PRÉSENTATION DU GRAND PRIX DES PAYS-BAS DE FORMULE 1 2021

 

 

Après l’épreuve Ardennaise avortée avec ce grotesque GP de Belgique à vite oublier, tant le ridicule l’a emporté sur le sportif, place désormais et dès cette semaine au GP suivant !

L’effet Max Verstappen a en effet fait en sorte que tant du côté du circuit du circuit de Zandvoort près de Harlem que du côté du FOM (Formula One Management) désormais propriété des Américains de LIBERTY MEDIA, on a pu après des années de disette et d’absence au calendrier de la F1, trouvé un accord pour faire revenir les monoplaces de GP dans les dunes après une bien longue absence de 36 années ?

Du côté Néerlandais, on est en tout cas plus qu’enthousiaste à l’idée de voir l’idole nationale, dont les nombreux fans bataves ne cessent de ‘’repeindre’’ en orange, par leur présence, les tribunes de nombreux GP, à travers le monde mais surtout lors des GP d’Autriche, d’Allemagne, d’Espagne ou de Belgique, GP où leurs apports est considérable au point que les Organisateurs érigent des tribunes spéciales à leur intention.

 

Une veritable marée ORANGE pour suivre MAX VERSTAPPEN… L’ENFANT DU PAYS BAS

 

 

La clé du problème se trouvait dans les mains du Prince Bernhard d’Orange-Nassau des Pays-Bas, le deuxième fils de la Princesse Margriet des Pays-Bas, le propriétaire actuel du Circuit de Zandvoort.

Et il parvenu à convaincre les autorités de la cité balnéaire, d’un point de vue environnemental et il a aussi et surtout trouvé l’enveloppe budgétaire nécessaire à la mise aux normes absolument indispensable dans le cas de Zandvoort, pour la tenue d’un GP de F1…

 

F1 2021-L’EFFET… Max VERSTAPPEN !

 

Par conséquent, rien ne s’opposait plus à ce que le projet devienne réalité à … l’horizon 2020. Mais la crise sanitaire de la pandémie du Coronavirus COVID – 19, a retardé ce grand retour, lequel a finalement été décalé d’un an !

Et donc nous y voilà, le Grand Prix des Pays-Bas sur un tracé entièrement revu, réaménager et amélioré, est donc programmé en cette fin de semaine…

Où les pilotes vont disputer, la treizième course de la saison 2021 de Formule 1

 

GP de Hollande 1985- Le podium avec Lauda vainqueur devant Prost deuxième et Senna troisième ainsi que le Président Jean-Marie Balestre- Photo : Manfred GIET

 

Rappelons pour la petite histoire et les fans et précisons que la dernière édition remonte à l’année 1985

Effectivement l’ultime GP de Hollande, s’est déroulé le 25 août 1985 et que sur le podium, l’Autrichien Niki LAUDA, le Champion du Monde en titre, vainqueur au volant de sa McLaren TAG Porsche, était entouré et accompagné par son équipier le Français Alain PROST, le futur Champion du Monde 1985, sacré quelques semaines plus tard, le 6 octobre à Brands Hatch en Angleterre, et par le regretté et inoubliable pilote Brésilien Ayrton SENNA, troisième, lui, au volant de sa Lotus Renault Turbo !

 

Circuit-Zandvoort en 1985 lors du dernier GP, les boxes déjà étaient d’une autre époque © Manfred GIET

 

Les années ont passées et l’équipe Alpine F1 se prépare pour ce Grand Prix des Pays-Bas

Les pilotes Esteban Ocon, Fernando Alonso et le directeur exécutif Marcin Budkowski, partagent leurs sentiments sur cette nouvelle épreuve au calendrier, ce Grand Prix des Pays-Bas.£

 

Esteban Ocon – Alpine F1 Team.

Esteban Ocon : « C’est un circuit vraiment cool et je l’avais apprécié en DTM en 2016. C’est une belle piste avec de superbes enchaînements rythmés. Les virages se succèdent rapidement et nous n’avons pas le temps de nous ennuyer au volant. Les deux courbes inclinées sont très amusantes, donc j’ai hâte de les négocier avec une Formule 1. Les dépassements peuvent être compliqués, mais qui sait tant que nous n’avons pas essayé ? Notre objectif reste identique : prolonger notre série de points pour consolider notre cinquième place au championnat des équipes. »

 

Fernando Alonso – Alpine F1 Team

Fernando Alonso : « Zandvoort sera intéressant pour tout le monde puisque très peu de pilotes y ont déjà roulé. Ce sera un défi unique et je suis sûr que l’ambiance sera au rendez-vous. Nous ne savons pas où nous nous situerons ce week-end, mais découvrir un tracé est devenu un peu moins extraordinaire ces derniers temps en F1. Nous avons analysé beaucoup de données de simulation et j’étais à Enstone cette semaine, donc je me sens aussi près que possible. »

 

 

Quant à Marcin Budkowski, lui il confie : « C’est agréable d’aller sur un circuit historique comme Zandvoort, où la Formule 1 ne s’était plus rendue depuis de longues années. Une nouvelle piste représente toujours un défi, en particulier celle-ci avec ses virages inclinés et des trajectoires inhabituelles. Fernando et Esteban se sont longuement préparés au simulateur avec leurs ingénieurs. La proximité du bord de mer sera également synonyme de vent et de rafales, deux défis supplémentaires pour les pilotes. J’espère donc que nous pourrons offrir un beau spectacle aux fans ce week-end ! »

Premiers tours de roue ce vendredi 3 septembre

Une chose est sure et certaine les qualifications seront déterminantes car il sera très difficile d’y doubler en raison de l’étroitesse de la piste, en outre avec ses courbes inédites en «banking» créées aux virages 3 et 14.

Jarno Zaffeli, l’architecte de ce tracé modernisé, explique:

«Sous le contrôle strict de la FIA, nous avons pu dessiner un circuit à la géométrie extrême afin que les pilotes puissent expérimenter ce qu’ils n’ont jamais ressenti sur un circuit de Formule 1»

 

Gilles GAIGNAULT

Photos / Bernard BAKALIAN- Manfred GIET – CIRCUIT – TEAM

 

Circuits Evenements F1 Monoplaces Personnalités Sport

About Author

gilles