MOTOGP 2021 A SILVERSTONE : LA POLE DE POL ESPARGARO ! QUARTARARO? TROIS!

 

 

LES TRACÉS DE SILVERSTONE SELON LES ANNÉES

 

 

On le voit ci-dessus, Silverstone a souvent changé de tracé, on est un peu loin de l’aérodrome militaire de la WW II mais les noms magiques de plusieurs courbes sont restés, Copse, Abbey, Woodcote…

Ce samedi matin, il y a eu cette FP3 cruciale pour la qualification directe en Q2, sans passer par les repêchages. Le meilleur temps combiné des trois séances donne finalement Jack Miller le plus rapide, 29 millièmes devant Fabio Quartararo.

Lui-même 98 millièmes devant Aleix Espargaro, l’Aprilia que Maverick Vinales testera à Misano sera visiblement déjà une moto bien affûtée !

Les Ducati se présentent bien sur ce circuit avec Miller puis Martin quatrième temps, 10 millièmes derrière Aleix Espargaro et Bagnaia cinquième temps au combiné.

 

POUR L’INSTANT ZARCO A RATÉ SON BRITISH GP

 

En ce qui concerne Johann Zarco malheureusement, il n’est qu’onzième au combiné des trois séances, il rate donc la Q2 d’une place, pour 42 petits millièmes concédés à Marc Marquez pour le dixième chrono salvateur…

L’autre Honda factory, celle de Pol Espargaro, est sixième temps devant Valentino Rossi et Joan Mir.

Pas mal Rossi, parce que ces séances donnent les dix premiers sur quatre dixièmes, il a fallu bagarrer dur !

 

ROSSI LE MAGNIFIQUE

 

C’est chez KTM que l’on tire un peu la gueule, Binder est certes neuvième, temps combiné, mais Lecuona est seizième temps, Petrucci dix-sept et Oliveira vingt !

Juste parce que l’on ne va pas en parler beaucoup pendant ce week end, Dixon, qui monte du Moto2 pour remplacer Morbidelli dans ce GP angliche est 21ème temps (dernier, Savadori ne roule pas, blessé) à plus de trois secondes d’Aleix Espargaro…

En Aragon, c’est Xavi Vierge, lui aussi montant du Moto2 pour une seule course en MotoGP qui prendra ce guidon. Ensuite en principe ce sera Andréa Dovizioso mais toujours sur la même trapanelle que Morbidelli dénonçait à chaque GP…

La piste est à 25 degrés quand les qualifications vont commencer, ciel couvert, pas de pluie prévue.

 

LA CHUTE DE QUARTARARO LA VEILLE, ON A EU TRES PEUR!

 

Marc Marquez a une nouvelle fois chuté et très fort la veille vendredi, certains confrères l’ont annoncé blessé (on prend cette courbe au-dessus de 270 km/h !) mais le communiqué officiel de l’équipe Honda HRC, vendredi soir affirmait qu’il n’a pas souffert !

Quant à Fabio Quartararo,  il souffrirait d’une élongation d’un ligament qui d’après le pilote, avec l’adrénaline, ne se sent pas du tout. Il fait le quatrième temps de ce samedi matin.

Voilà, après cette longue intro, on peut commencer le concert…

 

MOTO3 : LA POLE DE FENATI… SUR UN SEUL TOUR !

 

Donc piste à 25 degrés. Ce qui est très correct, vu le pays et la saison mais le choix des pneus sera difficile, on le verra lors de la FP4 des MotoGP, la séance vraiment libre du MotoGP.

Dans cette cylindrée, Acosta semble intouchable, un peu en mode Marquez grande époque, 49 points d’avance sur la GasGas de Garcia ! Il y a un paquet de spectateurs, on en voit beaucoup en short et tee shirt, forcément 18 degrés pour eux ici en Grande Bretagne… c’est une température d’été !

On commence par le quart d’heure de rattrapage, qui enverra quatre pilotes rejoindre les quatorze déjà qualifiés en Q2. Truc incroyable, Acosta la superstar absolue de la cylindrée, est dans cette session de repêchage !

Et Garcia, le deuxième au général, y est aussi, en plus il va au tas !

Pas grave pour Acosta, il a déjà gagné en partant des stands mais quand même étonnant… En début de session, il est cinq !

L’homme de ces premières minutes est l’Argentin Rodrigo, celui que j’appelle l’éternel, il est en Moto3 depuis 2014 avec zéro victoire!

