LE TRIO ROVENPERÄ-TÄNAK-OGIER DOMINE LE RALLYE ACROPOLE EN GRECE

 

SEB OGIER TOYOTA

 

 

Excellente 1ére journée pour l’équipe Toyota qui place deux de ses pilotes aux 1ére et 3éme places, avec en tête le Finlandais Kalle Rovenperä et au troisième rang, le leader du Championnat, le Français Sébastien Ogier.

Entre les deux, on pointe l’ancien Champion du monde sacré en 2019, l’Estonien Ott Tänak, le meilleur représentant de l’équipe Coréenne Hyundi qui pointe à la deuxième place.

Ce trois là, ce trio se tient en moins de quatre secondes !

 

LA HYUNDAI DE DANI SORDO

 

Pour compléter le Top 5 provisoire, on trouve un autre pilote Hyundai, l’Espagnol Dani Sordo mais déjà loin à 23 secondes 9 et la Ford Fiesta M Sport du jeune Français Adrien Fourmaux, classé cinq à 54 secondes2.

 

QUI PEUT ENCORE INQUIÉTER OGIER POUR LE TITRE ?

 

Très mauvaise journée effectivement pour les deux plus sérieux adversaires d’Ogier dans l’optique de la conquête du titre mondial actuellement seconds ex aequo à 36 points du Français, l’autre pilote Toyota, le Gallois Elfyn Evans qui concède 4’16.7 et se retrouve ce vendredi soir très loin 16éme et aussi pour le Belge Thierry Neuville qui se retrouve encore plus loin, lui, 18éme à 6’03.4

Probablement débarrassé de ses deux seuls réels rivaux en vue de la couronne, pour scorer de gros points, Ogier peut voir venir et rouler à sa guise sans prendre de gros risque, Rovenperâ et Tänak, positionnés devant lui ici à l’Acrople, pointant trop loin au Championnat respectivement à 63 et 75 points pour espérer le rattraper et le dépasser, alors qu’après l’Acropole il reste encore deux épreuves, trois, si le Monza comme l’an dernier remplace le Japon, annulé en milieu de semaine !

 

Seb OGIER

PAROLES DE PILOTES  

 

Kalle Rovanperä, 1er: « Le feeling était bon. J’espère que le temps sera OK dans cette derniére spéciale (il ne lâche que 2 secondes 5 sur Tänak). On va voir ce que nous pouvons faire pour demain. »

Il précisait ensuite:

«  Aujourd’hui, les conditions étaient finalement celles que j’attendais en arrivant sur ce rallye. La spéciale que nous avons fait deux fois était vraiment difficile.Vous devez également prendre soin de la voiture et des pneus. Cette année, nous avons pas mal de spéciales à disputer une seule fois. Le premier passage est toujours un peu meilleur et vous pouvez attaquer un peu plus, mais même lors du premier passage, vous devez gérer la vitesse et savoir où attaquer. »

Ott Tänak, 2éme : « J’ai vraiment eu du mal aujourd’hui. J’ai vraiment essayé de tout donner dans cette 6éme spéciale mais quand vous n’avez pas le feeling, c’est compliqué. Je ne pourrais pas rouler comme ça pendant tout le rallye. »

Sébastien Ogier, 3éme : « Je pense que je peux vraiment être très heureux de ma journée. On a su éviter les problèmes, tout en étant devant. Cette spéciale était très sèche avec beaucoup de gravette, mais aussi très rapide, donc peut-être que ce sera moins pénalisant. »

Et; il enchaînait:

« J’étais plutôt pessimiste avant de démarrer cette journée, je m’attendais à souffrir sur des routes sèches et pas mal de balayage. Mais j’ai tout donné, un peu comme lors de la première journée en Sardaigne, je pense que nous étions vraiment à la limite. Nous avons aussi été intelligents dans les parties les plus cassantes, même si elles n’étaient pas très nombreuses, spécialement dans le 2e passage de l’ES2 (ES4). J’ai perdu quelques secondes à ces endroits là je pense. Mais on ramène la voiture en un seul morceau. Sur ce genre de rallye, c’est aussi important !»

Avant d’expliquer encore:

« C’était plaisant de piloter aujourd’hui. L’ES5 était la plus difficile car le grip était vraiment très inconstant et et nous nous sommes pas mal battus avec la voiture, donc ce n’était pas très amusant. Au final, on a réussi à signer le meilleur temps de cette spéciale, et je ne m’attendais vraiment pas à en faire un aujourd’hui ! Je suis ravi d’être 3e ce soir et d’être aussi proche de la tête. C’est vraiment inespéré, c’est un départ de rallye parfait pour nous.»

Ogier qui finalement, concluait:

« On va voir ce que l’on peut faire. Je me concentre sur mon rallye et je ne regarde pas trop ce que font les autres encore. Nous sommes dans une bonne position pour le championnat, mais les choses peuvent changer tellement vite en sport mécanique. Je ne peux pas me permettre de tout risquer dans cette bagarre, mais on doit voir. Quand le feeling est bon comme aujourd’hui, j’y vais.»

Dani Sordo, 4éme : « C’était ok. Pas de problèmes aujourd’hui. Cette spéciale n’était pas super, je pensais que le temps serait mauvais. Demain sera une longue journée. »

Elfyn Evans loin 16éme à 4’46 : « Malheureusement, c’est comme ça, on ne pouvait rien faire de plus. Maintenant, on va rejoindre le parc d’assistance pour réparer le problème et faire une bonne journée demain. »

 

François LEROUX

Photos : WRC – TEAMS

LE CLASSEMENT PROVISOIRE VENDREDI SOIR

 

1 – Rovanpera-Halttunen (Toyota Yaris) en 1h01’57″1

2 – Tanak-Jarveoja (Hyundai i20) à 3″7

3 – Ogier-Ingrassia (Toyota Yaris) à 3″9

4 – Sordo-Rozada (Hyundai i20) à 23″9

5 – Fourmaux-Jamoul (Ford Fiesta) à 54″2

6 – Greensmith-Patterson (Ford Fiesta) à 1’23″3

7 – Bulacia-Ohannesian (Skoda Fabia WRC2) à 2’40″9

8 – Mikkelsen-Edmondson (Skoda Fabia WRC2) à 2’46″3

9 – Ingram-Whittock (Skoda Fabia WRC2) à 2’52″7

10 – Kajetanowicz-Szczepaniak (Skoda Fabia WRC2) à 3’03″1

11 – Lindholm-Hamalainen (Skoda Fabia WRC2) à 3’06″2

12 – Rossel-Coria (Citroen C3 WRC2) à 3’19″5

13 – Zaldivar-Del Barrio (Skoda Fabia WRC2) à 4’32″7

14 – Gryazin-Aleksandrov (VW Polo WRC2) à 4’36″0

15 – Linnamae-Morgan (Skoda Fabia WRC2) à 4’44″9

 

Rallye WRC

About Author

gilles