KOBAYASHI ET TOYOTA SIGNENT LE CHRONO DES QUALIFICATIONS AUX 24 HEURES DU MANS 2021

 

 

Cette première journée de la semaine des 24 Heures du Mans 2021 revêt une importance élevée pour les équipes avec la séance de qualifications.

Le changement de format opté l’année dernière, semble obliger les pilotes à se mettre la pression dès l’entame de la séance. L’enjeu est important puisque les six premières voitures qualifiées de chaque catégorie seront en lice pour l’Hyperpole et donc la pole position, ce jeudi en soirée.

 

24 HEURES DU MANS 2021 – LA TOTOYTA SIGNE LE TEMPS DE RÉFÉRENCE DES QUALIFICATIONS P

 

En attendant ce mercredi soir 18 août, les chronos sont ainsi tombés au bout de quelques minutes seulement, à commencer par la catégorie Hypercar, où l’enjeu est moindre, car avec cinq voitures engagées, elles sont de ce fait toutes propulsées en Hyperpole !

Kamui Kobayashi, a bouclé son premier tour lancé en 3’26.279, au volant de la Toyota GR010 Hybrid N°7, pulvérisant du coup, la référence établie (3’29.115) lors de la Journée Test, dimanche dernier par le Français Olivier Pla au volant de l’une des Glickenhaus américaines, la N°708.

 

24 HEURES DU MANS 2021 – LA GLICKENHAUS N°708 – PHOTO / Thierry COULIBALY

 

Si on s’attendait à une amélioration des chronos, on n’imaginait pas à voir la barre des 3’27, allègrement dépassée dès ce soir !

Rappelons que l’an dernier, la pole position avait déjà été signée le 18 septembre 2020, par Kamui Kobayashi sur la Toyota TS050 Hybrid N°7 en … 3’15’’267.

 

24 HEURES DU MANS 2021 – L’ALPINE A480 – Photo : Thierry COULIBALY

 

Matthieu Vaxivière, s’est rapproché à 816 millièmes (3’27.095) du chrono de référence réalisé par Kobayashi, intercalant ainsi l’Alpine A480 N°36, entre les deux Toyota.

 

24 HEURES DU MANS 2021 – TOYOTA N°7  – Photo : Thierry COULIBALY.

 

La voiture-sœur, la N°8, a quant à elle tourné en 3’27.671, tandis que les Glickenhaus 007 LMH, les N°708 et 709, concèdent respectivement 1,9 et 3,1 secondes à la voiture de tête !

 

DA COSTA LE PLUS VITE EN LMP2

24 HEURES DU MANS 2021 – L’ORECA DU JOTA – Photo : Thierry COULIBALY

 

La catégorie LMP2 a été dominée par l’ancien Champion du monde de la Formule e, sacré en 2020, le Portugais Antonio Felix da Costa en 3’28.807 pour le compte de l’Oreca 07 N°38 du Team Brtannique JOTA, devançant l’Aurus 01 N°26 de l’écurie Russe du G-Drive Racing, de plus de 4 dixièmes !

 

24 HEURES DU MANS 2021 – L’AURUS 01 DU G DRIVE – Photo : Thierry COULIBALY

 

Le trio de tête est complété par l’équipage de l’Oreca N°41 de l’équipe Belge WRT, composé de Robert Kubica, Louis Delétraz et Yifei Ye.

 

24 HEURESDU MANS 2021 – L’ORECA N°41 DU TEAM BELGE WRT (- Photo : Thierry COULIBALY

 

Décidément, il y a toujours un chat noir chez IDEC Sport au Mans puisque Paul-Loup Chatin est parti à la faute en début de séance. Le pensionnaire de l’écurie Française a tapé le rail de sécurité au Tertre Rouge au volant de l’Oreca 07 N°48. Sans chrono, l’équipage complété par Patrick Pilet et Paul Lafargue devrait donc partir en queue de peloton, samedi.

 

24 HEURES DU MANS 2021 ORECA 07 IDEC Photo Thierry COULIBALY

 

Il y a eu match en LMGTE Pro, où rien n’était acté jusque dans les dernières secondes. Les deux Ferrari F488 GTE de la Scuderia AF Corse, les N°52 et 51,  ont monopolisé les deux premières places et on aussi et surtout fait tomber les records de la piste Sarthoise en LMGTE PRO !

 

24 HEURES DU MANS 2021- LES DEUX FERRRARI AF CORSE – Photo Thierry COULIBALY.

 

La nouvelle référence est à mettre au crédit de l’Argentin Daniel Serra en 3’46.011 et ce au volant de la Ferrari N°52. La voiture sœur 51, concédant cinq dixièmes, tandis que la Porsche N°92, la Corvette N°64 et les Porsche N°72 du Hub Auto Racing et la N°91 sont également qualifiées pour l’Hyperpole.

