RALLYE DU MAROC 2021…TOUT VA SE JOUER CE MERCREDI 13 OCTOBRE !   

 

 

DAVID CASTERA THE BOSS

 

Comme hier lundi 11 octobre 2021, il n’y avait pas de « gros » sable au menu de cette quatrième étape. Quelques petits ergs étaient malgré tout au menu, mais l’équipe de David Castera s’était plus attelée à faire découvrir aux habitués du Rallye du Maroc, des pistes nouvelles en les associant avec celles historiques du Dakar d’antan.

C’était notamment le cas durant les cinquante derniers kilomètres de la piste qui descend jusqu’à Foum Zguid. Comme la veille lors de la troisième étape, la navigation devait tenir une place centrale dans le résultat de la journée.

 

ROAD BOOK

Etape 4 : Entre tradition et nouveauté

 

Liaison 1: 118km / Spéciale: 367km / Liaison2 : 61km – Total : 546km  (Moto FIM / Auto FIA)

Liaison1: 118km / Spéciale: 337km / Liaison2 : 75km – Total : 530km (Enduro Cup / Quad / SSV / Open)

RICKY BRABEC AU DÉPART CE MARDI MATIN

     

EN PISTE

 

Hier soir lundi au briefing, David Castera avait mis en garde les compétiteurs. Ils allaient reprendre à certains moments de la journée des portions de pistes des précédentes étapes qui pouvaient perturber leur navigation…

Et inévitablement, celui qui ouvrait la piste ce matin en a fait les frais! Parti avec un matelas de 10’27 au général provisoire, Ricky Brabec le Californien du Monster Energy Honda se retrouve ce soir … à la 4éme place … à 7’34!!!

 

 

En partant loin derrière demain mercrdi dans la dernière étape (17éme position), il a encore une chance de refaire son retard… Mais pas autant que son coéquipier le Chilien Pablo Quintanilla, autre membre du Monster Energy Honda, 3éme du jour, Quinty conserve sa seconde place au général provisoire, mais passe … de plus de dix minutes de retard hier … à 37 secondes seulement sur l’Autrichien Matthias Walkner le pilote Red Bull KTM Factory, 2éme du jour!

 

 

En partant dans la roue de l’Autrichien, il est en position idéale pour aller le chercher en piste. D’autant plus que Matthias qui joue aussi le titre de Champion du monde, ne devrait pas prendre de risques inconsidérés ce dernier jour!!!

Ce sera également le cas de Daniel Sanders de l’équipe GASGAS Factory Racing, vainqueur aujourd’hui de sa première spéciale au Rallye du Maroc. L’Australien a lui aussi sa place sur le podium du Championnat à ne pas hypothéquer…

 

 

Les jeux ne sont absolument pas fait en RallyGP, d’autant plus que les organisateurs ont décidé de raccourcir la spéciale finale qui passe de 291 … à 166 kilomètres. En Rally2 en revanche, il y a moins de suspens. Le rookie Américain Mason Klein du BAS Dakar KTM, a encore étendu son avance.

Aujourd’hui mardi, il a repris 6’54 à son coéquipier Bradley Cox et 16’30 au Francais Benjamin Melot d’Esprit KTM. Au provisoire, celui qui fête aujourd’hui ses 20 ans possède 42’53 sur Paolo Lucci du Solarys Racing et plus d’une heure sur le reste du plateau.

 

 

En auto, pour la première fois depuis le début de la course, c’est un autre pilote que Nasser Al-Attiyah le leader de la formation Toyota Gazoo Racing, qui remporte l’étape!

Yazeed Al Rajhi, le Saoudien de l’équipe Toyota Overdrive et son coéquipier Michael Orr, ont enfin eu cet honneur.

 

 

Le troisième du jour est le très régulier Polonais Jakub Przygonski au volant de sa Mini X-Raid à 2’30. Cela signifie que Nasser partira deuxième demain pour la  derniére spéciale, parfaitement positionné pour garder un œil sur son rival direct et à l’abri derrière ses 11’21 d’avance au classement provisoire.

 

 

En T3, Cristina Gutierrez la pilote Red Bull Off Road Junior Team, a connu un problème de transmission et a dû faire appel à son coéquipier Seth Quintero pour sortir de la spéciale et rentrer au bivouac mais hélas malheureusement à la ficelle !!!

Dommage pour l’Espagnole qui avait prouvé qu’elle avait retrouvé toute sa vitesse depuis son accident en milieu d’année. Le Russe Pavel Lebedev du Moscow Rally Team, en profite pour s’imposer.

En T4, pas moins de sept SSV se suivent entre la 12éme et la 18éme place au scratch avec un écart d’à peine plus de quatre minutes !

Et c’est le rookie Lituanien Rokas Baciuska du South Racing, qui s’impose et remporte la première spéciale de sa carrière pour seulement 25 secondes devant son coéquipier Michal Goczal.

 

 

CHIFFRE DU JOUR : 6

 

C’est le record absolu de victoires au Rallye du Maroc détenu par… un copilote. Le navigateur Français Mathieu Baumel compte en effet un sacre de plus que son coéquipier Nasser Al-Attiyah dans le baquet de l’Hilux du Toyota Gazoo Racing.

Si Nasser peut espérer égaler ce record dès demain en remportant sa 6éme couronne au Maroc, Mathieu recevra inévitablement sa 7éme!

Sauf à ce que le pilote Gazoo Racing ne le pousse du cockpit avant la ligne d’arrivée ! Pour Mathieu qui avait gagné en 2011 avec le Néerlandais Bernhard Ten Brinke le pilote Mitsubishi, ce serait alors l’anniversaire des dix ans de sa première victoire.

