MOTOGP 2021 EN AUTRICHE : BINDER GAGNE EN HEROS, QUARTARARO RESTE LARGEMENT LEADER

BINDER…  VRAI HÉROS DE CE GP D’AUTRICHE

 

C’est en fait un Grand Prix incroyable, auquel nous avons assisté ce dimanche 15 août 2021 en Autriche.

Au départ, on signale quelques gouttes d’eau mais tout sèche en arrivant sur une piste, il est vrai… à 42 degrés!

Les pilotes partent en Hard/Medium,  sauf Marc Marquez qui passe un soft à l’arrière !

Folie ? Non, tentation de forcer le sort, on sait que la pluie devrait arriver en cours de ce Grand Prix et à ce moment, grâce à ce pneu Soft à l’arrière, Marquez sera bien placé.

Bagnaia part en tête devant Martin et Zarco, Zarco qui passe même deux un moment, beau trio Ducati.

Mais assez vite Quartararo et Marquez reviennent jouer devant, ils passent les Ducati et se retrouvent en baston serrée, à attendre la pluie pour Marquez, à espérer qu’elle attendra la fin du GP pour Quartararo.

Très belle baston, évidement le pneu de Marquez fonctionne formidablement et il arrive parfois à être en tête de course, devant Fabio !

Derrière, drame pour Johann Zarco, qui chute, ce qui va lui coûter une blinde de points au général, on le verra en fin de papier. Je ne vais pas dire que toute chance de titre est terminée, je ne suis ni augure et encore moins oiseau de mauvais augure, mais cette chute arrive vraiment très mal dans l’année.

La baston continue devant, la pluie n’arrive pas, on attend donc que Marc Marquez soit forcément avec un pneu Arriére en lambeaux, car on roule jusqu’à trois tours de la fin !

Ce qui se passe alors dépasse l’entendement, certains pilotes ne rentrent pas et décident de finir en slicks, ça marchera sur la KTM de Binder qui termine sur des œufs mais … vainqueur, devant un Bagnaia et un Martin qui eux ont changé de pneus et ont fini façon missile…

 

 

Bagnaia qui expliquait:

«  C’était difficile d’attaquer au début avec cette légère pluie. Mais dès que j’ai vu que ça allait, j’ai commencé à attaquer de plus en plus. Le rythme était bon, mais alors qu’il ne restait plus que quatre tours à couvrir il s’est mis à vraiment pleuvoir beaucoup, et là c’était vraiment très difficile de garder le contrôle de la moto et de rester en piste. Je dois reconnaître que Brad Binder a fait quelque chose d’extraordinaire en restant sur la piste aujourd’hui alors qu’il avait encore les pneus slicks dans ces conditions c’est vraiment quelque chose de très difficile. Il a fait du très bon travail, et pour ma part j’ai été content de voir dans le dernier tour qu’au final il y avait beaucoup d’autres pilotes en pneus slicks. J’ai donc pu faire pas mal de dépassements, et à un moment j’ai pensé que j’étais quatrième, mais par la suite je me suis aperçu que c’était mieux que ça avec la deuxième place. Je suis vraiment près de décrocher ma première victoire, mais ce n’est pas encore suffisant. Tout semblait sous contrôle, si ce n’est l’apparition de la pluie, mais je suis tout de même content de finir à cette deuxième place ».

On a vu Valentino Rossi terminer en slicks, savoir rouler en Dirt ça aide, il était un moment podium mais le retour des Ducati bien chaussée lui piquent la place.

Fabio Quartararo finit sept, Marquez rate complètement son coup parce qu’une fois bien chaussé… il s’est  mis au tas!

 

 

Brad Binder le vainqueur confiait:

C’était très effrayant. Quand j’ai vu la pluie arriver j’ai essayé de calculer combien de secondes j’allais pouvoir perdre si je restais en piste avec les pneus slicks, et j’ai décidé de prendre ce pari. J’ai d’ailleurs pu bien attaquer dans le premier tour où je me suis retrouvé seul, mais par la suite je me suis retrouvé sans freins ! C’est formidable d’avoir pris et tenu ce pari ici, sur les terres de Red Bull et KTM.

Du coup, si Binder est le héros les 60.000 spectateurs présents, ça fait un bien fou ça, en plus de l’héroïsme d’un Binder, cela me permet une fois de plus de rappeler qu’en ce moment 95% des gens hospitalisés pour le Covid n’ont pas été vaccinés, les irresponsables qui défilent contre la vaccination sont vraiment des nuls en arithmétique!

Fabio Quartararo qui totalise 181 points, reste solidement leader avec 47 points d’avance sur Bagnaia et Mir ex æquo , qui en comptent eux 134 !

Zarco glisse et il est passé de deux à quatre au classement général provisoire, avec ses 132 points. Top 5 pour Jack Miller avec 105 points.

Prochaine étape le 29 août à Silverstone. Ensuite, il restera sept épreuves avec la Malaisie et la Thaïlande ce qui est loin d’être une certitude, les frontières étant toujours fermées et closes la bas !!!

Cela commence a sentir bon pour Fabio vu sa solide avance !

 

QUARTARARO LARGEMENT LEADER AU MONDIAL

 

Bref, une journée incroyable, avec coup de théâtre double à l’arrivée, même Simenon n’aurait pas pu inventer ça !

Dommage pour Zarco, cette histoire me peine surtout qu’il était dans le coup et que le changement de pneus aurait pu le projeter sur le podium…

En Moto2, victoire de Raul Fernandez, qui se rapproche un peu de Gardner  et met une valise à Bezzechi, en Moto3 Garcia est un héros qui a pris tout le beau monde qui s’est battu devant durant toute la course … au dernier virage !

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos / MotoGP

 

 

 

 

Moto Moto2 Moto3 MotoGP Sport

About Author

jeanlouis