DUCATI SORT SA DESERTX : LES ROUGES VONT JOUER DANS LE SABLE !

LES PHOTOS DE LANCEMENT NE LAISSENT AUCUN DOUTE

 

 

Bon, Ducati tourne autour du gros trail avec des projets « désertiques » depuis un bout de temps, on sait que les Scrambler de l’usine de Bologne font un tabac, le mot Scrambler a d’ailleurs été déposé par la marque, puis l’engin de base a été redessiné sous pleins de concepts différents avec des moteurs qui augmentent comme une baleine qui va accoucher !

Dernier en date, le modèle DesertX annoncé pour cette fin d’année, en présentation numérique d’abord et cette version DesertX fait évidemment tout de suite rêver de désert, enfin du désert musclé, le moteur est le Testastretta  937 qui va sortir 111 cv, à 9250 t/mn.

DÉJA VU ?

VUE A MILAN EN 2019

 

Bon, il y a deux ans, sur le stand de la marque, un prototype portant ce nom avait déjà été présenté au salon de Milan cette fois ci ce n’est plus une vue de l’esprit mais bel et bien projet très avancé.

On remarque au passage que la marque ne faisant jamais rien comme tout le monde, elle présentera la moto sous forme numérique après le Salon de Milan… Ducati et le sable ? C’est une vieille histoire…

 

LA DUCATI DE MICHEL CHEYLAN EN 1980, PREMIÈRE DUCATI AU DAKAR

 

1980 : c’est le départ du deuxième Paris Dakar au Trocadéro, il fait un froid glacial et ce sera toujours comme ça durant la grande époque du rallye, même plus tard quand on partira de Versailles. Parce que l’on part le premier janvier à l’aube, parce que petit à petit ce départ deviendra un événement mondain et on verra les gens en smok’ et en robes de soirées arrivant directement de leurs réveillons pour se faire un dernier coup de champ’ au milieu des aventuriers…

Mais en 1980 ce n’est pas encore ça. Parmi les pilotes engagés en moto, au milieu d’une meute de XT500 et déjà les monstres sacrés du pilotage TT, Auriol, Neveu, Pineau, Burgat, Rayer, on voit de tout, les KTM de Desheulles et Vassard par exemple, il y a quelques motos folles, en particulier des Vespa, une idée lumineuse de leur communicant JF Piot pour faire parler de la marque, il y a une seule Ducati, la première à être engagée sur le Dakar.

 

MICHEL CHEYLAN EST ALLÉ JUSQU’A DAKAR

 

Michel Cheylan s’est construit cette moto sur la base d’une routière et ira au bout de la course en terminant sur la plage de N’Gor en dix-huitième place.

Comme quoi la fortune sourit aux aventuriers, à condition e bien préparer le voyage…

Mais si une boîte comme KTM, qui fait aujourd’hui des motos routières sportives et participe au MotoGP a commencé par le tout terrain où elle sera vite la marque de référence, le TT ce n’est pas l’image de marque fondamentale de Ducati, l’arrivée de cette DesertX est une longue histoire.

 

ARRIVÉE PAR LA MODE…

SCRAMBLER RESSORT 40 ANS APRÈS

 

Il y a longtemps que Ducati fait des Scrambler, une première fois entre 1964 et 1974, sur une base routière améliorée, genre guidon large et débattements allongés, ah oui, essentiel, on relève l’échappement, l’époque du Flower Power est en route, se balader dans la nature sur de petites motos est un fantasme, les moteurs vont de 250 à 450 mais ce sont des routières « TT isées »…

Celle que l’on connaît aujourd’hui sort quarante plus tard (comme quoi la mode, ça marche par flambées) d’abord en 450 avec un design absolument superbe et je me souviens qu’à l’époque, Ducati était tellement dans son image de marque routière sportive que Domenicali, le boss de la boîte, en avait fait exposer une au salon de l’auto, sur l’immense stand Audi et expliquait lui-même aux journalistes le concept du truc (connu depuis longtemps chez les Anglais mais disparu en Italie), Ducati avait mis les moyens, il y avait même un interprète chinois ! Comme quoi Ducati à ce moment n’est pas sûr de son coup, même pas sûr d’être compris…

Succès phénoménal de cette moto, qui va faire comme les autres, elle va grossir, la cylindrée double pratiquement.

Par ailleurs, avec des motos comme la Multistrada, Ducati vendait de gros trails, ça donnait envie de partir mais pas forcément dans le sable chaud. Et voilà le pas est fait, ça devait les titiller puisque je l’ai dit, à Milan on avait vu le projet il y a deux ans…

Cette DesertX, aux yeux du tout-terraineux que je suis, est énorme, il est vrai aussi que KTM et son slogan « Small is beautiful » (18 succès au Dakar) a mené la marque à courir sur des 450 irait plutôt dans mon sens.

 

LA CITERNE QU’ HUBERT AAURIOL FAISAIT ROULER A 180 KM:H EN TT!

 

Il est vrai aussi que vu la longueur des étapes en rallye raid à la grande époque, on roulait déjà sur des monstres, mais parce que motos de l’époque emmenaient 48 litres d’essence, c’étaient de véritables citernes ambulantes et on imagine le poids en haut et la manoeuvrabilité dans le sable avec 50 litres d’essence !

Aujourd’hui ce sont les moteurs qui ont grossi, plus les réservoirs.

Du coup un 1000 cc en TT ça se voit souvent, c’est devenu un jouet de rouler hors piste sur un Africa Twin 1100!

 

L’AFRICA TWIN 1100

 

Je me souviens aussi de mon ami Raymond Loizeaux  jouant dans des dunes énormes sur sa BMW 1200 comme s’il faisait du skate au Parc de la villette, je sais que nombre d’entre vous s’amusent comme des fous dans le sable sur la nouvelle Africa Twin qui envoie du 1100 cc à propos

Je me souviens aussi que la Cagiva d’Hubert Auriol qui roulait au Dakar comme un avion avait… un moteur Ducati de 800 !

Tiens tiens…

Ducati connaissait donc depuis longtemps la problématique du moteur dans le sable…

 

DANS QUELQUES MOIS

 

Ce qui nous amène (à la fin de l’envoi dirait Cyrano) à cette magnifique DesertX, on a peu d’infos sur sa conception mais il y a des photos qui parlent, même sans la poussière, Ducati fait donc le pas qui manquait vers l’appel des sables… ou des petits chemins ou des Champs-Elysées (où il est plus difficile que rouler dans le Ténéré, merci Madame le Maire).

Vous pourrez faire du rallye raid, vous pourrez rouler sur les petits chemins là où c’est toléré et même, mais là il faudra avoir une vraie âme de trialiste, aller ramasser le Génépi au petit matin en montagne, dans l’herbe glissante mais bon là j’ai des doutes et aussi que les ingénieurs de Ducati aient pensé à la récolte de ces petites brindilles magiques… Dommage, vieux souvenirs de rigolades démentielles au-dessus de Val d’Isère mais on ne faisait pas deux mètres dans l’herbe sans se casser la gueule, même à pieds…

Bon, on redevient sérieux, cette DesertX est à découvrir sur https://www.ducati.com/fr/fr/home le 9 décembre…

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : Ducati et DR

Special Thanks Jeff Dakardantan

 

 

 

Moto Sport Tout terrain

About Author

jeanlouis