DÉCÈS DE EDMOND PERRY, FONDATEUR DES BUGGIES APAL

 

 

 

Notre ami Belge José Dimbiermont, nous annonce une triste nouvelle ce jeudi soir 16 septembre, avec la disparition d’Edmond Pery (1931-2021), une légende du buggy, en Belgique, représenté par la marque Apal qu’il avait fondé en 1961.

La société APAL (Application Polyester Armé Liège) était une société de construction automobile belge fondée en 1961 à Herstal et ensuite installée à Blegny-Trembleur, en région liégeoise, par Edmond Pery et Bruno Vidick dans le but de construire des voitures sportives et des buggies.

 

L’un des multiples modèles des buggies APAL

 

Ils réalisèrent d’abord un petit coupé sur base VW. Ensuite, APAL fabriqua des monoplaces type Formule Vee, mais c’est surtout avec le buggy à châssis VW et à carrosserie en fibre de verre « polyester » que, durant les années 1970, l’usine APAL pris son envol.

Au début des années 1980, Edmond Pery continua seul à la tête de la société. À sa plus belle époque, l’usine produira jusqu’à cinq voitures par jour, avec une cinquantaine d’employés  !

Du côté des véhicules produits on retiendra le Buggy 4000. Un buggy traditionnel livrable sur chassis VW standard avec un moteur VW refroidi par air de 1200 ou 1300 cm3. Lesquel a été produit à plus de 4000 exemplaires par Apal !

Dans les années 1980, tout en continuant à produire le buggy, Edmond Pery se lancera un nouveau défi avec la fabrication de la réplique du Speedster 356, elle aussi assemblée sur la base du châssis de la Coccinelle et produite en Californie par Intermeccanica qui en cède la licence à APAL. (700 exemplaires fabriqués en Belgique).

Finalement, les activités de construction automobiles d’APAL cessent au milieu des années 1990.

Seul la reconstruction et la rénovation de voitures anciennes restent dans les ateliers de Blegny.

En parallèle et depuis la fin des années 1970, la société APAL s’est également reconvertie dans le domaine des salles de bain de luxe!

La première baignoire à massage en Europe a été construite et développée au sein de APAL. APAL fabriqua aussi des baignoires en fibre de verre…

À la mi-juin 2008, le tribunal prononce la faillite de la société.

La marque automobile APAL appartient maintenant exclusivement à l’homme d’affaires belge, Charles-Antoine Masquelin.

Régulièrement, on pouvait encore croiser Edmond Pery dans les allées du Bug Show…

 

Photos: DR

 

Glorieux Anciens Nécrologie Sport

About Author

gilles