MOTOGP 2022 : ROSSI IRREMPLAÇABLE ? MARQUEZ EST-IL PRÊT A RELEVER LE GANT ?

PREMIÈRE ET DERNIÈRE VICTOIRES EN 1996 ET 2007

 

A voir le boucan fait par les supporters italiens au Spielberg (quelques autrichiens ont bien du « jodler » aussi) il est clair que pour l’instant Valentino Rossi est irremplaçable, vu la longueur se sa carrière en GP (26 ans) le nombre de ses victoires (la première en 125 dès sa première année en GP, 115 au total dont 89 en 500/MotoGP) de podiums (235) et son record de titres époque moderne (neuf dont sept en 500/MotoGP).

 

EZPELETA : ROSSI EST IRREMPLAÇABLE MAIS…

 

La carrière et les succès de Valentino sont uniques » dit Ezpeleta, le patron de la Dorna le promoteur du MotoGP:

« Mais il n’est pas nécessaire d’avoir une seule icône pendant si longtemps. Rappelons-nous : Kenny Roberts a été très dominant dans le championnat du monde 500cc de 1978 à 1980, puis les autres américains comme Lawson, Mamola, Rainey, Spencer et Schwantz sont arrivés. Plus tard, les Australiens étaient supérieurs, avec Doohan et Gardner, plus tard avec Stoner. Il y a toujours des générations différentes. Mais je pense que Valentino est irremplaçable »

Valentino Rossi  a soupiré lors du jour de l’annonce de son arrêt:

« J’aurais encore aimé rouler vingt ans »

Et la succession alors ?

 

MARC MARQUEZ LE JOUR DE SON HUITIÈME TITRE

 

Ezpeleta poursuit :

« Je ne sais pas quand commencera la compétition pour devenir le successeur de Rossi, la principale préoccupation de Marc en ce moment est d’être aussi compétitif que par le passé. J’espère que ça le fera. S’il y parvient, il pourra réaliser tout ce qu’il s’est fixé comme objectif. »

Les candidats pour devenir la prochaine superstar ne manquent pas. Joan Mir (23 ans), Fabio Quartararo (22 ans) et Jorge Martin (23 ans) seront les étoiles du MotoGP à venir.

Et puis plus tard, il y aura l’arrivée des jeunes, Remy Gardner, Raúl Fernandez, Pedro Acosta (17 ans) sont là pour prendre la relève !

Mais c’est clair, business first, Ezpeleta prépare nettement l’après Rossi.

 

MARQUEZ : J’AI TROP MAL

CETTE ANNÉE MARQUEZ SOUFFRE COMME UN DAMNÉ

 

Normalement on pensait que Marc Marquez serait le nouveau Rossi, mais l’ex star absolue en bave comme un russe…

Il est actuellement onzième au général, on rappelle qu’il a arrêté de rouler le 19 juillet 2020 après son accident à Jerez, il lui a fallu trois opérations au bras et onze mois d’attente pour gagner à nouveau sur le circuit (à gauche) du Sachsenring et pas un podium de plus en onze GP !

 

 

LA VICTOIRE EST UNE DROGUE

 

Ce qu’il en dit dans une interview au journal Londonien  « The Guardian :

« Il est très difficile d’accepter que tout le monde soit plus rapide que moi, pourtant ma motivation est plus grande qu’avant, car pour la première fois je vis un moment très difficile de ma carrière. Dans les moments difficiles, il faut montrer son potentiel. Dans les bons moments, tout le monde est heureux, serein et rapide, mais dans les moments difficiles, il faut se battre. Le moyen le plus simple serait d’arrêter de rouler et de revenir quand je me sens prêt, dans un an ou deux. Mais ce n’est pas mon style. Mon style est d’essayer de m’améliorer et de revenir. Et pour en profiter sur la moto. Mais en ce moment, je n’aime pas ça, maintenant je souffre. L’an dernier, j’avais peur de ne plus jamais avoir un bras droit normal à l’avenir ! Il y a eu un moment en octobre ou novembre où je ne pouvais même pas tenir une bouteille d’eau, j’avais même du mal à manger. Je ne pouvais pas bouger le bras droit normalement. Ça m’a fait peur. Aujourd’hui, ce qui me manque toujours, c’est le sentiment de victoire. C’est comme une drogue à chaque fois, tu essaies plus dur et tu en veux plus ».  

En somme Marc Marquez se voit prêt dans deux ans.

Et d’ici là, il sera la cible de jeunes pleins de talents, encore loin encore d’être des superstars bref en effet, Ezpeleta a bien raison de dire que le MotoGP n’a pas besoin de super héros finalement parce que quand le super héros est fatigué, c’est quand comme dans la BD on écrit fin de la série et quasiment tout ce qu’on ressort derrière pour conserver le filon est mauvais.

 

DERNIÈRE VICTOIRE AU SACHSENRING EN 2021

 

Enfin si le GP des USA 2021 a lieu, c’est un circuit à gauche et l’on reverra peut-être le Marc imbattable que l’on aime.

Car si Ezpeleta a raison, nous n’avons pas besoin de gens irremplaçables, le MotoGP a besoin de héros et dans ce métier c’est long de devenir un héros…

Pour mémoire, dans les pilotes encore en activité, dans les statistiques derrière Marquez,  il y a, à égalité avec deux titres, Zarco, Mir et Alex Marquez…

C’est ce que je disais, il est long le trajet !  (Richard Seguin, Québécois rocker,

https://www.youtube.com/watch?v=l0sKFN8_rqQ pour les poètes)

RAPPEL

Classement général MotoGP 2021 après 11 courses.

 

1. Quartararo, 181 points. 2. Bagnaia :134. 3. Mir 134. 4. Zarco :132. 5. Miller :105. 6. Binder :98. 7. Viñales :95. 8. Oliveira :85. 9. Aleix Espargaró :67. 10. Martin :64. 11. Marc Márquez :59. 12. Nakagami :55. 13. Rins :44. 14. Alex Márquez :41. 15. Pol Espargaró :41. 16. Morbidelli :40. 17. Bastianini :31. 18. Petrucci :30. 19. Rossi :28. 20. Marini :27. 21 Lecuona :24. 22. Bradl :11. 23. Pedrosa :6. 24. Savadori: 4. 25. Pirro : 3. 26. Rabat : 1.

Jean Louis BERNARDELLI

Photos :MotoGP et DR

 

 

Moto MotoGP Sport

About Author

jeanlouis