KOBAYASHI OFFRE À TOYOTA LA 1ére POLE EN HYPERCAR AUX 24 HEURES DU MANS 2021

 

 

 

Belle performance et attendue ce jeudi soir de l’équipe Toyota Gazoo Racing et qui restera assurément dans les annales, comme étant le premier constructeur à décrocher la pole de l’ère Hypercar aux 24 Heures du Mans, et de quelle manière !

Kamui Kobayashi qui déclarait une fois assuré de cette nouvelle pole :

C’est évident que je suis vraiment heureux d’être là et de notre performance. C’est la première fois qu’on pilote l’Hypercar ici sur le circuit du Mans. Donc obtenir la pole, c’est vraiment top. L’équipe nous a préparé une excellente voiture. Maintenant, il nous reste le plus dur les 24h de course et ce ne sera pas une mince affaire, parce que nous avons face à nous des adversaires solides mais être le plus rapide sur un tour est toujours un sentiment incroyable

Rappelons qu’il s’agit de sa 4eme pole au Mans!

 

 

Mais la courte session de cette hyperpole débutée à 21 heures ce jeudi soir 19 août, a été rapidement interrompus et ce très peu de temps après le coup d’envoi de la séance, à la suite de la sortie de piste survenue dans la courbe d’Indianapolis entre les virages de Mulsanne et d’Arnage, au pilote Français Kévin Estre, alors désigné pour ces chronos au volant de l’une des Porsche 911 RSR officielles, la N°92. Laquelle entraînait immédiatement un drapeau rouge !

 

24 H du MANS 2021 – Drapeau Rouge au début de la séance de l’HYPERPOLE  Photo Thierry COULIBALY

 

Quelques instants avant l’interruption de la séance, le Japonais Kamui Kobayashi avait eu le temps de signer un sensationnel chrono, nouveau temps de référence toutes sessions confondues depuis dimanche dernier, avec u temps remarquable de 3’23.900, décroché au volant de l’une des deux Toyota GR010 Hybrid, la N°7.

Au restart, le drapeau fut à nouveau brandi, le pilote Nippon réitérait son effort, mais il lui a manqué un souffle pour améliorer sa performance, seulement 23 millièmes de retard sur la précédente !

Sur la voiture sœur, le Néo-Zélandais Brendon Hartley a lui aussi amélioré les chronos de cette N°8 et ce pendant deux tours consécutifs mais il concédait 295 millièmes au temps du poleman

Ensuite, ni l’Alpine A480, ni les deux Glickenhaus 007 LMH, n’ont été en mesure de menacer les Hypercars Nippones.

 

 

C’est donc le Japonais  Kamui Kobayshi  au volant  de l’une des deux Toyota GR70, la N°7 qui s’élancera ce samedi 21 août en début d »après-midi, depuis la pole position, avec à ses cotés, la N°8

L’ancien pilote de F1, réalise un temps canon car l’ACO avait pour la nouvelle catégorie Hypercar, estimé 3’30, au cours de l’hiver !

L’an dernier Kamui Kobayashui avait rappelons-le déjà décroché la pole, avec la Toyota LMP1, en 3’15.267 !

Il s’agit, répétons-le, de la 3ème pole consécutive du pilote Toyota au Mans,  mais la 4ème en tout, dont le record en qualifications dans la catégorie LMP1, est de 3’14.791. Et de la septième pole pour Toyota !

Sur la seconde ligne, on pointe l’Alpine, à 1’674, créditée de 3’25.574 et la plus rapide des deux Glickenhaus, la N°708, à 1’739 avec 3’25.996.

L’autre Glickenhaus, la N°709 ferme la marche des Hypercar, avec 3’27.656 à 3’756.

 

LES CHRONOS HYPERCAR

24 H du MANS 2021 – LE POLEMAN POUR LA 4éme FOIS KAMUI KOBAYASHI – Photo Thierry COULIBALY

 

1.Toyota GR010 – Hybrid N°7 Toyota Gazoo Racing / Mike Conway – Kamui Kobayashi – Jose Maria Lopez – 3’23 »900

2.Toyota GR010 – Hybrid N° 8 Toyota Gazoo Racing / Sébastien Buemi – Kazuki Nakajima – Brendon Hartley – 3’24 »195

3.Alpine A480 – Gibson  N° 36 Alpine Elf Matmut / André Negrão – Nicolas Lapierre – Matthieu Vaxiviere – 3’25 »574

4.Glickenhaus 007 LMH  N° 708 Glickenhaus Racing Usa / Luis Felipe Derani – Franck Mailleux – Olivier Pla – 3’25 »639

5.Glickenhaus 007 LMH N° 709 Glickenhaus Racing / Ryan Briscoe – Richard Westbrook – Romain Dumas – 3’26’931

 

EN LMP2, ENCORE DA COSTA !