La dernière minute se fait sous drapeau jaune à la suite d’un accrochage et ni Garcia ni Acosta ne pourront rouler à haute vitesse, et dans le dernier tour, ils ne parviennent pas à revenir dans les bonnes places, Acosta partira dix huit sur la grille, Garcia vingtième, pas grave, en Moto3 la grille de départ n’a aucune signification pour le GP.

Rodrigo, Salac, Tatay et Guevara sont qualifs en Q2.

Donc Fenati a été l’homme de tout le week end, avec deux fois le record absolu du tour de la cylindrée ! Et en début de qualif, il ne sort pas de son stand !

Décidément, en Angleterre, on ne fait jamais rien comme ailleurs ! C’est seulement à la mi-temps qu’il prend la piste, Rodrigo est alors en pole provisoire. Fenati revient au stand tout de suite après. On est en mode Waterloo là !

Et non, à deux minutes du bout, drapeau jaune ! Fenati devra faire son temps qualif sur un seul tour ! Au drapeau à damiers il est pole devant Rodrigo et Ricardo Rossi !

Son manager Max Biaggi peut-être très fier de son poulain !

 

MOTOGP : FP4 POUR QUARTARARO

QUARTARARO A UN RYTHME SUPERBE

 

C’est LA séance de la journée en fait, parce que totalement libre, elle permet aux pilotes de tester leurs réglages de course. Là, on a au moins en début de séance, de gros indices sur le GP et les réglages favoris, en particulier le choix des pneus…

La piste est toujours à 25 degrés. Miller est en Medium/Hard. Mir est en Soft/Medium. Marc Marquez et Quartararo en double Medium, bref, je l’avais prédit, le choix des pneus est compliqué.

Premier tour, Quartararo/Bagnaia/Martin, le match rouge-bleu, est lancé !

Quand Bagnaia prend le deuxième temps devant Alex Marquez, il est à neuf dixièmes de Quartararo ! Et Fabio en remet une couche à plusieurs reprises quand derrière lui viennent Miller puis Rins (M/H). Bagnaia remonte à trois dixièmes, Marquez est dix-huit millièmes derrière Bagnaia !

Ce qui est sûr c’est que pour le Grand Prix, ça va être costaud !

 

PIETRO TARAMASSO A ETÉ TRÈS CLAIR SUR LA MONTE IDÉALE

 

Les trois meilleurs temps de ce moment sont tous en double Medium. Chose confirmée par le boss de Michelin, Taramasso, la monte double Medium est à priori la meilleure avec une piste à 25 degrés.

On rentre au stand. Zarco est en Medium/Hard, complètement largué, une seconde et demie de Fabio. Mir qui est alors dans les derniers (vingtième temps !) manque de s’en mettre une énorme, il est en M/H.

Pour le deuxième tour de manège, les trois premiers sont restés en double Medium. Rins et Miller (quatre et cinq) s’obstinent en Medium/Hard.

Zarco remonte septième temps, Crutchlow est dix, il a de beaux restes le vieux !

Idem pour Rossi, septième temps en M/H)! Pol Espargaro remonte deux, il est aussi en M/M, il est deux dixièmes et demi derrière Quartararo.

On finit comme ça, les quatre premiers temps de Quartararo, Pol Espargaro, Bagnaia et Marc Marquez sont en double Medium. Clin d’œil à Rossi, huitième temps devant Zarco.

 

MOTOGP : LA POLE DE POL ESPARGARO

 

La piste est montée d’un degré, à 26… D’abord la Q1, où se trouve hélas Zarco, mais aussi Rins, Oliveira, les deux KTM Tech3, Petrucci et Lecuona… Là ce sont les pneus Soft qui sont de sortie…

Première salve pour Rins et Oliveira, on a vu Rins rouler superbement en FP4, on peut donc s’y attendre. Le duo suivant, Bastianini et Zarco. On rentre au stand, la session ne dure que quinze minutes…

Deuxième salve, Bastianini se met au tas ! Au dernier moment quand tout le monde envoie du lourd ! Dernier tour, Zarco meilleur temps devant Rins. 

On passe donc à la pole du MotoGP de Silverstone, moment qui s’inscrira dans les tables de marbre de la cylindrée… Bien sûr les pneus Soft fleurissent !

 

BAGNAIA VA FAIRE UNE SUPERBE OPÉRATION

 

Première salve, Quartararo, Bagnaia, Miller, Rossi est quatre, il est vrai qu’il adore Silverstone. Fabio a trois dixièmes d’avance sur Bagnaia, Martin monte deux à presque trois dixièmes de Fabio. Bagnaia lui remange la place mais la première ne change pas, c’est toujours Fabio ! On rentre au stand.

