MOTOGP 2021 : FABIO QUARTARARO EN ROUTE VERS LE TITRE DE CHAMPION DU MONDE ?

 

Question facile dira t’on, évidemment non. La mathématique est une science sérieuse !

Mais avec 47 points d’avance sur les deux pilotes qui le suivent au classement général provisoire, Mir et Bagnaia quand il nz reste que six Grands Prix certains, plus un possible à Misano remplaçant la Malaisie, donc 175 points à distribuer pour les vainqueurs à venir, la réponse statistique est évidemment … non.

Sur le plan sportif, Fabio en revanche a attaqué les deux GP d’Autriche, où il devait être écrasé par les Ducati et probablement les Suzuki, il faut bien reconnaître que s’il n’a pas gagné, il a pourtant été près de le faire lors du Grand Prix de Styrie, en se battant en tête avec un Marc Marquez dont le pneu arrière Soft partait évidemment en lambeaux, mais la pluie arrivée trop tard dans le GP (comme les carabiniers d’Offenbach) a malheureusement fichu en l’air toutes les bonnes combinaisons, le résultat est que Fabio a perdu onze points sur Bagnaia et quatre sur Mir.

 

EN STYRIE BAGARRE INFERNALE AVEC MARQUEZ… AVANT LE MERDIER DE LA PLUIE

 

Or, ce qui fait un titre est la constance (celle du Jardinier de John Le Carré ou une autre) en ne quittant jamais le podium et en accumulant les victoires, ce qui a été le système Marquez avant sa blessure mal soignée qui l’a contraint, encore le week end dernier, à rouler sous anti-douleurs puis celui de Joan Mir en 2020, jamais brillantissime mais toujours sur le podium ou proche. Pas du tout en début d’année mais à partir du GP d’Autriche justement.

En 2021, Fabio Quartararo est brillantissime, gagnant plusieurs fois – déjà quatre victoires – et en faisant d’excellents résultats sur les autres courses, mais il termine quand même 13ème en Espagne, 6ème en Catalogne, huitième en Styrie, septième en Autriche.

 

BAGNAIA ET MIR SONT A 47 POINTS DE FABIO

 

Cela dit, on constate que ni Bagnaia, ni Mir, ses principaux adversaires à ce stade de l’année, n’ont gagné de GP et Zarco a chuté au GP de Styrie et du coup il pointe maintenant à 49 points de son compatriote, c’est dans ce groupe de quatre qu’il faut chercher l’éventuel Champion 2021n en sachant que Quartararo est non seulement en tête mais a réussi le prodige de ne pas s’effondrer lors des deux GP Autrichiens car la répartition des pilotes qui terminent devant lui, ne concerne pas ceux qui le menacent, à part le cas évoqué en début de papier de Mir et Bagnaia.

Qu’a-t-il a faire de pilotes certes brillantissimes ou le cul bordé de nouilles comme Martin et Binder qui sont respectivement à 117 et 83 points de lui ?

 

VICTOIRE DE BINDER EN SLICKS SOUS LA PLUIE MAIS…DÉRISOIRE AU CHAMPIONNAT!

 

Bien sûr et je vais soigneusement éviter de développer ce point car je ne supporte pas les victoires ou les titres dus à la souffrance des autres, Fabio peut se blesser, cela dit il a réussi cette année à se faire opérer d’une conséquence du syndrome des Loges (première opération en 2019) ce qui lui avait fait louper le GP d’Espagne, qu’il était en train de mener, cela lui coûtant douze places à l’arrivée.

Avec sa combarde s’ouvrant en pleine course cela aurait pu devenir un autre coup du sort alors pour terminer le sujet on va dire que Fabio a bouffé son pain noir.

 

LA COMBARDE QUI S’OUVRE EN PLEIN GP! FABIO A BOUFFÉ SON PAIN NOIR

 

J’ai écrit, et je maintiens, que vu qu’en Autriche il naviguait à cracher sur les rochers (expression de yachtmen anglais quand lors d’une régate il faut virer de bord à raser la roche) il est finalement le vrai vainqueur de ces deux GP.

Pas sur le plan comptable, mais sur le plan sportif, je sais qu’une compétition de se termine jamais avant le drapeau à damiers mais Fabio a pris un ascendant considérable sur ses adversaires.

Pas ce que Marc Marquez infligeait à ses adversaires durant sa grande époque mais ça y ressemble.

Poussant par exemple un Mir à déclarer publiquement qu’il gagnera trois courses d’ici la fin de l’année et que d’ici trois GP, c’est un autre Championnat qui va commencer!

 

MIR MENACE MAIS EN GP DÉCIDER N’EST PAS JOUER

 

Tout ça me rappelle les vociférations des boxeurs au moment du pesage, s’insultant gaiement et se promettant de pulvériser l’autre tout ça pour faire de la TV et un peu aussi conjurer le sort.

Bref, pour l’instant l’attitude de la concurrence directe est dérisoire. On rappellera à Mir que pour l’instant c’est Fabio qui a gagné plusieurs courses (quatre on le répète).

Cela dit, si Fabio est évidemment favori des fans, des parieurs, je n’oublie jamais que c’est le destin qui décide. Mais il y a des façons de suivre le destin quand il montre la voie et pour l’instant Fabio n’a pas raté ces signes.

Reste encore une fois qu’il peut perdre des points, mais pas en quantité énorme, sur une chute en course par exemple, s’il reste près des podiums ces points là seront peu nombreux en fin d’année et puis rien ne nous dit qu’il ne va pas encore gagner un ou deux GP !

 

ON ATTEND CE PREMIER TITRE FRANÇAIS 500/MOTOGP DEPUIS 1949!

 

En tous cas, si le cross Français a apporté (une fois, avec Romain Febvre) le titre MXGP (ex 500 dont le nom avait quand même une autre gueule, plus sportive que marketoche) il n’était jamais arrivé qu’un pilote fFrançais gagne en MotoGP (ex 500, même remarque que ci-dessus) plusieurs fois dans la même année.

Fabio en a remporté trois en 2020 et il en est déjà à quatre cette saison !!!

Jamais on n’aura été aussi près de l’espoir de voir un titre MotoGP/500 Français.

Et ça c’est un trésor, que l’on revivra avec passion mais avec angoisse des le prochain GP, celui de Grande Bretagne à Silverstone, le 19 août.

« What a wonderful world » chantait Armstrong, on demande une chose, qu’il le reste jusqu’au Grand Prix de fin d’année à Valence… et même peut-être avant !

Vas savoir Charles…

En tout cas, Fabio Quartararo est actuellement sur la bonne orbite et ce depuis le début de la saison !

Fabio Quartararo qui totalise 181 points, reste solidement leader avec 47 points d’avance sur Bagnaia et Mir ex æquo , qui en comptent eux 134 !

Zarco glisse et il est passé de deux à quatre au classement général provisoire, avec ses 132 points. Top 5 pour Jack Miller avec 105 points.

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : MotoGP  

Moto MotoGP Sport

About Author

jeanlouis