MONTAGNE – TURCKHEIM – 3 ÉPIS. GEOFFREY SCHATZ ET GARCES DÉJÀ TITRÉS

 

 

 

Troisième titre consécutif pour Geoffrey Schatz et ce avant la conclusion de la saison qui se jouera à Limonest, Geoffrey Schatz s’est assuré ce week-end à Turckheim un troisième titre consécutif de Champion de France de la Montagne. Du côté des Productions, Ronald Garcès coiffe une première couronne.

 

 

CHAMPIONNAT SPORT

 

En imposant sa Nova Proto NP01 sur la 65ème édition de la Course de Côte de Turckheim – 3 Epis, Geoffrey Schatz a l’assurance de remporter à l’issue de la saison un troisième titre consécutif de Champion de France de la Montagne Sport. Une troisième couronne remportée avec panache, car non seulement le Bourguignon a largement dominé les débats, mais qu’il s’est permis de plus le luxe de signer un nouveau record du tracé Alsacien en 2’19’’758.

Difficile de contrer un Geoffrey Schatz particulièrement incisif, ses adversaires devaient donc se concentrer sur la lutte pour la deuxième place. Et là le combat fut une nouvelle fois intense. Et une nouvelle fois Fabien Bourgeon démontrait que, quelle que soit la configuration du tracé, son Proto Revolt 3P0 est redoutable.

Le pilote-concepteur accroche la deuxième place de cette édition de l’épreuve Alsacienne. Même s’il était avant tout là pour peaufiner les réglages de sa nouvelle Nova Proto NP01, Billy Ritchen se devait de briller à domicile. C’est chose faite en se hissant une nouvelle fois sur le podium, comme il l’avait fait à Marchampt-en-Beaujolais.

Damien Chamberod s’est avéré lui aussi une nouvelle fois combatif. L’Isérois, vainqueur à La Pommeraye et habitué des podiums, place sa Norma M20 FC au quatrième rang… Le classement du E2-SC/3 est complété par l’Osella de l’Allemand Alexander Hin que l’on retrouve à la sixième place.

Kevin Petit poursuit sa moisson de victoires dans le Groupe CN en accrochant avec sa Norma 4 litres, la cinquième place du général. La victoire du côté des Protos 2 litres revient à Etienne Pernot qui place sa Norma M20 FC devant celles de Maxime Cotleur, Anthony Le Beller, Alban Thomas et Enzo Chiocci.

Dans le Groupe DE c’est Fabien Ponchant qui s’impose en terminant huitième avec sa Tatuus Formula Master, devant la Martini MK62 de Pierre Mayeur et une autre Tatuus Formula Master au volant de laquelle on retrouve la Championne de France, Cindy Gudet.

Belle prestation de la famille Cholley en F3, puisque Ludovic sort vainqueur de la confrontation en devançant son frère Arnaud de sept dixièmes. Steeve Gerard complète le podium de la catégorie en plaçant sa Dallara devant celles de Samy Guth, Didier Brun et Daniel Allais.

Comme son frère Etienne en Proto 2 Litres, Marc Pernot impose sa Formule Renault dans la classe DE/7 en devançant Antoine Uny, Baptiste Tognet-Bruchet et Dorian Ferstler.

 

CHAMPIONNAT PRODUCTION

 

Tout au long de cette journée de dimanche, Ronald Garcès a dû se battre avec constance pour s’assurer un cinquième succès consécutif sur le Championnat de France de la Montagne. Car même s’il affichait des prétentions modérées pour sa seule apparition de la saison sur le Championnat, Nicolas Werver s’est une nouvelle fois présenté comme un adversaire redoutable.

A l’issue des deux premières montées de course, l’Audi R8 LMS de Ronald Garcès pointait aux commandes mais ne comptait que 383 millièmes d’avance sur la Porsche 997 GT2 de Nicolas Werver. Mais en devançant l’Alsacien d’une demi-seconde sur l’ultime confrontation, Ronald Garcès s’assurait de la victoire et d’un premier titre de Champion de France de la Montagne Production. Ronald succède donc à Pierre Courroye et à son adversaire du jour, qui compte pour sa part huit titres à son palmarès.

L’octuple Champion de France place donc sa Porsche 997 GT2 au deuxième rang. Au volant de sa Renault R.S. 01, Philippe Schmitter complète le podium de cette 65ème édition de la Course de Côte de Turckheim – 3 Epis. Et les Alsaciens sont à l’honneur à domicile, puisque Christian Schmitter – qui avait terminé deuxième à Chamrousse – place là sa Porsche 997 GT3 R au quatrième rang.

Victime d’une violente sortie de route, Anthony Dubois a passablement endommagé son Alpine A110 GT4. Un accident qui lui valait un passage à l’hôpital pour subir des examens. Le duel entre Alpine tournait court et Francis Dosières remportait le GT Sport en terminant au cinquième rang. Morane Cat-Mackowiak, qui évoluait sur cette épreuve au volant de la Porsche 997 GT2 de Philippe Marion loupait la première montée suite à un problème de transmission, mais elle se classait finalement 12ème et deuxième du GT Sport.