 

24 HEURES DU MANS 2021- LA PORSCHE PROTON

 

En LMGTE Am, la Porsche 911 RSR N°88 du Dempsey Proton Racing, a raflé la mise en 3’48.620. Il s’agit d’une nouvelle référence pour la catégorie.

 

L’ORECA DE L’ÉQUIPAGE FÉMININ – Photo : Thierry COULIBALY

 

A retenir aussi la vingt-huitième place de l’équipage 100% féminin, Tatiana Calderon, Sofia Floersch et Beske Visser au volant de l’Oreca-Gibson de l’équipe Richard Mille en 3’32″598 

 

L’Oreca de l’écurie SRT 41 – Photo : Thierry COULIBALY

Et la vingt-neuvième de l’Oreca-Gibson de l’Association SRT41 de Frédric Sausset avec 3’33″538. Voiture que pilotent Aoki-Bailly et Lahaye 

 

24 HEURES DU MANS 2021 – PHOTO / Thierry COULIBALY

 

Pour les 39 voitures non qualifiées pour l’Hyperpole, leur place sur la grille est scellée et ces équipes vont désormais se concentrer sur la course. Pour les 23 autres qualifiées, la pole position est l’objectif et un pilote sera désigné pour chasser le chrono jeudi soir.

En attendant, une première séance nocturne d’essais libres cette fois, était encore au programme ce mercredi soir, entre 22h et minuit. A noter que chaque pilote doit réglementairement boucler 5 tours de nuit avant la course.

 PLACE JEUDI A L’HYPERPOLEPOUR CONNAITRE LA VOITURE EN POLE…

 

A l’issue de cette séance ce mercredi 18 août, en début de soirée, dite des qualifications, place maintenant pour une nouvelle session dénommée Hyperpole, est encore au menu pour les vingt-trois meilleurs et elle se déroulera dès ce jeudi en soirée, entre 21 h et 21 h 30.

Cette ultime séance chrono, réunira les vingt-trois voitures les plus rapides de la session des qualifications (5 Hypercar, 6 LMP2, 6 GTE Pro et 6 GTE Am). Lesquelles seront donc en piste pour tenter définir les premières places sur la grille de départ samedi dans chaque catégorie.

Le chrono retenu sera celui du temps signé par le pilote le plus rapide de chaque équipage.

Entre temps, signalons encore et précisons que les concurrents auront également deux autres séances d’essais libres ce jeudi.

La session 3, entre 14 et 17 h et la 4 plus tard après l’Hyperpole (entre 21 h et 21 h 30), entre 22 h et minuit, elle. Ultime roulage avant la course.

 

Florian DEFET

Photos : Thierry COULIBALY

 

24-HEURES-DU-MANS-2021-TOYOTA-N°7-Photo-Thierry-COULIBALY.

LE RÉSULTAT DE LA SESSION DES QUALIFICATIONS

 

1 – Conway-Kobayashi-Lopez (Toyota GR010) Toyota – 3’26″279

2 – Negrao-Lapierre-Vaxiviere (Alpine A480 )  Alpine Signatech – 3’27″095

3 – Nakajima-Hartley-Buemi (Toyota GR010)  Toyota – 3’27″671

4 – Derani-Mailleux-Pla (Glickenhaus 007) Glickenhaus – 3’28″256

5 – Gonzalez-Da Costa-Davidson (Oreca-Gibson) Jota – 3’28″807 (1er LMP2)

