MOTOGP 2021 EN ARAGON : POLE ET RECORD DU TOUR POUR BAGNAIA

SUPERBE JOURNÉE DE BAGNAIA EN ARAGON

 

 

Comme la veille vendredi la température de piste était à 26° lors de la sortie des MotoGP (20 dans l’air) et donc la FP3 du samedi matin s’est disputée en pneus tendres pour tout le monde tellement les résultats de la veille étaient tendus.

Fabio Quartararo en a profité pour reprendre la tête de la session et du combiné, Marc Marquez a chuté de nouveau mais reste qualif, Aleix Espargaro confirme sa très grande forme avec le deuxième temps, quand Mir, 20ème temps la veille, est remonté trois, on sait qu’il est l’adversaire N°2 de Quartararo au Championnat, Fabio doit si possible terminer devant lui à chaque GP mais ce sera difficile cette fois, la Suzuki est vraiment toute proche.

 

ZARCO ENCORE TRÉS MOYEN

 

 

Enfin, dernière mais mauvaise nouvelle, Zarco est éjecté de la Q2, il termine ces sessions en onzième chrono, 52 millièmes derrière Bastianini. Zarco qui a précisé être victime de ce syndrome des loges qui est le chemin de croix des pilotes de MotoGP et devrait probablement se faire opérer avant la fin de la saison !

Comme ces temps des FP sont faits en pneus tendres qui ne seront pas utilisés en course, ils ne donnent aucun indice sur la tenue du Grand Prix. A noter encore une chose importante, c’est Raul Fernandez, opéré du poignet dimanche dernier par le Dr Mir à Barcelone, qui est en tête du Moto2… Voilà un garçon qui sait souffrir !

 

MOTO3 : DARRYN BINDER

 

Sur ce, à 12h45, les Moto3 entrent en piste pour leurs qualifs (Foggia, Guevara et Binder sont les meilleurs temps des FP3) la température de piste est montée à 40 degrés…

Dans la cylindrée Moto3, Acosta, le rookie de KTM, a, il reste six GP, 46 points d’avance sur son coéquipier Raul Fernandez. Il faut juste qu’il n’ait pas d’accidents… Le public est en mode tee shirt ‘coups de soleil’, avec quand même de grandes ombrelles pour les « senoritas » attachées à la tradition.

 

DARRYN BINDER, BIENTÔT EN MOTOGP?

 

On doit d’abord rouler la Q1, qui enverra quatre pilotes rejoindre les quatorze déjà qualifiés pour la Q2. On sait que souvent, en Moto3, la position des motos sur la ligne des départs n’a pas une importance colossale, on roule en paquets et tout le monde peut entrer dans le combat, mais c’est une référence écrite sur les mémoires officielles du MotoGP…

Il y a dans cette session encore un autre Fernandez, Adrian, qui est le frère de Raul, qui court en Moto2 et montera en MotoGP en 2022. Un duo de Japonais Suzuki (Honda) et Toba (KTM) mène la danse au moment des rentrées au stand.

Finalement les quatre gagnants de ce loto gigantesque sont majoritairement Japonais, avec Suzuki, Sasaki, Toba et Nepa, le quatrième repêché.

On passe donc à la vraie Q2, la température de piste est montée à 43 degrés. Lorenzo Fellon, le troisième Français du paddock est de la partie. Le vent de la veille est parti, il fait plus chaud mais les pilotes trouvent que c’est mieux.

Fenati, l’homme imbattable au GP d’Angleterre ne sort pas du stand il attend plusieurs minutes. Binder, frère de Brad, que l’on dit monter direct en MotoGP en 2022 dans le team satellite Yamaha, tire la première salve.

Acosta n’a encore fait aucun tour à la mi-temps! Mais cette fois, il se met en selle… cinquième temps. A une minute trente du bout, toujours Binder devant Suzuki ! Et ça fait un bout de temps que l’on n’avait pas vu Darryn Binder en pole ! Rodrigo se glisse entre Binder et Suzuki.

MOTOGP FP4 : MARC MARQUEZ

 

Comme tout le monde a quasiment mangé les séances dites libres car elles sont qualificatives et donc utilisé massivement les pneus tendres, cette session d’une demie heure est d’une importance vitale pour les pilotes et surtout Michelin qui décidera avec eux de la monte à utiliser en GP le lendemain ce dimanche donc !

Bref ça va bosser fort …

Et il y aura en principe de vrais indices pour le GP, en, espérant que Marc Marquez, malgré deux chutes, aura encore le moral d’aller se battre devant, on sait qu’il adore les circuits à gauche. Et il y en a du boulot, les chronos sont tellement serrés qu’il y a 19 pilotes sur…  une seconde, sur 22 classés !

Les pneus Hard sortent, surtout à l’avant, à l’arrière on teste si le Soft est capable d’encaisser assez de tours sur un GP !  Miller, Zarco et Rins tirent la première salve, Zarco est en M/S. Marc Marquez, en H/S, la monte la plus fréquente, est devant avec Aleix Espargaro et Johann Zarco.

Fabio Quartararo est en double Medium, en milieu de groupe, vers le dixième temps. Mir passe trois (H/S aussi), il sait à quel point désespéré il doit de battre pour remonter sur  le Français Quartararo au général, on sent depuis deux jours qu’il a …. la tête dans un autre univers!!!!

Marc Marquez reste devant, attaqué par les Ducati de Miller, Bagnaia et Zarco, plus la moto de Mir, c’est une bataille sans merci.

Tout le monde rentre au stand. Marquez a alors plus de deux dixièmes d’avance sur Bagnaia. Zarco est ressorti avec la monte de tous les mecs devant, H/S. Seul Mir est en M/S. Quartararo remonte sept, derrière Zarco.

