L’EXPLOIT DES GLICKENHAUS AUX 24 HEURES DU MANS TOUTES 2 A L’ARRIVÉE ET DANS LE TOP 5!

 

JAMES GLICKENHAUS –  Photo Collection GLICKENHAUS

 

 

James, dit Jim Glickenhaus, qui malgré son allure cool et décontracté, chapeau de cowboy rivé sur la tête à la manière autrefois du célèbre Texan Carol Shelby – l’homme qui a fait gagner et triompher en Sarthe et à 4 reprises les fabuleuses et inoubliables FORD GT 40 – affiche pourtant 71 printemps, étant né le 24 juillet 1950 à New York.

Débarqué aux 24 Heures du Mans 2021, inconnu jusqu’alors avant l’actuelle saison d’endurance mondiale, l’homme d’abord plutôt sympathique, est un financier et un homme d’affaires Américain qui a été réalisateur, scénariste et producteur de cinéma dans les années 1980 et 90.

Essentiellement connu du milieu cinématographique pour l’un de ses films ‘Le Droit de tuer- (The Exterminator) sorti en 1980 et ses productions Maniac Cop de William Lustig (1988) et Frankenhooker de Frank Henenlotter (1990).

 

Une toute petite partie de la Collection GLICKENHAUS – Photo. GLICKENHAUS


LA FERRARI P4 /5 by PNIFARINA DE LA COLLECTION GLICKENHAUS A PEEBLE BEACH

 

Mais  James Glickenhaus est aussi et surtout essentiellement un passionné d’automobiles, collectionneur de voitures de course, et bien évidemment en particulier de Ferrari.

Mondialement réputé comme étant le propriétaire de la Ferrari P4/5 by Pininfarina.

Après avoir créé des voitures de sport, dont l’une a participé aux redoutables 24 Heures du Nürburgring sur ce terrible tracé que l’on nomme l’enfer vert, la redoutable Nordschleife, qui serpente, monte et descend sur plus de 22 kilomètres à travers les monts de l’Eifel, ‘Jim’ Glickenhaus  s’est donc lancé courant 2020 (Voir lien) dans un autre programme, un projet bien plus fou…

Celui de créer un prototype de sa marque, une Glickenhaus de la dernière génération des bolides d’endurance de la toute nouvelle catégorie des Hypercar !

Est né la SCG (Scuderia Cameron Glickenhaus) Et la voiture 007 LMH

Et ce avec comme objectif dès cette année 2021 de l’engager aux 24 Heures du Mans !!!

 

 

24 HEURES du Mans 2021 GLIKENHAUS N°709 – Photo Thierry COULIBALY

 

Mais son rêve est rapidement devenu réalité car avec un budget avoué à notre ami et confrère de l’Equipe Mag de 20 millions de dollars, Jim Glickenhaus a pu, a su s’entourer de véritables professionnels et spécialistes de la compétition automobile et de la discipline.

Et ainsi gagner du temps et brûler bien des étapes de cette aventure insensé qu’il a finalement bâti en … moins d’un an !

 

24 HEURES du Mans 2021 GLIKENHAUS N°709 – Photo Thierry COULIBALY –

 

Glickenhaus a donc recruté pour la partie logistique, l’une des structures les plus performantes en Sarthe, celle du Joest Racing dirigée par Jan Lange, maintes fois victorieuse pour le compte de Porsche puis d’Audi et actuellement en charge aux Etats-Unis du programme Mazda en Championnat d’endurance IMSA.

Lequel a apporté toute sa solide expérience et ce en partenariat avec PAT (Podium Advanced Technologies) une entreprise Italienne installée dans le Val d’Aoste que dirige Luca Ciancetti et qui a développé la Glickenhaus 007 pour assurer l’exploitation des voitures au Mans.

Glickenhaus a donc fait construire ses propres voitures dans un temps record !!!

Coup de l’opération ? …. on l’a dit … 20 millions de dollars !