Un loupé de Christophe Poinsignon sur la deuxième montée de course laissait entrevoir une victoire de Mathieu Nouet en FC. Mais le Vosgien se rattrapait lors de l’ultime ascension pour imposer sa Simca CG Turbo au sixième rang, en leader du FC devant la Simca Rallye 3 du Normand.

Samedi, c’est Julien Paget qui terminait les essais en tête du Groupe A. Mais le pilote de la Peugeot 308 Cup est allé à la faute et à été contraint à l’abandon ce dimanche. Très en verve, Sarah Bernard-Louvet confirmait en signant sa toute première victoire en Groupe A au volant de sa Seat Léon Supercopa MK3. Elle devance dans le Groupe la Peugeot 308 de Stéphane Garcia et la Seat Supercopa MK2 de Geoffroy Bouhin.

Pour ce qui est de la lutte dans les classes, en A/5, derrière Sarah Bernard-Louvet et Geoffroy Bouhin on retrouve les Supercopa de Luigi Bergamaschi, Vianney Sichler, Alain Perraud et Thomas Lefevre. Victime d’une sortie de route Thierry Tierce a dû abandonner et a dû rejoindre l’hôpital pour subir des examens de contrôle…

Dans la classe A/4, où évoluent les Peugeot 308, Stéphane Garcia s’impose devant Jean-Pierre Pope, Richard Simon et Brice Pierrat. Du côté du A/3 c’est le Belge Sébastien Starck qui impose sa Renault Clio devant son compatriote Michel Wilders qui évolue au volant d’une Honda Integra. Michel Bineau (Nissan Almera) complète le podium de cette classe

Sébastien Lemaire signe à Turckheim une assez large victoire en Groupe N en plaçant sa BMW M3 devant celle d’Alexandre Garnier – meilleur jeune en Production – et devant la Renault Mégane R.S de Pascal Cat.

On retrouve la Renault Clio R.S. de Christian Boullenger au sommet de la hiérarchie du Groupe F2000, catégorie dans laquelle il devance de six dixièmes la Peugeot 205 de Sébastien Rochatte et la Peugeot 106 de Nicolas Miclo.

Du côté de la Coupe des Dames, elle revient à Sarah Bernard Louvet qui devance Morane Cat-Mackowiak, Aurore Dodille (Citroën C2 16S) et Elodie Lafosse qui remporte avec sa Peugeot 106 la classe A/1.

 

 TURCKHEIM – 3 ÉPIS

 

7ème manches du Championnat de France 2021, les 3, 4 et 5 septembre, à 7 km de Colmar (Haut-Rhin)

65ème édition, 42ème édition VHC, organisée par l’ASA Alsace

Longueur : 5.950 mètres – Dénivellation : 370 mètres – Pente moyenne : 6,22 %

 

LE CLASSEMENT CATÉGORIE SPORT

 

  1. G. Schatz (Nova Proto NP01) 4’40’’455 – 2. F. Bourgeon (Revolt 3P0) à 9’’710 – 3. B. Ritchen (Nova Proto NP01) à 12’’212 – 4. D. Chamberod (Norma M20 FC) à 14’’305 – 5. K. Petit (Norma M20 FC) à 17’’075 – 6. A. Hin (Osella PA30) à 26’’1014 – 7. E. Pernot (Norma M20 FC) à 26’’104 – 8. F. Ponchant (Tatuus Formula Master) à 35’’928 – 9. M. Cotleur (Norma M20 FC) à 36’’273 – 10. P. Mayeur (Martini MK62) à 36’’852.

LE CLASSEMENT CATÉGORIE PRODUCTION

  1. R. Garcès (Audi R8 LMS) 5’36’’783 – 2. N. Werver (Porsche 997 GT2) à 1’’225 – 3. P. Schmitter (Renault R.S. 01) à 13’’348 – 4. C. Schmitter (Porsche 997 GT3 R) à 15’’794 – 5. F. Dosières (Alpine A110 GT4) à 22’’076 – 6. C. Poinsignon (Simca CG Turbo) à 25’’181 – 7. M. Nouet (Simca Rallye 3) à 30’’808 – 8. S. Bernard-Louvet (Seat Léon Supercopa MK3) à 34’’658 – 9. S. Garcia (Peugeot 308 Cup) à 38’’408 – 10. G. Bouhin (Seat Léon Supercopa MK2) à 39’’470.

 

PROCHAINE ÉPREUVE 

LIMONEST – MONT-VERDUN

8ème manche du Championnat de France 2021, les 10, 11 et 12 septembre, à 12 km de Lyon (Rhône)

Longueur : 2.650 mètres – Dénivellation : 160 mètres – Pente moyenne : 5 %

 

Photos : FFSA Nicolas MILLET

 

Championnat de France de la Montagne Sport

About Author

gilles