MOTOGP 2022 : RETROUVAILLES VINALES/ALEIX ESPARGARO CHEZ APRILIA , LE REPORTAGE

LES DEUX PILOTES SE CONNAISSENT DEPUIS LONGTEMPS

 

Maverick Vinales a signé Aprilia, pour une année avec une option sur 2023, en MotoGP on fait rarement de paris à longue vue!

Honda le sait qui paie très chèrement ses quatre années d’engagement avec Marc Marquez à un prix genre pont d’or et qui en a déjà perdu deux, le premier pour cause de blessure mal soignée, le deuxième pour cause de remise en forme, encore que la bagarre féroce hier entre Fabio Quartararo et Marc Marquez ait été sublime, même en sachant que les deux hommes n’étaient pas chaussés de la même façon.

La bagarre s’est terminée en eau de boudin mais on a assisté à une très belle baston.

Baston que Vinales, mis à pieds pour avoir maltraité son moteur lors du GP de Styrie, a suivi depuis les stands…

On ne sait pas pour la suite et la fin de l’actuelle saison, si l’Espagnol Vinales sera, ou suspendu, ou viré, ce qui coûterait très cher à Yamaha à moins de plaider la faute lourde et là ce sont les avocats qui vont les ruiner!!!

Bref, Maverick Vinales savait que si son avenir immédiat (donc son exécution ou sa remise en selle) est dans les main de Yamaha (il s’agirait de la structure européenne de Yamaha GP, basée en Italie, les Japonais vont peut-être finir par intervenir dans cette histoire catastrophique pour l’image de marque des bleus) il savait et espérait aussi en regardant la course qu’en 2022, il courrait chez Aprilia, avec Aleix Espargaro comme coéquipier.

 

VINALES ET ESPARGARO CHEZ SUSUKI EN 2016

 

Le truc marrant est que les deux pilotes se connaissent bien, ils ont roulé ensemble chez Suzuki entre 2015 et 2017, lors des deux premières années de Vinales en MotoGP…

 

Du coup, Maverick Vinales avait largement vendu la mèche de cet accord bien avant l’officialisation par Aprilia, de la signature ce jour, lundi 16 août 2021!

« Ce serait un honneur de l’avoir parmi nous.

Et de préciser :

Vous ne vous imaginez pas à quel point Aprilia a progressé ces deux, trois dernières années. Je me souviens du jour où j’ai débarqué, en pensant à tout ce travail qui m’attendait ! Maintenant, cette usine est incroyable. La moto a déjà un gros potentiel et nous sommes encore en pleine croissance. Ce qui importe ce n’est pas tant où nous en sommes, mais à quel point l’avenir semble radieux pour nous. Qu’un pilote comme Maverick nous rejoigne serait la prochaine étape. Je pense que c’est un projet qui lui conviendrait à merveille. Je le connais très bien, je suis sûr qu’il serait épanoui. Je crois que Massimo et Aprilia méritent aussi d’avoir un pilote de cette trempe. Je sais à qu’ils se démènent pour le signer. J’espère qu’ils y parviendront, ça serait parfait. »

Donc ce matin la marque vénitienne a confirmé l’information.

J’écris vénitienne car Noale est située tout près de la Sérénissime, qui s’étend d’ailleurs aussi sur une portion de terre ferme, appelée Venise terrestre ou « Terra Fermata»…  

Après l’annonce officielle Aleix Espargaro, en a remis une couche :

« Bienvenue chez toi, oui chez nous Maverick. Il est temps d’écrire l’histoire ensemble et de ramener Aprilia sur le devant de la scène !»

Cela dit, l’arrivée de Maverick Vinales chez Aprilia était largement prévue pour une raison simple, c’est qu’il n’avait pas le choix !

On sait que pour 2022, le MotoGP manque tellement de pilotes que le pétrolier Petronas s’est retiré du jeu, mais justement Vinales quittant le giron Yamaha, il lui fallait chercher ailleurs…

Inutile de passer en revue marque par marque pour trouver le Cluedo, la seule possibilité était Aprilia qui en plus est demandeur et dont on sait qu’avec ses concessions, les possibilités de développement durant la saison sont innombrables.

Alors certes, on sait que Vinales n’est pas considéré comme un metteur au point de génie mais il faudra quelqu’un pour faire avancer la moto !

Espargaro a déjà montré une partie du potentiel de la moto, comme disait Ligier, célèbre constructeur de F1 français « Y’a plus qu’à y faire fumer !

 

MASSIMO RIVOLA AUX ANGES

Bon l’ingénieur chef ´, Massimo Rivola est ravi qu’enfin, même si les circonstances sont un tantinet rocambolesques et totalement imprévues, son team voit arriver enfin un pilote qui a à son actif, neuf victoires, treize pole et vingt huit podiums en MotoGP.

Rivola a le droit de conclure ce papier lui qui s’est battu avec une boîte appartenant au premier constructeur européen, Piaggio, qui ne voulait pas investir les sommes colossales que demandent une équipe de MotoGP et qui a réussi à ramener peu à peu la marque si populaire à un rang presque digne d’elle…

Nous sommes ravis d’annoncer le recrutement de Maverick Viñales, un pilote du plus haut niveau, l’un des talents les plus purs de la catégorie reine. Notre projet est enrichi par la valeur de Maverick. En MotoGP, il s’est confirmé comme un pilote de haut niveau. Après avoir amené une moto complètement renouvelée sur la piste et nous être solidement établis dans le groupe des protagonistes, nous sommes également confrontés à la transition vers le statut d’équipe d’usine. Pour toujours s’améliorer, pour amener Aprilia au succès, nous sommes honorés de mettre à disposition de Viñales toutes nos meilleures compétences avec notre enthousiasme et notre passion. Je suis sûr que, comme Aleix, il aura à cœur de mener à bien un projet à très haut potentiel ».

 Au dernières nouvelles, Savadori, actuel deuxième pilote du team, garçon très discret habitué des fonds de grille resterait dans la maison, sans doute comme pilote d’essais…

 

Jean Louis BERNARDELLI 

Photos : DR

 

Flash Info Moto MotoGP

About Author

jeanlouis