MOTOGP 2021 A AUSTIN : LE MOTOGP POUR MARQUEZ, QUARTARARO DEUX, ÉNORME!

MARQUEZ ET QUARTARARO LES HÉROS D’AUSTIN

La piste est à 43 degrés, les spectateurs ont 32, comme prévu. Le matin, au Warm up, Takagami a fait le meilleur temps devant Marquez et Rins. Quartararo est quatre, Zarco neuf et Bagnaia dix-huit, ce qui pourrait être une excellente nouvelle pour Fabio sauf que c’est justement Bagnaia qui part en pole devant lui et Marc Marquez ! Beau duel en perspective, Marquez a rappelé la veille que pour lui c’était déjà une victoire car il n’avait jamais revu une première ligne depuis son accident !

MARQUEZ ET QUARTARARO IMPERIAUX

 

20 tours au programme, le pneu avant Hard est quasiment obligatoire mais à l’arrière ? Réponse quand les mécanos sortiront les enveloppes chauffantes… Trois créatures de rêve dans les gradins, avec des panneaux « Thank You Vale », le garçon a vraiment fait des fans dans le monde entier…

Les deux premières lignes de la grille sont en Hard/Soft, le choix logique mais en fin de course les Soft AR vont hurler de douleur !  Miller part d’ailleurs en Hard à l’arrière. L’hélico survole la ville avant la course, horrible Austin, en tous cas à Downtown, comme Los Angeles et d’autres grandes villes (mais pas ce bijou de San Francisco !) ville de 1 million d’habitants bétonnée comme Monaco ! Marquez a promis que s’il gagne il mangera un Donut sur le podium ! La foule qui est maintenant en place adorera ! Enorme bronca quand Rossi sort de son stand, belle séance d’adieux… Casquettes jaunes partout.  Hymne national, tout le monde debout la main sur le cœur… C’est une femme en uniforme de la Navy qui est au micro, ça a de la gueule…

Holeshot de Marquez ! Fabio est deux, Bagnaia trois. Rins passe Bagnaia… Martin est cinq. Zarco dix. L’écart en tête, trois dixièmes, qui ne bouge pas. Chute de Nakagami, dommage, il pouvait viser le podium… Martin a passé Bagnaia, ce qui m’étonne mais bon…. Miller arrive à passer six, il ya beaucoup de rouge en tête… mais pas complètement devant. Belle baston Martin/Rins, ce qui donne un peu d’air devant tant mieux… Martin essaie peut-être de monter à l’assaut de Quartararo, pour diminuer les points d’écart du Français avec Bagnaia, là je comprends.

BAGNAIA VA SUBIR MALGRÉ L’AIDE DE SES MARÉCHAUX

Chute de Zarco, encore un week end foutu.  Martin essaie de faire Quartararo aux freins, raté. Mais pas loin… Bagnaia est six, derrière Miller, difficile à comprendre encore. Miller qui passe Rins et est derrière Martin. Il y en a du rouge au cul de la Yamaha !

L’avance de Marquez est passée à la seconde. Et Quartararo résiste à l’armée rouge ! Victoire de Marquez devant Fabio ce serait juste génial ! Aleix Espargaro tombe pour la cinquième fois du week end !

Mi-course, Marquez a quasiment trois secondes d’avance ! Fabio a réussi à prendre une seconde à Martin. On y est j’ai le cœur qui bat à 200 ! On est au onzième tour, les pneus avant Soft commencent à avoir mal…

 

MARTIN A VAINEMENT TENTÉ L’ASSAUT DE QUARTARARO

Martin a collé une seconde à Miller il y a pas mal d’écarts en principe je n’aime pas ça mais là c’est du caviar ! Bagnaia revient sur Miller qui va le laisser passer, c’est évident. Et c’est normal. Voilà c’est fait. Bagnaia est quatre. Il faut s’attendre à ce que Martin laisse aussi passer Bagnaia puisqu’’il n’arrive pas à remonter Fabio… Il a deux secondes d’avance sur Pecco… La Honda de Marquez est secouée comme si l’on était en course de « Bull Riding », le rodéo sur des dos de taureaux colossaux…

