24 HEURES DU MANS 2021. TOYOTA ET ALPINE COTE A COTE, AUX 1ers ESSAIS LIBRES

 

 

 

24 HEURES DU MANS 2021 ALPINE N°36 Photo Thierry COULIBALY –

 

Les équipes Toyota et Alpine  se tiennent et ne sont séparées que par un infime petit dixième et ce à l’issue de la première session des essais libres disputée ce mercredi 18 août, en fin d’après-midi et avant les qualifications programmées ce soir à partir de 20 heures et ensuite de la séance de l’hyperpole de demain jeudi

 

24 HEURES DU MANS 2021 – LA GLICKENHAUS N°709 Photo Thierry COULIBALY ,

 

Après la journée Test de dimanche dernier destinée à permettre aux équipes, aux ingénieurs et  et pilotes de reprendre leurs marques, ce jour les hostilités de la 89éme édition des 24 Heures du Mans ont donc repris en ce mercredi 18 août, sous un ciel chargé.

Les conditions ne sont pas aussi estivales que dimanche dernier lors de la Journée Test, mais la hiérarchie est toujours aussi serrée dans la catégorie reine Hypercar.

 

24 HEURES DU MANS 2021 ORECA 07 UNITED N°22 Photo Thierry COULIBALY

 

L’une des principales informations à retenir de cette première séance d’essais libres est l’excellent chrono du Britannique Phil Hanson, lequel signe un temps de 3’29.441, au volant de sa LMP2 Oreca, la N°22, excellent quatrième au milieu des Hypercars au classement général !

La séance s’est achevée sous le leadership de la Toyota GR010 Hybrid N°7 du Toyota Gazoo Racing , celle du trio formé de José Maria Lopez, de Mike Conway et de Kamui Kobayashi, avec comme temps de référence… 3’29.309.

 

24-HEURES-DU-MANS-2021-TOYOTA-N°7-Photo-Thierry-COULIBALY-

 

Ce tour effectué par l’Argentin José Maria Lopez est toutefois moins rapide que celui du Français Olivier Pla le plus rapide avec la nouvelle Glickenhaus, dimanche dernier, en 3’29.115, mais la concurrence est proche.

L’Alpine A480 N°36, qui a occupé la tête quelques minutes, décroche finalement le deuxième temps en 3’29.395, avec seulement 86 millièmes de retard sur la Toyota N°7, mais elle s’intercale un millième devant la voiture-sœur, deuxième Toyota, créditée elle de 3’29.396.

 

24 HEURES DU MANS 2021 ALPINE Photo Thierry COULIBALY_

 

Les deux Glickenhaus 007 LMH sont cette fois reléguées aux sixième et septième rangs, derrière les LMP2 des Teams United Autosports et G-Drive Racing, respectivement pointées à neuf dixièmes et une seconde de la tête : 3’30.216 et 3’30.325 !

 

24 HEURES DU MANS 2021 – N°708 Photo Thierry COULIBALY ..

24 HEURES DU MANS 2021- LES DEUX FERRRARI AF CORSE – Photo Thierry COULIBALY.j

 

Du côté des LMGTE Pro, les dernières minutes ont été le théâtre d’améliorations chronométriques. C’est l’une des treize Ferrari F488 GTE, la N°52 de la Scuderia AF Corse, que se partagent Daniel Serra, Miguel Molina et Sam Bird, qui s’est illustrée en tournant en 3’50.123, rejointe aux avant-postes par la plus rapide des Chevrolet Corvette C8.R, la N°64 du Corvette Racing, seconde avec 3’50.163, à 0.040 !

 

24 HEURES DU MANS 2021 CORVETTE N° 64 Photo Thierry COULIBALY

 

Viennent ensuite la première Porsche, la N°91, la seconde Ferrari AF Corse N°51 et la Porsche N°79 pour compléter ce quinté de tête.

 

24 HEURES DU MANS 2021 PORSCHE N°56 Photo Thierry COULIBALY

 

Matteo Cairoli a fait parler la poudre en signant tout simplement le meilleur temps absolu de la catégorie LMGTE Am, au Mans. Le pilote Italien a effectué sa boucle en 3’50.193 au volant de la Porsche 911 RSR N°56 du Team Project 1.

Deux drapeaux rouges ont émaillé la séance, et ce, dès les premiers instants avec la sortie de piste du,, non pas moins expérimenté Marco Sorensen qui s’est fait piéger au freinage de la Dunlop, au volant de l’Oreca 07 N°20 du High Class Racing, avec des pneus froids !

La deuxième interruption de séance a été provoquée par la double sortie de piste et ce suite à une incompréhension entre la Ferrari N°47 des Italiens du Cetilar Racing et l’Oreca N°38 de l’équipe Britannique JOTA.

Prochaine étape pour les pilotes et les équipes, les qualifications, entre 19h et 20h.

 

Florian DEFET

Photos : THIERRY COULIBALY

 

24 Heures du Mans Endurance

About Author

gilles