires à Mendoza ils se sont retrouvés assis côte à côte. Je me demande depuis des années ce que peuvent se raconter des stars de telle ou telle discipline dans ce genre de situation. D’ailleurs, pour être honnête sur la F1 je ne les ai même pas vu se saluer, sur le MotoGP ils se voient quand l’un va s’excuser auprès de l’autre de l’avoir passé à l’arrache, et encore…

 

VION DE MENDOZA

REA ET RAZGA CÔTE A CÔTE DANS L’AVION DE MENDOZA

Rea a raté sa qualif et part cinq derrière Redding et Toprak. Bien entendu, dans ce duel mondial, on le verra aussi en MotoGP, les deux duellistes se rejoignent mais Toprak reste devant Rea, en lui prenant un peu de temps à chaque tour.

Il finit par lui coller plus de cinq secondes, c’est seulement cinq points de plus dans l’escarcelle autrement dit 29, autrement dit Razga a droit à une chute ou un DNF (Did Not Finish pour les non-initiés) en restant leader au général mais alors de très peu de points…

La suite demain dimanche, aucune précipitation prévue et 23 degrés au plus haut de la journée.

Les résultats et les classements sur

https://www.worldsbk.com/fr/resultats%20statistiques

Jean Louis BERNARDELLI

Photos WSBK et DR

 

Moto Sport Superbike

About Author

Jean Louis Bernardelli