Marquez, Bagnaia et Miller sont toujours devant, Martin vient les rejoindre, lui aussi en H/S, bref Ducati contre attaque fort sur Marquez, cela dit, Pol Espargaro est cinq… Quartararo parvient à remonter trois, ça a pris du temps mais on y est. Il est repris par un incroyable Bastianini, qui a vraiment roulé fort tout le week end.

 

QUARTARARO EST QUATRE EN FP4? BON PRÉSAGE

 

Dernier tour, Marquez devant Bastianini et Bagnaia, Quartararo est quatre à presque trois dixièmes de Marquez. Les écarts sont donc importants. Marc Marquez est en forme, c’est la première leçon de cette FP4.

La deuxième est que la bonne monte est la H/S, avec cette question lancinante, combien de tours vont-ils tenir en Soft arrière avant de commencer à partir en lambeaux ?

Enfin, Fabio Quartararo est devant tous ses adversaires au mondial, Zarco (dixième temps !) Mir (neuvième temps), il est en revanche derrière Bagnaia…

 

POLE ET RECORD DU TOUR POUR BAGNAIA

 

La température de piste est toujours à 44 degrés, ce qui est assez colossal. Les spectateurs ont massivement sorti les parasols ! Zarco, Petrucci, Rins, Marini, Vinales, Binder, Rossi, Oliveira, Alex Marquez sont dans cette séance de rattrapage, pas facile, il y a du très beau monde !

Et deux places seulement à gagner et décrocher pour le deuxième tour.

Zarco commence bien, plus de trois dixièmes devant Binder. Rins est trois à une demie seconde. C’est à ce moment que l’on apprend que Morbidelli sera dimanche prochain à Misano, en équipe factory on se souvient que Dovizioso roulera chez Petronas, ça bouge chez Yamaha !

On est repassé par les stands, ça attaque de tous les côtés, on se croirait à la bataille de Midway ! Zarco n’a plus que 51 millièmes d’avance sur Binder au dernier tour, il les garde et roulera donc en Q2. Demain, sur la grille, Oliveira partira dix-huitième, Rins vingtième ! Vinales est dix-huit, entre les deux, pas mal le ‘rookie Aprilia…

 

QUARTARARO EST LE PREMIER QUI AIT BATTU LE RECORD DU TOUR

 

On peut donc passer à la pole, qui est importante car en MotoGP, partir devant est essentiel. Marc Marquez est le premier à sortir. Il est en H/S, étonnant mais s’il le sent…

Johann Zarco n’a pas quitté le stand tout de suite. Bagnaia, Miller, Quartararo, voilà le premier trio du premier tour rapide. Marquez remonte trois, Quartararo prend le lead, avec le record du tour dans la cylindrée, alors que Martin fait péter un beau deuxième chrono à plus d’un dixième de Fabio. Fabio Quartararo est aussi en Hard/Soft. Bagnaia est trois, Miller quatre, Marquez cinq, devant Mir et Zarco…

 

TRÈS BEAU DOUBLÉ DUCATI

 

Et voici un tour absolument phénoménal de Bagnaia, sans que la moto bouge nulle part d’un millimétre, il est nouveau record de piste en MotoGP, quatre dixièmes devant Fabio Quartararo !

Marc Marquez remonte trois, à neuf millièmes de Fabio. Dernier tour, Miller passe deux, c’est le doublé rouge !

Fabio Quartararo est avec Bagnaia et Miller en première ligne. Marquez est quatre.

Ce qu’il en dit: « Le problème est que dans le secteur quatre, je ne peux pas être plus rapide. C’est parce que j’attaque beaucoup. Je me sentais bien sur la moto aujourd’hui, mais c’était vraiment très difficile d’obtenir la pole position aujourd’hui. Je verrai ce que je pourrai réaliser demain mais l’objectif est toujours d’être sur la première ligne, donc je suis heureux. C’était bien aussi de voir à nouveau les fans dans les tribunes. »

Mir est sept, Zarco dix et Binder, douze, il n’y a pas une KTM en top dix… Fabio Quartararo part en première ligne, c’est bon signe pour le Championnat au vu également de sa performance en FP4.

POLE MOTO2 POUR LOWES

 

Voilà, la pole MotoGP a été très guerrière mais il est clair que Bagnaia et Marquez risquent de se faire une sacrée baston, sauf départ raté de l’un ou l’autre. On passe au Moto2, les pauvres passent derrière le MotoGP et le public quitte massivement le circuit. Le ciel s’est un peu couvert mais la température de piste est toujours à 44 degrés.

On commence par la Q1 pour sélectionner quatre pilotes de plus en Q2. Il s’agit de Garzo, Roberts, Schrotter et Luthi (qui se fait un dernier cadeau, il a annoncé sa retraite à la fin de l’année).

Alors ce Raul Fernandez tiendra t’il une fois de plus la dragée haute à son coéquipier Gardner alors que le pilote espagnol s’est fait opérer dimanche dernier du poignet ?

Sam Lowes et Garzo attaquent les premiers. Avec gros écart, plus de trois dixièmes pour Lowes ! Gardner et Fernandez, les rois de la cylindrée sont à dache, douzième et quatorzième !

C’est au dernier tour que Gardner parvient à remonter deuxième chrono, Raul Fernandez est trois dans le même dernier tour, Lowes va avoir du boulot avec ces deux lascars là !

Jean Louis BERNARDELLI

Photos MotoGP

Résultats sur https://www.motogp.com/fr/Results+Statistics

 

 

 

Moto Moto2 Moto3 MotoGP Sport

About Author

jeanlouis