6 – Rusinov-Colapinto-De Vries (Aurus-Gibson) G Drive – 3’29″246

7 – Briscoe/Westbrook/Dumas (Glickenhaus 007)  Glickenhaus – 3’29″381

8 – Kubica-Deletraz-Ye (Oreca-Gibson)  WRT – 3’29″441

9 – Canal-Stevens-Allen (Oreca-Gibson) Panis – 3’29″508

10 – Jamin-Aberdein-M.Maldonado (Oreca-Gibson) United Autosport – 3’29″688

11 – Di Resta-Lynn-Boyd (Oreca-Gibson) United Autosport – 3’29″830

12 – Gelael-Vandoorne-Blomqvist (Oreca-Gibson)  Jota – 3’29″835

13 – E.Garcia-Duval-Nato (Oreca-Gibson)  Real Team – 3’29″861

14 – Kelly-Aubry-Trummer (Oreca-Gibson) PR1 Mathiasen – 3’30 « 123

15 – Lafargue-Chatin-Pilet (Oreca-Gibson)  Idec – 3’30 » 166

16 – Frijns-Habsburg-Milesi (Oreca- Gibson) WRT – 3’30 » 182

17 – Hanson-Scherer-Albuquerque (Oreca-Gibson) United Autosport – 3’30 » 234

18 – Hedman-Hanley-Montoya (Oreca-Gibson) Dragonspeed – 3’30 » 323

19 – Cullen-Jarvis-Nasr (Oreca-Gibson) Risi – 3’30 » 418

20 – Binder-Rojas-Gommendy (Oreca-Gibson)  Duqueine – 3’30 » 691

21 – Merriman-Laurent-Dalziel (Oreca -Gibson)  Idec – 3’30 » 709

22 – Van Eerd-Van der Garde-Van Uitert (Oreca-Gibson) RTN – 3’30 » 843

23 – Smiechowski-Van der Zande-Brundle (Oreca-Gibson) Inter Europol – 3’30″908

24 – Falb-Merhi-Andrade (Aurus-Gibson) G Drive – 3’31 » 203

25 – Fjordbach-Magnussen-Magnussen (Oreca-Gibson) High Class – 3’31″830

26 – Andersen-Taylor-Sorensen (Oreca-Gibson) High Class – 3’32″252

27 – Konopka-Webb-Konopka (Oreca-Gibson) ARC – 3’32″446

28 – Calderon-Floersch-Visser (Oreca-Gibson) Richard Mille – 3’32″598

29 – Aoki-Bailly-Lahaye (Oreca-Gibson)  Association SRT41 – 3’33″538

30 – Capillaire-Robin-Robin (Oreca-Gibson)  SO24 by Graff – 3’34″005

31 – Winslow-Corbett-Cloet (Ligier-Gibson) Eurasia – 3’36″012

32 – Serra-Molina-Bird (Ferrari 488) AF Corse – 3’46″011 (1er LMGTE PRO)

33 – Pier Guidi-Calado-Ledogar (Ferrari 488)  AF Corse – 3’46″581

34 – Estre-Jani-Christensen (Porsche 911) Porsche – 3’46″779

35 – Milner-Tandy-Sims (Corvette C8)  Corvette – 3’47″074

36 – D.Vanthoor-Parente-Martin (Porsche 911) Hub Auto – 3’47″599

37 – Bruni-Lietz-Makowiecki (Porsche 911) Porsche – 3’47″624

38 – MacNeil-Bamber-L.Vanthoor (Porsche 911) WeatherTech – 3’47″682

39 – Andlauer-Bastien-Arnold (Porsche 911) Dempsey Proton – 3’48″620 (1er LMGTE AM)

40 – Wainwright-Barker-Gamble (Porsche 911) GR Racing – 3’49″100

41 – Lacorte-Sernagiotto-Fuoco (Ferrari 488) Cetilar – 3’49″102

42 – Iribe-Millroy-Barnicoat (Ferrari 488) Inception – 3’49″462

43 – Perfetti-Cairoli-Pera (Porsche 911) Project 1 – 3’49″608

44 – A.Garcia-J.Taylor-Catsburg (Corvette C8)  Corvette – 3’49″643

45 – Keating-Pereira-Fraga (Aston Martin) TF Sport – 3’49″663

46 – Cressoni-Mastronardi-Ilott (Ferrari 488) Iron Lynx – 3’49″693

47 – Kimura-Andrews-Jensen (Ferrari 488) Kessel – 3’49″715

48 – Tincknell-Vuttikhorn-Latorre (Porsche 911) Proton – 3’49″788

49 – Flohr-Fisichella-Castellacci (Ferrari 488) AF Corse – 3’49″829

50 – Perrodo-Nielsen-Rovera (Ferrari 488) AF Corse – 3’49″881

51 – Ried-Evans-Campbell (Porsche 911) Dempsey Proton – 3’49″913

52 – Haryanto-Picariello-Seefried (Porsche 911) Absolute – 3’50″016

53 – Ehret-Hook-Bleekemolen (Ferrari 488) Rinaldi – 3’50″018

54 – Hartshorne-Hancock-Gunn (Aston Martin) TF Sport – 3’50″059

55 – Dalla Lana-Thiim-Gomes (Aston Martin) Aston Martin – 3’50″156

56 – Frey-Bovy-Gatting (Ferrari 488) Iron Lynx – 3’50″314

57 – Schiavoni-Ruberti-Giammaria (Ferrari 488) Iron Lynx – 3’50″768

58 – Hoshino-Fujii-Watson (Aston Martin)  D’Station – 3’51″107

59 – Olsen-Buchardt-Foley (Porsche 911) Project 1 – 3’51″411

60 – Cameron-Perel-Griffin (Ferrari 488) Spirit of Race – 3’52″088

61 – Neubauer-Sales-Fannin (Ferrari 488) JMW – 3’52″304

62 – Renauer-Bohn-Ineichen (Porsche 911)  Herberth – 3’52″960

 

 

24 Heures du Mans Endurance

About Author

gilles