Chez les pilotes, Nasser est le plus capé au Rallye du Maroc avec 5 titres d’affilée de 2014 à 2018. Giniel De Villiers et Cyril Despres se sont imposés à 4 reprises tandis que Peterhansel, Schlesser et Coma comptent chacun trois victoires.

 

LE RALLYE DU MAROC ET MOI

 

Jakub Przygonski (X-Raid Mini)

 

Où ?

« C’était à Zagora, un de mes premiers rallye-raid. J’étais avec le team Orlen sur une 690 KTM, mais séparé des pilotes officiels de cette équipe. J’étais champion d’enduro de Pologne et je participais au Championnat d’Europe. J’avais dix années d’enduro derrière moi. »

Quand ?

« En 2009. Je devais avoir autour de 25 ans. »

Comment ?

« Quand tu es motard, la première fois est toujours un choc. Tout est nouveau. Mais c’est un terrain de jeu varié idéal pour préparer le Dakar. J’ai terminé pour ma première participation, ce qui est important. J’ai roulé 6 ans à moto et autant en auto et j’ai terminé plusieurs fois sur le podium dans ces deux catégories. J’ai participé à tous les Rallye du Maroc depuis 2009 »

DANIEL SANDERS

DÉCLARATIONS

 

Matthias Walkner (Red Bull KTM Factory) : 2éme du jour à 00’36 et 1er du général provisoire

« Encore une journée éprouvante. En général, après 50 km de spéciale je sais ce dont je suis capable. Aujourd’hui, c’était un bon jour et j’ai roulé d’enfer. Le Rallye du Maroc est l’une de mes courses préférées. Un super mixe entre navigation, hors-piste, dunes et pistes rapides. Demain c’est la fin et je serais content si je suis sur le podium et si je prends des gros points pour le championnat sans prendre trop de risques. »

Pablo Quintanilla (Monster Energy Honda) : 3éme du jour à 2’55 et au 2éme du général provisoire à 00’37

« Aujourd’hui a été une très bonne étape pour moi. Je me suis senti en confiance tout le long, concentré sur la navigation sur laquelle je n’ai pas commis d’erreur. Chaque nouvelle journée je me sens un peu mieux sur la moto. Cette course est la première pour moi sur la Honda dans un désert ouvert. J’ai une bonne position pour demain et je me sens bien motivé. »

Daniel Sanders (GASGAS Factory Racing) : 1er du jour et 3éme au général provisoire à 5’46

« Je suis parti 14e ce matin mais il fallait rester très précis sur la navigation et faire le moins d’erreurs possibles. Quand j’ai pu hausser le rythme, je lai fait. Demain je vais ouvrir la spéciale, j’ai la pression mais on verra bien comment cela va se passer. »

Ricky Brabec (Monster Energy Honda) : 17éme du jour à 20’19 et 4éme au général provisoire à 7’34

« J’ai ouvert presque toute la spéciale sans avoir de coéquipier à mes côtés pour m’aider. On est repassé sur pas mal de traces des précédentes journées, ce qui rendait la navigation vraiment compliquée. J’ai commis deux grosses erreurs. Maintenant j’ai 7 minutes de retard au général »

Adrien Van Beveren (Monster Energy Yamaha Rally) : 8éme du jour à 10’05 et 5éme du général provisoire à 14’53

« Franchement, je suis super content de mon étape. C’est frustrant parce que l’on ne s’en rend pas compte sur les résultats, mais c’est de loin la meilleure étape que j’ai faite depuis longtemps. La navigation était très complexe avec beaucoup de hors piste qui donnent la trace aux autres. J’ai fini par ouvrir la spéciale en gardant un gros rythme, aussi élevé que dans les traces. Je retrouve ma confiance et cela fait du bien. »

 

LA MINI X RAID DE PRZYGONSKI 

 

Mathieu Baumel (Toyota Gazoo Racing) : 2éme du jour à 1’39 et 1er du général provisoire

« On ne souhaitait pas ouvrir le dernier jour. Ce matin on est parti en attaquant moins. On a fait une petit erreur de navigation qui a dû nous coûter une ou deux minutes ensuite. Au kilomètre 224, on a été en mesure de faire le point sur les temps et on a vu que Yazeed nous avait repris 5 minutes et Kuba 2 minutes. A partir de là on a décidé de remettre du rythme. Au final, c’est parfait pour demain. Le plan sera de revenir sur Yazeed qui partira juste devant nous. »

Yazeed Al Rajhi (Toyota Overdrive) : 1er du jour et 2éme du général provisoire à 11’21

« Je suis content d’avoir remporté cette étape. Aucune crevaison, aucun problème. Quand tout se passe sans encombre technique, on est capable de remporter des spéciales. On a la vitesse et l’expérience, on a juste besoin d’un peu plus de chance. »

Jakub Przygonski (X-Raid Mini) : 3éme à 2’30 et 30éme au général provisoire

« Une bonne journée pour nous. On a rattrapé Nasser au milieu de la spéciale et on a roulé ensemble avec Yazeed aussi. C’était un peu comme du motocross. C’était encore une étape difficile mais nous sommes content de ce résultat. »

Rokas Baciuska (South Racing)

« Je ne m’attendais pas à remporter une spéciale ici au Maroc. C’est la première fois que je vois des dunes. Je viens du Rallycross qui est très différent. C’est dingue en T4, c’est très serré pour monter sur le podium chaque jour. Mais on a réussi et je suis vraiment content. Le plan de demain ce sera d’attaquer encore comme aujourd’hui ! »

 

Alfredo SORIA

Photos : ASO DPPI – TEAMS

 

DES PAYSAGES DE RÊVES…

Rallye Rallye-Raid Sport

About Author

gilles