Bagnaia n’a plus qu’une seconde et demie de retard sur Martin. Puis l’écart passe à une demie seconde… Bon, les courses d’équipe m’énervent mais maintenant c’est d’époque. Et à trois tours du bout, Martin donne le podium à Bagnaia… qui perd quand même quatre points sur Quartararo ! On a quand même une belle image de baston, même si elle est bidon… D’ailleurs pour en être sûr Martin a fait une sorte de zone de piste et se prend un long lap, Bagnaia est devant mais à quatre secondes de Quartararo, dans cet ordre, à l’arrivée, Quartararo aurait 52 points d’avance sur Bagnaia au général. Juste dommage que Zarco soit allé au gravier…

Dernier tour, Martin a montré qu’il est aussi rapide que Bagnaia… Marquez a quatre secondes et demie d’avance sur Quartararo, lui-même quatre secondes devant Bagnaia…

Dernier virage, foule en délire, Marquez est redevenu le shérif du Texas, sept victoires sur huit courses courues ici.

Marc Márquez : « Le plan était exactement de faire ce que j’ai fait en course : bien partir, être en tête au premier virage, être lent durant les trois premiers tours puis, quand le pneu commençait un peu à se dégrader, passer à l’attaque. C’est exactement ce que j’ai fait et j’ai alors vu que j’augmentais mon avance. Je roulais  avec un rythme constant et j’étais à l’aise. C’est vrai que dans les derniers tours j’étais fatigué et c’était même difficile de garder la concentration. Mais Fabio était loin et je savais par mon équipe que Fabio ralentissait également car il se bat pour le championnat. Donc oui, aujourd’hui tout le monde est content sur le podium ! Moi pour la victoire, Fabio pour la deuxième place. Peut-être pas Pecco, mais à Misano il sera à coup sûr à nouveau au top. »

MARQUEZ LE GÉANT, FABIO LE PETIT PRINCE EN MARCHE VERS L’HISTOIRE

STETSON ET DONUT (PHOTO LE TÊLÉGRAMME)

 

Ainsi donc Marquez est revenu dans sa légende, après une année loupée (victoire au Sachsenring quand même) et Fabio a augmenté son avance au mondial. 52 points d’avance à trois GP de la fin, Quarta a gagné la première des quatre balles de fin de cette saison ! Derrière, Miller et Mir se mettent pratiquement sur la gueule, pas vu l’action pardon.  Voir Marquez gagner ici c’est un morceau de légende, énorme. Gros burn out sur la piste à son arrivée… Et pour Fabio, on avance vers l’histoire… Sur le podium, du jamais vu, un pilote vainqueur mange un Donut !

 

 

Fabio à l’arrivée: « Cela a encore meilleur goût qu’une victoire ! Honnêtement, je me sens vraiment bien. Physiquement, c’était la course la plus dure, mais vous savez, c’est tellement bien de voir notre résultat et de terminer devant Pecco. Je suis heureux et c’est super de voir les fans américains ici. Je suis très heureux d’avoir gagné des points au championnat. »

 

FERNANDEZ A NEUF POINTS DE GARDNEREN MOTO2!

En Moto2, belle histoire aussi avec la troisième victoire d’affilée du rookie Raul Fernandez, Gardner est tombé, il n’y a plus que neuf points entre les deux au général !

Beaubier, pilote américain du Moto2, part cinq et arrive cinq, le public texan a été ravi et lui a fait savoir…

 

CAMERON BEAUBIER TRÉS ADULÉ

En Moto3 bazar immonde, premier drapeau rouge, on repart pour un dash, un sprint de cinq tours lui aussi interrompu par un drapeau rouge, on a été chercher les résultats de la première partie de la course pour les rendre définitifs, histoire de sauvegarder le sacro-saint horaire du MotoGP qui rapporte tellement d’argent avec les droits TV…

Jean Louis Bernardelli

Photos MotoGP et DR

Résultats sur

https://www.motogp.com/fr/Results+Statistics

Moto Moto2 Moto3 MotoGP

About Author

jeanlouis