ÉRIC VAN DE POELE FÊTE SON SOIXANTIÈME ANNIVERSAIRE.

 

 

 

Né à Verviers le 30 septembre 1961… à un jet de pierre du Circuit de Spa-Francorchamps, Éric VAN DE POELE souffle ce jour 60 bougies.

 

Eric-Van-de-Poele-Champion-DRM©-Manfred-GIET

 

Le fait d’avoir grandi dans une famille où le père exerçait des fonctions de commissaire de piste sur les circuits les week-ends a permis au jeune Éric, d’être bercé dans l’atmosphère des courses dès son enfance et lorsque en 1972 alors âgé de 10 ans, son père l’emmena à Spa-Francorchamps lors d’une édition des 24 HEURES, cette ‘primeur eut le don, de lui faire chopper le virus de la course automobile.

Cependant, ce n’est qu’après ses études qu’il décida de se lancer dans une carrière de pilote à une époque où en Belgique un certain Thierry BOUTSEN commençait à se forger un nom après le long vide laissé depuis le retrait de Jacky ICKX l’idole de tout un peuple.

 

Eric VAN DE POELE-Formule Ford 1985 Champion de Belgique-Van Diemen-© Manfred GIET

 

Éric VAN DE POELE débuta par la filière AVIA du circuit Français de la Châtre au sud de Châteauroux en 1983, avant d’entamer sa carrière dès 1984 via la F3 en France.

Par la suite on le découvrit comme pilote talentueux et appliqué dans d’autres séries en monoplace comme la Formule Ford où il remportera le titre belge et du Benelux en 1985 ou encore dans les séries OPEL LOTUS, la F3 anglaise et allemande.

Rapidement, il gagna en popularité et on le retrouva également au départ d’épreuves pour voitures de Tourisme comme le championnat de Belgique ou en ETCC (Championnat d’Europe pour voitures de Tourisme).

PILOTE AVEC DU MORDANT

Eric-Van-de-Poele-Champion DRM-1987-©-Manfred-GIET

 

Ses débuts prometteurs ne passèrent pas inaperçus et aux yeux des responsables de BMW MOTORSPORT, Éric VAN DE POEL était le pilote tout trouvé pour renforcer leur BMW JUNIOR TEAM réactivé fin 1986 après 9 ans d’absence.

Avec son équipier l’espoir allemand Marc HESSEL, Éric VAN DE POELE sur une BMW M3 préparée chez ZAKSPEED disputa les dix manches du championnat allemand DTM crée 4 ans plus tôt et se retrouvera constamment en lutte avec d’une part son équipier et le pilote FORD SIERRA XR4 Ti, Manuel REUTER.

Même si celui que l’on surnommait entre temps ‘’TINTIN’’ ne remporta aucune manche, sa régularité lui permit d’enlever le titre au bout d’une saison très disputée en émergeant face à son équipier HESSEL et à REUTER avec respectivement une avance de 3 et 4 points.

Ce titre eut le don de mettre VDP sur orbite par la suite.

 

24 Heures Spa 1987-Première victoires aux 24 Heures de Spa d’Eric Van de Poele-© Manfred GIET

 

Signalons encore que le 1er week-end d’août 87’ il remporta la première de ses 5 victoires au total sur une BMW M3 du Team Waterloo lors des fameuses 24 HEURES DE SPA ce qui l’obligea à faire des navettes aériennes entre Spa et Wunstorf en Allemagne, où il disputait en parallèle une manche du DTM !

En 1988 toujours pour BMW MOTORSPORT, il disputa le Championnat Européen pour voitures de Tourisme (ETCC) où il terminera 5ème au classement général à l’issue d’une saison comportant 11 manches.

Cette même année il montera également à deux reprises sur le podium du Championnat d’Allemagne de F3 duquel il disputera quelques manches.

 

OBJECTIF LA CATÉGORIE REINE.

 

Eric Van de Poele-F-3000 1990-Hockenheim-© Manfred GIET

 

En 1989, il débarque en F3000, l’antichambre de la F1 et VAN DE POELE sur une LOLA-COSWORTH du Team anglais GA MOTORSPORT se signale par une troisième place à Vallelunga et une deuxième au Mans plus quatre autres arrivées dans les points ce qui lui vaudra un 5ème rang au classement final derrière le Champion Jean ALESI.

Un an plus tard et toujours chez GA MOTORSPORT sur une REYNARD- COSWORTH cette fois, il fera mieux remportant 3 victoires (Pau-Birmingham- Nogaro) qui lui permettront d’accéder au titre de vice-champion derrière Erik COMAS et du même coup un sésame pour la catégorie suprême, la F1.

Malheureusement son entrée en matière en GP se résuma à de la figuration au sein de la nouvelle écurie promue MODENA dirigée par un ancien de chez FERRARI, l’ingénieur Mauro FORGHIERI qui engageait des LAMBORGHINI mais sans l’aide du constructeur de Sant’Agata.

Avec des moyens techniques et financiers dérisoires cette nouvelle écurie était en plus condamnée à devoir s’extirper des fastidieuses préqualifications matinales, si bien que les participations aux GP du débutant VAN DE POELE se résumeront à peau de chagrin.

Il réalisera son meilleur résultat au GP de San Marino où classé 5ème il dut abandonner à 4 tours de la fin pour un problème d’arrivée d’essence et où il figurera classé 9ème à 4 tours. Le Team MODENA disparaitra contraint et forcé en fin de saison du paysage de la F1 par manque de moyens.