Le tour rapide de Marquez en première mi-temps a été annulé pour avoir dépassé les limites de circuit. Donc pour lui, tout se fait dans ces derniers tours !

Fabio Quartararo a de façon étonnante, passé une option Medium/Soft…

Martin et Pol Espargaro passent un et deux devant Bagnaia et Quartararo. Le tour de Martin étonne les commentateurs anglais, qui mettent en doute le chronométrage officiel…

Il aurait neuf dixièmes d’avance sur Pol Espargaro ! Bagnaia trois, Quartararo quatre, mais même Martin n’a pas l’attitude d’un mec qui vient de battre le record du tour.

Au stand Pramac, on est dubitatif. On repasse la vidéo du tour, Martin a coupé le circuit, à un endroit qui n’est pas en vert et n’a donc pas de capteurs !

Quand ça merde la technologie moderne, ça merde ! La pole est donc pour Pol Espargaro ! Devant Bagnaia et Quartararo. Martin est quatre finalement.

 

 

Fabio à l’arrivée, au micro de Simon Crafar : « Je suis content d’être sur la première ligne de la grille, mais pour être honnête je n’ai pas eu de très bonnes sensations avec la moto. Au niveau du rythme c’est bien, mais sur un tour la moto vibre dans tous les sens. Nous devons analyser d’où cela provient, car certes je suis sur la première ligne mais je ne suis vraiment pas content car je n’ai pas été à l’aise dans les phases de time attack. Mais le plus important c’est que nous soyons rapides en termes de rythme, c’est le plus important pour demain. J’ai la conviction qu’on peut faire quelque chose de très bien demain. »

Rossi est huit, Zarco neuf. Mir est onze, ce n’est pas ici qu’il réussira, sauf pépins, à reprendre des points à Quartararo comme il l’a prédit.

En revanche Bagnaia peut en reprendre, enfin toujours dans la mesure où il n’y a pas d’incidents de course.

Pol Espargaro n’en revient pas, après un début de saisons de m… de faire une des pole les plus célèbres de l’année !

 

 

Ce qu’il en dit en descendant de selle, avec un sourire énorme : « Je suis en train de célébrer cela comme si j’avais gagné la course ! La course c’est demain et c’est là que les points sont distribués. Mais pour moi c’est un grand pas en avant dans ma carrière de décrocher la pole position ici. Une place sur la deuxième ou troisième ligne aurait déjà pu me satisfaire. Mais après cette saison très difficile, ce résultat m’ apporte beaucoup sur le plan mental. C’est une grande bulle d’oxygène pour nous tous, et en particulier pour moi car j’étais en grande difficulté. Parfois le travail ne paye pas mais cette fois-ci cela a été le cas, et même si ce sera plus difficile lors des prochaines manches je vais continuer sur la même approche pour maintenir cette bonne dynamique. »

 Il avait fait deux pole en MotoGP chez KTM, voilà sa première chez Honda factory. En tous cas, avec une première ligne pareille, le départ va être une bagarre de rue !

 

MOTO2 : LA POLE ET LE RECORD DU TOUR DE BEZZECCHI

 

La piste est à 27 degrés. D’abord la Q1. Où l’on trouve Xavi Vierge, le prochain pilote qui montera sur la Yamaha Petronas, au GP d’Aragon !  Il est quatrième temps vers la mi-temps et y reste ! Dans l’ordre, sont qualifiés pour Q2 Manzi, Ogura, Chantra, Vierge.

On passe donc à la pole. Gardner, Raul Fernandez, Bezzecchi, « Di Gia », Lowes sont là. Première salve pour Di Giannantonio  alias « Di Gia », puis Lowes prend la direction des opérations, dommage, il reste peu de monde pour le regarder… Il bat même le record du tour ! Damned !

Remy Gardner est deuxième temps à un peu plus d’un dixième de Lowes, Navarro monte troisième et donc en première ligne… On arrive dans le dernier tour, Bezzecchi prend et la pole et le record du tour, devant Navarro et Lowes.

Finalement le public anglais a eu raison de se barrer mais la perf de Bezzecchi est juste exceptionnelle !

Voilà un pilote qui mérite sa troisième place au général, les deux premières ont été réservées par KTM mais qui sait ?

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : MotoGP  ET MICHELIN

 

Résultats sur https://www.motogp.com/fr/Results+Statistics/2021/AUT/Moto2/RAC/World+Standing

 

 

 

 

Moto MotoGP Sport

About Author

jeanlouis