L’EQUIPE ALPINE FIN PRÊTE POUR LE GRAND DÉFI… REMPORTER LES 24 HEURES DU MANS 1981


 

Dimanche 11 juin 1978. Une Alpine Type A 442 remportait les très célèbres 24 Heures du Mans.

Pilotée par le tandem que constituait les regrettés Didier Pironi et Jean-Pierre Jaussaud, la marque Dieppoise quatre ans après la dernière des trois victoires (1972-1973-1974) d’une autre firme Française Matra, Alpine triomphait et devançait sous le damier, les deux Porsche officielles, des tandems Ickx-Wolleck- Barth et Haywood-Greg-Joest !

 

COMME ALPINE…. INOUBLIABLES, LES MATRA

 

… 43 ans depuis ce succès, Alpine vise à nouveau en cette année 2021, la victoire, avec son A 480 Hypercar, dont le châssis a été conçu par une autre entreprise tricolore, la très sérieuse et réputée Oreca, d’Hugues de Chaunac dans ses ateliers Varois de Signes, au bord du circuit Paul Ricard.

 

CLIN D’ŒIL D’ALPINE A JEAN PIERRE JAUSSAUD RÉCEMMENT DÉCÉDÉ DEBUT AOUT …

 

 

Les 24 Heures du Mans 2021 ont véritablement commencé en milieu de semaine, mercredi et jeudi avec quatre séances d’essais libres, les qualifications et l’Hyperpole.

L’Alpine A480, a bouclé ses préparatifs sans rencontrer la moindre perturbation en parcourant 121 tours du Circuit de la Sarthe, soit près de 1650 kilomètres.

Troisième de la session de l’Hyperpole, l’Alpine A480 N°36 confiée à l’éuipage que forme le Brésilien André Negrão, et la paire Française Mathieu Vaxiviere et Nicolas Lapierre, s’élancera ce samedi après-midi, depuis la deuxième ligne de la grille de départ, devancé par les deux Toyota GR70.

 

BIEN PRÉPARER LA COURSE !

Dès mercredi, les débats s’ouvraient par une séance d’essais libres sur le Circuit de la Sarthe. Dédiée aux vérifications des différents systèmes ainsi qu’au rodage des éléments mécaniques et électroniques, cette première session voyait les trois pilotes se relayer durant trois heures pour peaufiner l’équilibre et les réglages de l’A480 en vue de la course.

Deux heures plus tard, la tension montait d’un cran lorsque l’Alpine N°36 s’alignait au départ des qualifications. Pour lancer les hostilités, Mathieu Vaxiviere s’installait au volant et se plaçait immédiatement dans le trio de tête avant une neutralisation causée par la sortie d’une LMP2.

Au retour du drapeau vert, le Français tirait son épingle du jeu dans un trafic de plus de soixante voitures en abaissant régulièrement ses temps pour hisser son prototype au deuxième rang, s’intercalant ainsi entre les deux prototypes Japonais.

Assurée fort logiquement d’une place en Hyperpole, l’équipe technique Signatech en charge depuis plusieurs années de l’engagement d’Alpine en endurance, choisissait de garder l’A480 au garage dans les dix dernières minutes et ce afin de se concentrer sur la première séance de nuit de la semaine mancelle.

Puis, le trio que forme André Negrão, Mathieu Vaxiviere et Nicolas Lapierre reprenait ensuite ainsi leurs repères dans l’obscurité au cours d’une session productive conclue en quatrième position avec vingt-quatre tours au compteur.

 

-24-HEURES-DU-MANS-2021- LE DANGER POUR ALPINE ? LE-TRAFIC!

 

Jeudi, l’Alpine confirmait sa montée en régime en signant le meilleur temps de la troisième séance d’essais libres en 3’26’’594, sous l’impulsion de Nicolas Lapierre toujours aussi véloce. Le Français se voyait ensuite confier l’exercice de l’Hyperpole, réunissant les six meilleurs des catégories Hypercar, LMP2, GTE Pro et GTE Am.

Lancé dans une chasse effrénée au chronomètre dès l’ouverture de la voie des stands au crépuscule, Nicolas Lapierre bouclait son premier effort en 3’28’’506 juste avant l’apparition d’un drapeau rouge, provoqué par un concurrent engagé en GTE Pro.

Après une brève interruption, le Français repartait au combat en améliorant immédiatement en 3’26’’015, puis en 3’25’’574 dans sa bataille pour la troisième place avec l’une des deux Glickenhaus, la N°708.

 

Dans les instants finaux, Nicolas Lapierre s’élançait pour une ultime tentative, mais il devait finalement se contenter du troisième rang, après avoir perdu e concédé du temps, gêné au virage d’Arnage …

Les préparatifs de l’équipe s’achevaient par un galop d’essais jusqu’à minuit. Le trio exploitait cette séance sans perturbation pour finir d’ajuster ses automatismes et effectuer un nouveau balayage de vérifications dans de nombreux domaines.

 

Ce samedi, Alpine  et ses concurrents auront à nouveau le droit à un warm-up de 11h30 à 11h45. Peu après, Alpine célèbrera ses engagements en sport automobile à l’occasion d’une parade exceptionnelle réunissant ses modèles de F1 et d’Endurance aux côtés des A110 GT4, A110 Rally et A110S en présence des pilotes de l’écurie Alpine F1, l’ancien double Champion du monde de F1 -sacré en 2005 et 2006 avec Renault – mais aussi plus récemment, double vainqueur des 24 Heures du Mans en 2018 et 2019, Fernando Alonso et Esteban Ocon, son jeune partenaire Français, tout dernièrement victorieux lui du Grand Prix de Hongrie, son tout 1er succès en GP F1.