 

F1 Eric Van de Poele-Brabham-© Manfred GIET-

 

En 1992, il s’engage avec l’écurie BRABHAM-MIDDLEBRIDGE une écurie sous perfusion depuis les problèmes de ses sulfureux dirigeants.

D’abord équipier de Giovanna AMATI et Damon HILL ensuite VDP ne put se qualifier que lors de son 1er des 10 GP disputés au total pour cet ancien team prestigieux en terminant 13ème au GP d’Afrique du Sud à Kyalami avant de jeter l’éponge après le GP d’Allemagne…

 

VAN DE POELE Eric-Fondmetal-GP de Hongrie 1992-© Manfred GIET

 

Et de se retrouver ensuite chez FONDMETAL ex OSELLA, équipe dirigée par Gabriele RUMI sur une FONDMETAL GR1 au potentiel nettement supérieur à ce qu’il avait connu jusqu’alors mais où malheureusement il allait subir une mise à pied après trois GP suite au manque de budget dont souffrait ce team où l’on préféra ensuite arrêter l’aventure et éviter le dépôt de bilan.

Du coup pour Eric VAN DE POELE le chapitre F1 était clos.

PILOTE D’ESSAI, TOURISME, IMSA ET SPORT-PROTOS

Eric Van de Poele-Monza FIA 2L 1993 Finale mondiale-© Manfred GIET-

 

Après quelques essais infructueux pour TYRRELL en 1993, l’aventure F1 se terminait pour le sympathique pilote belge qui aura pris 5 départs sur 29 tentatives et qui ne raccrocha pas le casque pour autant.

En parallèle de son programme ‘’Tourisme’’ il s’engage avec NISSAN pour développer la PRIMERA engagée au BTCC britannique et quelques épreuves en France tout en s’impliquant dans d’autres disciplines comme l’IMSA aux USA ou les Sport Protos en endurance où il ne cessera de gagner du respect pour sontalent qui tout au long de sa carrière n’aura jamais fait défaut.

 

COUP DE PROJECTEUR  

24 Heures Spa- Francorchamps 2008-Eric Vandepoele Maserati MC 12-devient quintuple vainqueur-© Manfred GIET-

 

Après son passage chez NISSAN en 1993, il s’associe à nouveau au constructeur japonais en 1995 et terminera 3ème au classement final du Championnat d’Espagne pour Voitures de Tourisme qu’il disputa sur une PRIMERA constamment affinée par ses soins en cours de saison.

Quintuple vainqueur aux 24 Heures de Spa (2x BMW et 3 x MASERATI en GT) auxquelles il participa 25 fois Éric VAN DE POELE, s’est exilé durant quelques années aux USA où il participa avec succès au Championnat WORLD SPORTS CARS en série IMSA sur des COURAGE C41, FERRARI 333 SP et des RILEY & SCOTT, où régulièrement il put afficher tout son talent comme en 1998 lorsqu’il termina 3ème au classement final derrière le vainqueur l’américain Butch LEITZINGER.

 

Entre 1996 et 1999, il remportera 5 victoires au Championnat du Monde d’Endurance dont deux fois les 12 HEURES DE SEBRING ainsi que des manches à Las Vegas et Road Atlanta en ALMS (American Le Mans Séries).

 

Eric-Van-de-Poele   Le-Mans-2001-Bentley©-Manfred-GIET

 

Aux 24 Heures du Mans il fera également bonne figure en 2001 et 2002 sur une BENTLEY SPEED 8 officielle en terminant respectivement 3ème et 4ème au cours de ses 12 participations où souvent la poisse ou un accident grave aux essais en 1999 l’empêchèrent de rejoindre l’arrivée.

A retenir également sa neuvième place finale sur 42 participants à la finale du FIA World Touring Car Cup 1993 à Monza sur une NISSAN Primera officielle du Championnat de France.

 

Eric Van de Poele 1000 Km Monza 1990 sur la Spice SE 90C Ford avec Taylor-© Manfred GIET-

 

La passion qui l’animait lui a permis aussi de participer à d’autres épreuves de voitures de Tourisme comme le BELCAR ou le BTCS en Belgique et comme rien ne le décourageait, heureux qu’il était à chaque fois de se retrouver derrière un volant, des participations en ALMS ou LMES ainsi qu’en GP MASTERS un championnat éphémère réservé aux anciens pilotes F1, l’espace de 3 épreuves qu’il terminera en vice-champion lors de l’unique édition en 2006 vinrent s’ajouter à ses programmes généralement bien fournis qui lui permirent de se constituer un palmarès riche de 294 courses, 35 victoires, 95 podiums, 11 pole positions et 14 meilleurs tours.

 

Eric Van de Poele(1000 Km Spa 2007)© Manfred GIET-

 

Il a aussi été un consultant apprécié sur des épreuves de GP pour la chaîne nationale belge RTBF et récemment il a même repris le volant de sa FONDMETAL GR 2 de 1992 et entièrement reconditionnée sur le circuit de Spa- Francorchamps ce qui a permis de repasser plein de souvenirs chez cet inconditionnel de la course.

 

Bon anniversaire Éric et longue vie à toi !

 

Manfred GIET

Photos : Publiracing Agency

Eric-Van-de-Poele-recordman-des-victoires-aux-24-Heures-de-Spa-Francorchamps-avec-5-victoires

 

 

Glorieux Anciens

About Author

gilles