A INDIANAPOLIS, LA PLUIE À INTERROMPU LES TESTS POUR ROMAIN GROSJEAN ET JIMMIE JOHNSON

 

La pluie a interrompu ce mercredi 6 0ctobre 2021 la journée du ROP sur la piste d’Indianapolis, où les deux’rookies’ le Français Romain Grosjean et l’Américain Jimmie Johnson passaient leurs validations pour rouler en mai prochain  aux très célèbres tes Indy 500, les prestigieuses 500 miles d’Indianapolis

Romain Grosjean et Jimmie Johnson étaient donc à Indianapolis ce mercredi pour effectuer leurs premiers essais sur l’ovale de l’Indiana, mais s’ils se montrés satisfaits de leur journée, ils n’ont pas pour autant encore validé le Rookie Orientation Program.

Si Jimmie Johnson avait déjà roulé sur l’ovale, en NASCAR Cup Series, Romain Grosjean, lui, le découvrait.

 

 

Pour les deux ´rookies’ de la saison 2021 en IndycarSeries qui  n’ont pas participé  à la totalité du calendrier cette année, ne s’alignant que dans  les courses routières et urbaines, sans les ovales, sauf pour Romain Grosjean, qui a participé à la manche de Gateway où il s’est classé 14eme, l’objectif était d’engranger de l’expérience et de valider le Rookie Orientation Program, étape indispensable pour tout débutant sur cet ovale d’Indy et ce afin de pouvoir participer au 500 Miles en mai prochain !

Au Chip Ganassi Racing qui fait rouler  Jimmie avait fait appel à l’ancien Champion Indycar victorieux de l’Indy500, l’Ecossais Dario Franchitti, cependant que le Canadien James Hinchcliffe, épaulait conseillait et mangeait Romain  pour la Andretti Autosport.

Le Rookie Orientation Program se découpe en trois phases distinctes, une première de dix tours entre 205 et 210 mph de moyenne. La deuxième phase demande quinze tours entre 210 et 215 mph de moyenne. Enfin pour la troisième et dernière phase, il est demandé d’effectuer quinze tours à plus de 215 mph de moyenne.

Si Jimme Johnson et Romain Grosjean ont bien  validé les deux premières phases du Rookie Orientation Program, mais la pluie s’est invitée sur l’Indianapolis Motor Speedway, mettant du coup prématurément fin à la journée d’essais alors que les deux pilotes avaient effectué  plus de la moitié de la troisième phase. Ils devront donc valider leur troisième phase lors d’une prochaine séance.

 

ROMAIN GROSJEAN SOUS SES NOUVELLES  COULEURS CE MERCERDEI 6 OCTOBRE À INDY

 

Romain qui confiait :

C’est drôle, je n’étais pas si rapide, mais le tour était toujours à plus de 200 mph, ce qui est rapide, mais je n’en ai pas l’impression. Les qualifications ? Ce doit être quelque chose.

Avanr d’ajouter et de préciser :

« Les sensations sur ovale sont nouvelles pour moi, même si j’ai déjà fait une course. J’ai juste l’impression de ne pas particulièrement avoir mes aises. Ce n’est pas comme les circuits routiers ou urbains, sur lesquels je sais quoi faire et je sais comment progresser. Ici, je dois tout apprendre

Et le Français de conclure :

« Vous ne pouvez pas être dans le top 10 si vous ne faites pas toutes les courses. Ils veulent vraiment chez Andretti que je me batte pour le Championnat, ils me veulent à l’avant et je suis à l’aise avec cette décision. »

De son côté Jimmie Johnson indiquait :

La seule chose qui est similaire, c’est la peur. Peu importe la voiture dans laquelle vous vous trouvez, le virage n°1 a un rayon plus serré. Cela semble plus difficile qu’autre chose. Romain et moi parlions de la façon dont les virages sont tous censés être égaux, mais le virage n°1 est visuellement différent et je pense que cela vient de l’inclinaison.

 

Peter GRISWOLD

Photos : INDYCAR – TEAM

 

 

Indycar Monoplaces Sport

About Author

gilles