Jim après avoir monté son écurie basée en Italie, a su s’entourer et recruter des pilotes de notoriété qui ont joué le jeu, dont trois Français, Romain Dumas – le plus capé deux fois victorieux au Mans – mais aussi Olivier Pla – l’un des plus rapides en endurance qui roule annuellement en mondial WEC et aux USA en IMSA). Sans oublier le très expérimenté Franck Mailleux.

Mais aussi trois étrangers à la solide expérience, habitués de l’endurance mondiale WEC et IMSA  et naturellement fins spécialistes des 24 Heures du Mans :

Le Brésilien Pipo Derani, le Britannique Richard Westbrook et l’Australien Ryan Briscoe

 

 

24 HEURES du Mans 2021 GLIKENHAUS N°709 – Photo Thierry COULIBALY

 

Concernant la mécanique, là aussi Jim a fait un pari. En choisissant un moteur Français – V8 bi turbo P21 thermique conçu chez le célèbre motoriste Drômois ‘Pipo Moteur, la firme spécialisée dans la préparation de moteurs de compétition, créée par le jeune retraité Jean Pierre Fleur et désormais dirigé par Frédéric Barozier et qui découvrait l’univers des 24 Heures du Mans !

Mais chez Pipo Moteur à Guilherad-Granges, on voit plus loin et on prépare l’avenir… le bureau d’études travaille déjà sur un projet de solution de l’hydrogène

 

 

24 HEURES du Mans 2021 GLIKENHAUS N°708 – Photo Thierry COULIBALY

 

On connait maintenant la suite de cette fantastique histoire, de ce sacré challenge. Le cocktail a parfaitement fonctionné puisque pour leur grande première en Sarthe, les deux Glickenhaus rallient non seulement l’arrivée et ‘cerise sur le gâteau ‘ dans …le TOP 5 !

Un réel EXPLOIT…

Précisons en effet que pareille aventure dès la première participation au Mans   n’a pas toujours souri à bien de grands constructeurs !

Contraints de se retirer tôt dans la course et d’abandonner…

 

 

24 HEURES du Mans 2021 GLIKENHAUS N°708 – Photo Thierry COULIBALY – –

 

La conclusion, nous la laissons bien volontiers à Jim Glickenhaus. Lequel confiait dimanche soir:

« Notre seul objectif était d’être à l’arrivée. Être ici, avec mon nom sur une voiture, c’était déjà comme un rêve. On aurait peut-être pu monter sur le podium avec un peu plus de réussite, mais il n’y a vraiment aucun regret. » 

 

La TOYOTA et la GLICKENHAUS – Photo : Thierry COULIBALY

 

Et il lâchait encore:

« Joest Racing montre à quel point nous avons pris ce défi au sérieux.» 

Oui, Jim Glickenhaus a parfaitement réussi son insensé pari.

Respect à lui

 

24 HEURES du Mans 2021 GLIKENHAUS N°708 – Photo Thierry COULIBALY

 

 

Mais si cette histoire est belle, elle aurait pu ne pas se terminer ainsi… car des le premier tour, des le départ, le pourtant très brillant et professionnel Olivier Pla, s’est loupé au freinage sur une piste, reconnaissons-le, il est vrai détrempée et ce avant la Dunlop,  harponnant la Toyota N°8, alors pilotée par le Suisse Sébastien Buemi !

Fort heureusement pour les deux pilotes, rien de grave, le capot avant droit légèrement endommagé pour la Glickenhaus! Laquelle poursuivait sa vurrse tout comme la Toyota.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Thierry COULIBALY

24 HEURES du Mans 2021 GLIKENHAUS N°708 – Photo Thierry COULIBALY

24 HEURES du Mans 2021 GLIKENHAUS N°708 – Photo Thierry COULIBALY

24 HEURES du Mans 2021 GLIKENHAUS N°708 – Photo Thierry COULIBALY

000000 24 HEURES du Mans 2021 GLIKENHAUS N°709 – Photo Thierry COULIBALY

24 HEURES du Mans 2021 GLIKENHAUS N°709 – Photo Thierry COULIBALY

 

About Author

gilles