Antonio Felix da Costa est décidément l’un des hommes forts de cette catégorie LMP2 puisque le Portugais déjà le plus vite aux qualifications mercredi soir, décroche la pole LMP2 en 3’27.950.

L’Oreca 07 N°38 du Team Britannique JOTA a tout simplement mené toutes les séances depuis les qualifications hier et persiste ce soir en Hyperpole.

Le Portugais a relégué la concurrence à plus de cinq dixièmes, à commencer par le jeune Suisse Louis Delétraz avc l’Oreca de l’écurie Belge WRT, qui signe le second temps, à 0.520, avec 3’28.470.

Suivent, le Panis Racing qui réalise le troisième temps avec 3’28.586, devant l’Aurus du G-Drive Racing Russe et les deux United Autosports.

PORSCHE DOMINE LE LMGTE PRO

La catégorie LMGTE Pro a vu le Belge Dries Vanthoor signer le temps de référence en 3’46.882, plaçant ainsi une Porsche cliente, celle du Hub Auto Racing, qui coiffe sur le poteau l’Espagnol Miguel Molina, au volant lui de la plus rapide des Ferrari, l’une des deux F488 de la Scuderia AF Corse, la N°52, qu’il précède de 0.181.

Corvette Racing place avec 3’47.093, sa 1ére C8.R, la N°64 sur la deuxième ligne, aux côtés de la seconde Ferrari AF Corse, la N°51, 4éme chrono avec 3’47.247.

… ANDLAUER EN POLE EN LMGTE AM

Julien Andlauer, le jeune Français s’est montré magistral durant cette séance d’Hyperpole en établissant la référence absolue de la catégorie LMGTE Am en 3’47.987, au volant de la Porsche N°88 du Dempsey-Proton Racing, reléguant la concurrence, une autre Porsche celle du GR Racing à 0.573 !

 

Florian DEFET

Photos : Thierry COULIBALY

24 H du Mans 2021 TOYOTA N°7 Photo Thierry COULIBALY

LA GRILLE DE DÉPART DES 24 HEURES DU MANS 2021

 

1 – Conway-Kobayashi-Lopez (Toyota GR010) Toyota – 3’23 » 900 

2 – Nakajima-Hartley-Buemi (Toyota GR010)  Toyota – 3’24 » 195

3 – Negrao -Lapierre-Vaxiviere (Alpine A480)  Alpine Signatech – 3’25″574

4 – Derani-Mailleux-Pla (Glickenhaus 007)  Glickenhaus – 3’25 » 639

5 – Briscoe / Westbrook / Dumas (Glickenhaus 007) -Glickenhaus – 3’27 « 656

6 – Gonzalez-Da Costa-Davidson (Oreca-Gibson)  Jota – 3’27 » 950

7 – Kubica-Deletraz-Ye (Oreca-Gibson)  WRT – 3’28 » 470

8 – Canal-Stevens-Allen (Oreca-Gibson) Panis – 3’28 » 586

9 – Rusinov-Colapinto-De Vries (Aurus-Gibson)  G Drive – 3’28 » 943

10 – Jamin-Aberdein-M.Maldonado (Oreca-Gibson ) United Autosport – 3’29″078

11 – Di Resta-Lynn-Boyd (Oreca-Gibson)  United Autosport – 3’30 » 027

12 – Gelael-Vandoorne-Blomqvist (Oreca-Gibson)  Jota – 3 ’27 « 835

13 – E.Garcia-Duval-Nato (Oreca-Gibson) Real Team – 3’29 » 861

14 – Kelly-Aubry-Trummer (Oreca-Gibson) PR1 Mathiasen 3’30 « 123

15 – Lafargue -Chatin-Pilet (Oreca-Gibson) Idec – 3’30″166

16 – Frijns-Habsbourg-Milesi (Oreca-Gibson)  WRT – 3’30″182

17 – Hanson-Scherer-Albuquerque (Oreca-Gibson) United Autosport – 3’30 » 234

18 – Hedman-Hanley-Montoya (Oreca-Gibson) Dragonspeed – 3’30 » 323

19 – Cullen-Jarvis-Nasr (Oreca -Gibson) Risi – 3’30 » 418

20 – Binder-Rojas-Gommendy (Oreca-Gibson)  Duqueine – 3’30 » 691

21 – Merriman-Laurent-Dalziel (Oreca-Gibson)  Idec – 3’30 » 709

22 – Van Eerd-Van der Garde-Van Uitert (Oreca-Gibson) RTN – 3’30″843

23 – Smiechowski-Van der Zande-Brundle (Oreca-Gibson)  Inter Europol – 3’30 » 908

