ARAGON CIRCUIT A GAUCHE ? MARC MARQUEZ A 70% DE CHANCES DE GAGNER A NOUVEAU EN MOTO GP!

SACRÉE BASTON AU SACHSENRING CETTE ANNÉE

 

Comme en MotoGP, il n’y pas de virages d’extrême droite ou ultra religieux, pas de courbes racistes, pas de trajos lenino-trotsko-titistes, on peut en déduire que cet article, est purement sportif et il l’est.

Ici ce ne sont pas les vociférants qui commandent le groupe mais les chiffres. Et celui-là est assez clair, depuis le début de sa carrière, Marc Marquez a gagné 70% des GP qui se courent à gauche (anticlockwise pour les accros, dans le sens anti horaire pour ceux qui aiment se tournicoter les méninges) donc pour être plus bref, avec plus de virages à gauche qu’à droite!

 

SACHSENRING EIN ! (ERSTE POUR LES PURISTES).

MARC MARQUEZ EN LARMES A L’ARRIVÉE DU SACHSENRING

 

Marc le mal aimé, Marc le blessé, Marc l’éperonneur, Marc l’ex en fait, Marc qui ne sait plus très bien où il en est, les chiffres sont abominables, après douze Grands Prix disputés cette saison,  il ne pointe qu’au douzième rang au classement général avec 59 malheureux points, il se retrouve déjà à 147 points du leader Fabio Quartararo (il en perd encore trois et ne peut plus être mathématiquement champion, ce qui est déjà une évidence sur le terrain).

Mais malgré ces terribles suite de ratages, il y a eu un seul circuit à gauche depuis le début de l’année, le Sachsenring et il y a gagné.

 

LE CIRCUIT TRÈS TORTURÉ D’ARAGON

 

Et arrive Motorland Aragon, circuit non seulement à gauche mais espagnol, pas chez lui en Catalogne mais 300 km plus à l’ouest, cela dit un Marc Marquez est partout en Espagne sur les vitres de toutes les stations Repsol, donc il a pratiquement une obligation de gagner, vis-à-vis de lui-même, de son public, de ses sponsors …

Alors qu’en ce moment tout va mal, lui, sa moto qu’il n’arrive plus à diriger façon chef d’orchestre, bref il est grand temps de faire un coup d’éclat.

Reprendre Fabio Quartararo au général reste seulement… un rêve en couleurs, mais revenir et remonter au classement provisoire, serait une belle fin de saison.

 

QUARTARARO TROISIÉME AU SACHESENRING AVEC UN MARQUEZ EFFONDRÉ DE BONHEUR

 

Pour Fabio Quartararo, c’est marrant, nos confrères italiens et espagnols ont déjà fait une croix sur le titre 2021, alors que nous de notre côté essayons de redevenir forts en calcul mental !

Cette fin de Championnat en MotoGP, se transforme un peu en match racing (à trois comme en Coupe America en mode sélections) entre un Fabio Quartararo, splide leader, superbement en forme et des suiveurs, mais pas Johann Zarco, même si on espère toujours le voir revenir deux au général, un doublé français en 2021, ça resterait longtemps dans les mémoires!

 

BATTRE QUARTARARO EN ARAGON DEMANDE LE MEILLEUR MARQUEZ

QUARTARARO EST DÉJÀ CONSIDÉRÉ COMME TITRÉ PAR NOS CONFRÈRES ITALIENS
ET ESPAGNOLS

 

Honnêtement d’ailleurs, si Fabio Quartararo (et probablement Martin) deviennent les nouveaux seigneurs du MotoGP, un petit coup de Marc Marquez ferait du bien car si une foule de tifosi, de fans et d’aficionados aiment les héros, c’est aussi parce qu’ils sont les meilleurs au combat… Pour Dumas ils étaient même quatre…

Au fait qu’en dit Quartararo d’Aragon ?

 

 

« C’est un circuit où j’ai été rapide – il termine 18ème à 21 secondes de Rins, le vainqueur, il a donc une grosse revanche à prendre ce qui est un autre stimulus-  parce que j’ai signé une pole l’an dernier, mais je ne m’y sens pas bien, je n’ai jamais vraiment été constant sur cette course. Cette année, c’est le bon moment pour vraiment essayer de gagner en confiance là-bas. Et avec la confiance qu’on a sur la piste cette année, je pense qu’on pourra faire d’immenses progrès. L’an dernier, on a eu du mal en Autriche et en Aragón. On a fait de vrais progrès en Autriche donc je pense qu’on en fera aussi en Aragón. »

Bah voilà, c’est ce que l’on appelle un moral de vainqueur mais encore modeste, qui sait que même quand on est le chevalier blanc, il peut y avoir des arbalétriers partout…

Et donc la conclusion est claire, pour reprendre même pas un peu d’air au mondial mais de la confiance en lui, Marc Marquez va devoir cette fois sortir du brut à 100%, pas du gnan gnan devenu insupportable chez lui (je parle de ses résultats sportifs, sûrement pas du bonhomme…).

 

 

Les statistiques sont de son côté. Mais, les parieurs le savent bien, les statistiques n’ont jamais fait un résultat.

Non, un mec qui part devant, qui passe façon muleta sous les hurlements du public, qui termine comme un gosse émerveillé par son nouveau cadeau du ciel, voilà ce à quoi il est condamné.

Condamné à être heureux ? C’est la dure loi du sport en général et donc aussi évidemment du MotoGP.

 

MARC MARQUEZ ET SON VIRAGE NO 10 EN ARAGON

 

Rappelons  que Marc Marquez a gagné cinq fois en Aragon en 2013, 2016, 2017, 2018 et 2019. Plus une victoire en Moto2 en 2011. Il y a sur le circuit un virage auquel son nom a été donné, le N° 10.

Son palmarès n’est pas aussi dense qu’au Sachsenring … où il n’a jamais été battu!

Alors? Wait and see !

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : MotoGP et DR

 

 

 

 

 

Moto MotoGP Sport

About Author

jeanlouis