MOTOGP 2021 A MISANO: BAGNAIA RÉSISTE A UN QUARTARARO EN FOLIE MAIS MAL PARTI. BASTIANINI PODIUM!

POLE ET VICTOIRE POUR BAGNAIA

 

On est à une demie heure du départ et il pleut/il pleut pas ?  That is the question…

Ce dimanche matin, le warm up a donné dans le tiercé de tête, Rins/Quartararo/Bagnaia mais c’était sur piste sèche! Dans ce Grand Prix de San Marin, Fransesco Bagnaia va s’élancer en pole devant Jack Miller et Fabio Quartararo, suivi de Jorge Martin et de Johan Zarco, l’armée rouge Ducati autour de la moto bleue Yamaha du leader du Championnat, le jeune Français !

Pour l’instant en début d’après-midi, il pleuvote et la piste est à 29 degrés. Ce qui n’empêche pas la foule de hurler à l’apparition de son idole de son héros bientôt en retraite, Valentino Rossi dans son stand et qui apparaît sur les écrans géants.

BAGNAIA RÉSISTE A UN RETOUR FAÇON PANZER DE QUARTARARO

BAGNAIA AURA JUSQU’A 3 SECONDES D’AVANCE SUR QUARTARARO

 

27 tours au programme de Misano, gros vent mais pas une goutte sur les vitres de l’hélicoptère… Pour l’instant, on sort en slicks!

Si ça reste sec, dommage pour Johaan Zarco, sinon ce sera intéressant. Devant la lutte pour le général fait rage, on sait que Fabio Quartararo a une très grosse avance, 53 points, soit plus de deux GP d’avance, mais ses dauphins, Bagnaia et Mir le serrent de près…

On rappelle qu’avec Misano compris, il ne reste plus que cinq GP.

Pas de pneus pluie à l’horizon, le pneu AR Soft est fréquent, forcément la température de piste a baissé. Les motos de rechange sont montées en Rain, en cas de Flag to flag…

Pour être honnête, il y a aussi une grosse tribune rouge pour soutenir Ducati… La tribune Ducati flanque tellement de phoscars de fumée rouge en l’air que l’on ne voit plus rien derrière la grille de départ !

Heureusement il y a du vent. La Yamaha de Fabio Quartararo est en medium à l’arrière, en Hard avant comme tout le monde. On part donc en slicks.

Feu vert. Holeshot de Bagnaia, Miller deux, Quartararo trois.

 

MILLER A BEAUCOUP RALENTI QUARTARARO IL A FAIT LE JOB

 

La Honda de Marc Marquez est dans les roues de la Yamaha de Quartararo. Bagnaia devant, a déjà pris de l’air, dès le départ, plus d’une seconde sur l’autre pilote Ducati, Miller !

Jack Miller qui fait le job. Il protège son leader en ralentissant Fabio tant qu’il le pourra. Rien à redire, c’est même du beau travail, qui a réussi mais très peu…

Jorge Martin dépasse Marquez mais sa moto se balade de façon incroyable, un vrai slalom. Forts les mecs de rester en selle! Aleix Espargaro passe aussi Marc Marquez alors que Martin attaque Quartararo, on imagine l’ambiance avec un triplé Ducati ici (qui nous ferait bien caguer nous en France puisque hélas Zarco est à dache..) mais Jorge Martin soudainement … se met au tas, j’avais bien vu que sa moto ne tenait pas le parquet!!!

 

MARTIN A ROULÉ AU DESSUS DE SES POMPES

 

Cela dit, Fabio Quartararo est à deux secondes de Bagnaia. Zarco lui plus loin pointe onze, déçu que la pluie ne soit pas au rendez-vous… Dans cette situation, Fabio Quartararo aurait encore 44 points d’avance sur Bagnaia au général.

Un truc incroyable, Bastianini est cinq derrière Marquez ! Et il le passe, sur une moto d’occase, ancienne génération datant  de deux ans, il passe du coup au quatrième rang!

Joan Mir aussi est en mode remontée, il est huit après un départ épouvantable.

Binder, premier pilote KTM, n’est que douzième!!!

Jack Miller fait un large énorme, Fabio Quartararo lui reprend une demie seconde mais Bagnaia est encore trois secondes devant ! Bastianini est quatre, il était à un monde de Quartararo mais au fil des tours, il remonte, il ne pointe plus qu’à deux secondes quatre de retard sur Fabio. Fabio qui reprend un dixième à Miller, la fin de course peut être importante, Miller est en Soft à l’arrière, Fabio en Medium.