24 – Falb-Merhi-Andrade (Aurus-Gibson) G Drive – 3’31 » 203

25 – Fjordbach-Magnussen-Magnussen (Oreca-Gibson) High Class – 3’31 » 830

26 – Andersen-Taylor-Sorensen (Oreca- Gibson) High Classe – 3’32 « 252

27 – Konopka-Webb-Konopka (Oreca-Gibson) ARC – 3’32 » 446

28 – Calderon-Floersch-Visser (Oreca-Gibson) Richard Mille – 3’32 » 598

29 – Aoki-Bailly-Lahaye (Oreca -Gibson) Association SRT41 – 3’33 » 538

30 – Capillaire-Robin-Robin (Oreca-Gibson) SO24 par Graff – 3’34 » 005

31 – Winslow-Corbett-Cloet (Ligier-Gibson) Eurasia – 3 ’36 « 012

32 – D. Vanthoor-Parente-Martin (Porsche 911) Hub Auto – 3’46 » 882

33 – Serra-Molina-Bird (Ferrari 488) AF Corse – 3’46 « 063

34 – Milner-Tandy-Sims (Corvette C8) Corvette – 3’47″093

35 – Pier Guidi-Calado-Ledogar (Ferrari 488) AF Corse – 3’47 » 247

36 – Bruni-Lietz-Makowiecki (Porsche 911 ) Porsche – 3’47″696

37 – Estre-Jani-Christensen (Porsche 911) Porsche – Pas de chrono a l’Hyperpole dernier des GT PRO

38 – MacNeil-Bamber-L.Vanthoor (Porsche 911) WeatherTech – 3’47″682

39 – Andlauer-Bastien-Arnold (Porsche 911) Dempsey Proton – 3’47 » 987

40 – Wainwright-Barker-Gamble ( Porsche 911) GR Racing – 3’48 » 560

41 – Perfetti-Cairoli-Pera (Porsche 911) Projet 1 – 3’48 » 876

42 – Lacorte-Sernagiotto-Fuoco (Ferrari 488) Cetilar – 3′ 49″ 387

43 – Iribe-Millroy-Barnicoat (Ferrari 488) Inception – 3’49 » 477

44 – Keating-Pereira-Fraga (Aston Martin) TF Sport – 3’49″676

45 – A.Garcia -J.Taylor-Catsburg (Corvette C8) Corvette – 3’49 » 643

46 – Cressoni-Mastronardi-Ilott (Ferrari 488) Iron Lynx – 3’49 » 693

47 – Kimura-Andrews-Jensen (Ferrari 488) Kessel – 3’49 « 715

48 – Tincknell-Vuttikhorn-Latorre (Porsche 911) Proton – 3’49″788

49 – Flohr-Fisichella-Castellacci (Ferrari 488) AF Corse – 3’49 » 829

50 – Perrodo-Nielsen-Rovera (Ferrari 488) AF Corse – 3’49 » 881

51 – Ried-Evans-Campbell (Porsche 911) Dempsey Proton – 3’49 » 913

52 – Haryanto-Picariello-Seefried (Porsche 911) Absolute – 3’50 « 016

53 – Ehret-Hook-Bleekemolen (Ferrari 488) Rinaldi – 3’50 « 018

54 – Hartshorne-Hancock-Gunn (Aston Martin) TF Sport – 3’50 » 059

55 – Dalla Lana-Thiim-Gomes (Aston Martin) Aston Martin – 3’50 » 156

56 – Frey-Bovy-Gatting (Ferrari 488) Iron Lynx – 3’50 » 314

57 – Schiavoni-Ruberti-Giammaria (Ferrari 488) Iron Lynx – 3’50″768

58 – Hoshino-Fujii-Watson (Aston Martin) D’Station – 3’51″107

59 – Olsen-Buchardt-Foley (Porsche 911) Projet 1 – 3’51 » 411

60 – Cameron-Perel-Griffin (Ferrari 488) Spirit of Race – 3’52 « 088

61 – Neubauer-Sales-Fannin (Ferrari 488) JMW – 3’52 » 304

62 – Renauer-Bohn-Ineichen (Porsche 911 Herberth – 3’52 « 960

 

24 Heures du Mans Endurance Sport

About Author

gilles