MXGP 2021: LE TRÈS BEAU WEEK END DES FRANÇAIS AU GP DE CROSS DE SARDAIGNE

MAXIME RENAUX, LEADER DU MX 2

La Sardaigne est un pays sublime, d’une beauté sauvage absolue (sauf là où les milliardaires installent leur béton et leurs ports pour les yachts) une île immense où les ballades à faire en 4X4 ou à moto (Trail conseillé, le terrain est parfois dur) sont innombrables. J’ajoute que les gens y sont sympas comme tout et que pour les amateurs de plages, c’est juste le paradis… C’est à l’Ouest de l’île, à Riola Sardo, qu’a eu lieu ce GP de cross mondial très original, avec assez peu de public, le coin n’est pas très habité…

 

LE PAYS EST SABLONNEUX

 

On commence par le MX2 qui est dominé depuis le début de la saison par le Français Maxime Renaux, brillamment secondé par Tom Vialle, le champion du monde 2020, blessé en début de saison, qui revient en collectionnant les médailles mais il a trop de retard pour être en tête de classement.

 

TOM VIALLE FAIT LE DOUBLÉ

Il y a aussi Thibault Bénistant qui est issu de la filière Yamaha Blu Cru un tout jeune pilote qui est quatrième au mondial, c’est clair si le MotoGP français n’a hélas pas de relève on voit que dans le cross elle est nombreuse et brillante.

Il y a deux manches par week end, Vialle et Renaux font un et deux puis un et trois, ils sont un et deux au général de ce GP (Bénistant est six) et Renaux (Yamaha) est leader de la cylindrée avec 70 points d’avance sur le suivant, en motocross on se blesse souvent mais sans pépein cet écart est conséquent. Et ce à sept GP de la fin de saison, donc oui rien n’est fait mais c’est en bonne voie comme on dit chez les alpinistes (ouaf!) .

 

THIBAULT BÉNISTANT

Tom Vialle a appris que finalement il fera partie de l’équipe de France sélectionnée pour le Motocross des Nations à la fin de l’année (ce sera en Italie) il y a donc eu enfin accord avec son sponsor pour qui puisse courir avec le maillot national…

MXGP: ROMAIN FEBVRE A QUATRE POINTS DU SOMMET

 

ROMAIN FEBVRE A QUATRE POINTS DU LEADER

 

Romain Febvre, alors chez Yamaha, est le deux Français à avoir décroché le pompon en cylindrée 500/MXGP! C’est dire que ce garçon est digne d’être suici et encouragé que ça aille mal ou que ce soit bien comme cette année.

Une année difficile 2021, parce que si Cairoli, neuf fois champion du monde, il a annoncé sa retraite à la fin de l’année, est toujours dans le coup mais n’a plus la force des jeunes bûcherons qu’il affronte, il est devant mais pas tout devant, la concurrence est énorme. Le champion du monde slovène Gajser, l’Espagnol Prado, le Français Febvre et surtout le redoutable Herlings, il s’est blessé en début de saison et revient comme une balle (il fait le doublé en Sardaigne) au point d’être aujourd’hui en tête du général alors qu’il est parti de rien et en retard, c’est sûr c’est du lourd.

GROSSE BASTON DE STARS EN MXGP

 

Romain Febvre est passé entretemps chez Kawasaki et il est carrément bien placé dans cette affiche de superstars, au point d’être aujourd’hui troisième au général mais ç quatre points du leader Herlings! C’est dire à quel point la bagarre est totale, c’est parfois même une vraie guerre de tranchées car sur les terrains meubles, les ornières font vite un mètre de profondeur et celui qui se fait coincer se fait éjecter façon missile…

Hier, à Riola Sardo, il est deux fois troisième derrière Herlings et Prado, bref à eux trois ils ont tout raflé sur le podium, le général est donc très serré, Herlings est leader avec 371 points, Prado est deux avec 370 et Febvre trois avec 367 points, à quatre points du leader donc.

Là aussi avec un plateau terrifiant et tous les GP restant à courir, rien n’est fait et je le redis les pépins et fractures sont nombreux dans ce sport hyper violent, mais se trouver à quatre points d’un pilote qui a été l’épouvantail absolu sur plusieurs années de MX2 c’est très fort.

Un truc marrant, le journal « Vosges Matin » m’apprend que Romain est Bianloup, c’est le nom des habitants de Dogneville… J’ai appelé le journal où l’on m’a expliqué que dans ce village il avait été vu un loup blanc d’où le nom de ses habitants…

 

ROMAIN FEBVRE

 

Ce qu’en dit Romain le Bianloup de ses courses sardes: « C’est un bon week-end pour mois. J’ai réussi à prendre la 10 e place aux essais chronométrés, les temps étaient serrés  mais je n’ai tout simplement pas pu faire un tour propre et j’ai dû gérer le départ. Première course, mon départ n’était pas si bon, j’étais aux alentours de la 10 ème ou quelque chose. J’ai réussi à revenir troisième donc, j’étais plutôt content de mon pilotage et je savais que dans la deuxième je devais prendre le départ et c’était vraiment mieux. J’étais dans le groupe avec les trois premiers, alors j’ai pensé qu’il était temps de se battre. C’était une belle course, et j’étais juste derrière en regardant Jeffrey mettre beaucoup de pression sur Jorge et j’ai pensé que peut-être s’ils commettaient une erreur, je pourrais les dépasser. Ils ne l’ont pas fait et je n’étais pas en mesure de les dépasser, j’ai donc réussi à reprendre la troisième place, ce qui est bon pour le championnat ».  

Dans ces courses, Gajser a roulé avec un poignet blessé et a souffert au point de perdre pas mal de points. Quant à Cairoli, il s’est blessé et a décidé de ne pas courir la deuxième manche. Et chaque week end de GP c’est comme ça, ce sport est devenu une vraie folie où l’on gagne par le talent mais aussi par élimination, ne pas se faire mal est le deuxième talent du crossman. Parfois le premier d’ailleurs… En tous cas depuis son titre Romain n’a jamais été aussi près de la plaque rouge, celle que porte le leader au général et on croise les doigts pour qu’il ne se blesse pas.

Prochain GP en Allemagne le 3 octobre.

Jean Louis BERNARDELLI 

Photos MXGP et DR

Résultats sur

 https://results.mxgp.com/mxgp/standings.aspx

Moto Sport Tout terrain

About Author

jeanlouis