Dans la foulée à 15 Heures, Nicolas Lapierre sera au volant de l’Alpine A480 N°36 pour le départ d’une 89éme édition des 24 Heures du Mans, s’annonçant … grande ouverte !

 

24 Heures du MANS 2019 – Philippe SINAULT sur la grille de départ – Photo AutoNewsInfo

 

Questionné Philippe Sinault, le Team Principal d’Alpine, indique :

« L’équipe est prête. La vraie satisfaction est que nous avons beaucoup roulé durant cette semaine sarthoise et tout se passe bien jusqu’à présent. La qualification s’est bien déroulée, tout comme l’Hyperpole. Nous sommes à notre place, dans notre rôle assumé. Nicolas a chaussé deux trains de pneumatiques. Le premier nous a permis d’ajuster le ‘power management’ en vue de son tour rapide et nous savions que la fenêtre de tir serait serrée avec seulement trente minutes de séance. Le drapeau rouge a fait que nous n’en avons eu que deux cartouches sur ses deux premières tentatives avec le deuxième set de pneus. Son dernier effort a été compromis par le trafic, mais cela n’aurait probablement rien changé à la hiérarchie. Une révision complète de la voiture nous attend désormais demain. Nous allons remettre l’A480 à neuf avant d’attaquer le gros morceau pour lequel nous sommes concentrés depuis le mois de septembre l’an dernier ! »

 

PAROLES DE PILOTES

Nicolas Lapierre

« Nous avons effectué une bonne préparation tout au long de la semaine et il nous tarde déjà d’être samedi. La voiture se comporte bien et nous n’avons rencontré aucun problème malgré un roulage assez important ces deux derniers jours. Nous sommes donc fin prêts. La pole position n’était pas l’objectif principal comme nous savions que la Toyota est plus rapide sur un tour. Nous devrons les maintenir sous pression pour saisir chaque opportunité qui se présentera en course. »

 

André Negrão

« Nous avons bouclé notre préparation et je me sens prêt. Nicolas a fait de l’excellent travail avec un beau tour à la clé. Nous partirons troisièmes et nous donnerons absolument tout. Je prends beaucoup de plaisir, je suis vraiment à l’aise au volant de l’A480 et je suis extrêmement satisfait du travail réalisé depuis dimanche. J’ai désormais hâte d’être au départ !  »

 

Matthieu Vaxiviere

« Tous nos essais libres ont été extrêmement positifs. Les sensations sont vraiment bonnes au volant, tous les membres de l’équipe dégagent une belle sérénité et nous sommes assurément prêts à relever le défi qui nous attend. Nous allons désormais nous focaliser sur la course. Ces 24 Heures du Mans s’annoncent véritablement fantastiques et nous avons hâte d’être enfin le Jour J puisque cela fait déjà plus d’une semaine que nous sommes arrivés dans la Sarthe ! »

 

À PROPOS D’ALPINE … 

000 24 H du Mans 2021 – ALPINE N°36 – Photo : Thierry COULIBALY

 

Fondée en 1955 par Jean Rédélé, Alpine s’est affirmée au fil des ans avec ses voitures de sport à la française.

En 2018, la marque présente la nouvelle A110, une voiture de sport fidèle aux principes intemporels d’Alpine en matière de compacité, de légèreté, d’agilité et de plaisir de conduite.

En 2021, est créée la Business Unit Alpine. Elle devient la marque dédiée aux voitures de sport innovantes, authentiques et exclusives de Renault Group, bénéficiant de l’héritage et du savoir-faire de son usine historique de Dieppe ainsi que de la maîtrise de l’ingénierie des équipes d’Alpine Racing et d’Alpine Cars.

 

 

Rappelons qu’en Sarthe Alpine a triomphé à trois reprises depuis son retour à la compétition en catégorie LMP2 (2016-2018-2019) décrochant également, à deux reprises le titre de Champion du monde LMP2 (2016 -2019)

Non sans avoir auparavant déjà brillé, en remportant le titre de Champion d’Europe d’endurance ELMS et à deux reprises (2013-2014) 

 

Gilles GAIGNAULT

Photos: Thierry COULIBALY – Gilles VITRY – DPPI

 

24 HEURES DU MANS 2021 – ALPINE à l’attaque des Hunaudières – Photo : Thierry COULIBALY

RÉSULTATS DES ESSAIS 2021

Essais Libres 1 : 2e en 3’29’’309 (+0’’086) – 26 tours

Qualifications : 2e en 3’27’’095 (+0’’816) – 10 tours

Essais Libres 2 : 4e en 3’30’’744 (+1’’393) – 24 tours

Essais Libres 3 : 1er en 3’26’’594 – 29 tours

Hyperpole : 3e en 3’25’’574 (+1’’674) – 9 tours

Essais Libres 4 : 2e en 3’28’’280 (+0’’286) – 23 tours

 

 

24 HEURES DU MANS 2021 – ALPINE N°36  – Photo : Thierry COULIBALY

 

 

24 Heures du Mans Endurance Evenements

About Author

gilles