Quatorze tours du bout, Fabio Quartararo passe Jack Miller, il ne rend donc plus que cinq points à Bagnaia au général. Et c’est superbement fait. Il est à deux secondes sept de Bagnaia !

 

FORMIDABLE PODIUM DE BASTIANINI

 

Bastianini pète alors le record du tour en course !

Objectif Miller… et le podium !

Alex Rins, l’autre pilote Suzuki  se met au tas et fait donc gagner une place à son coéquipier Joan Mir, la belle affaire ! Devant Fabio Quartararo reprend Bagnaia mais à coups de dixièmes et Bastianini est dans les roues de Jack Miller. I

Il le passe à 9 tours de la fin, devant, Fabio Quartararo n’est plus qu’à une seconde six de Bagnaia, il remonte fort le frenchie ! Le pneu arrière fait là aussi la différence mais il ne faut pas oublier le magnifique Spirit of fight de Fabio !

Mais la fin de course sera terrifiante, avec Fabio qui remonte Bagnaia et Bastianini qui remonte Fabio !

Mais Bagnaia reprend un peu du poil de la bête, son stand l’a panneauté et ça l’énerve  de se faire reprendre !Pas assez, le « gap » revient à la seconde avec Fabio.

Quatre tours, Fabio est à une demie seconde. Trois tours, quatre dixièmes, le cœur du journaliste explose… Ça va être un peu court… Dernier tour, Fabio est un poil loin pour attaquer. mais sa seconde place lui offre de gros précieux points et il pointe encore et toujours solidement au commandement du classement général provisoire totalisant 48 points d’avance sur le vainqueur du jour et déjà victorieux il y une semaine

 

 

Et comme le dit Gilles Gaignault, le sacre se rapproche car il ne reste plus que quatre GP ! Donc avec 48 points de marge, cela représente un formidable matelas de sécurité !

Fabio quitte Misano avec 234 points contre 186 à Fransesco Bagnaia. Suivent Joan Mir troisième, lui avec 167 points, suivi de Johann Zarco toujours quatrième avec 141 points. Le cinquième Jack Miller en a scoRé 140!

Honnêtement à part Bagnaia, il semble peu probable que les autres puissent le rattraper et devancer Fabio, avec seulement quatre GP encore au calendrier 2021!

Dont le prochain, celui des USA à Austin au Texas le dimanche 3 octobre, sur la piste du COTA!

 

 

 

Fabio qui confiait:

« Ce fut une course vraiment très difficile, déjà parce que dès le début les Ducati m’ont attaqué de partout. J’ai perdu un peu de temps au début mais par la suite j’ai tout donné. Il y a même eu plusieurs moments où j’ai bloqué l’avant et j’étais persuadé que j’allais finir à terre. Je voulais cette victoire, mais je dois bien reconnaître que Pecco était tout simplement sur une autre planète dans le secteur 3 aujourd’hui. Mais on a fait le boulot, et ces 20 points sont très importants dans la perspective du championnat. Il me reste d’ailleurs encore 48 points d’avance au championnat, donc il faut que je reste calme, et je félicite Pecco pour sa remarquable performance aujourd’hui, car il a fait une course incroyable ».

 

 

BAGNAIA GAGNE EN FAIT DÈS LE DEPART

BAGNAIA PREND LE LARGE DÈS LE DÉPART, PROTÉGÉ PAR MILLER

 

Fransesco Bagnaia a pris énormément d’avance dès le premier virage, il a été jusqu’à 3 secondes devant Fabio et il termine avec trois dixièmes d’avance avec un pneu arrière en lambeaux.

je l’ai déjà écrit, Jack Miller a fait son job de ralentisseur et on imagine que Yamaha aimerait bien avoir aussi un autre pilote pouvant protéger Fabio…

Moralement et sportivement ce mec est très fort… Deux Italiens sur le podium de Misano après le triplé italien en Moto3, sacré week end en Adriatique !

Fabio n’a lâché que cinq points à Bagnaia qui gagne deux fois de suite, ce mec a des nerfs en carbone, pas en acier !

 

FOGGIA, LE DOUBLÉ APRÈS ARAGON

 

En Moto3, un très beau doublé italien avec une nouvelle victoire de Foggia qui passe deux au général devant Garcia.

En Moto2, une incroyable victoire de Raul Fernandez, victime d’une fracture du poignet il y a quelques semaines et encore tombé dur dans le warm up. Et donc souffrant beaucoup. Il bat Gardner, son coéquipier chez KTM.

 

FERNANDEZ LE HÉROS

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos MotoGP

Résultats sur

 https://www.motogp.com/fr/Results+Statistics

Moto Moto2 Moto3 MotoGP Sport

About Author

jeanlouis