ALPINE PART À LA CONQUÊTE D’UN MONUMENT : GAGNER LES 24 HEURES DU MANS

 

 

 

La 89éme édition des 24 Heures du Mans s’est ouverte aujourd’hui vendrdedi 13 aout 2021, avec les vérifications techniques et administratives.

Véritable joyau du Championnat du Monde d’Endurance WEC), le double tour d’horloge Sarthois marque la quatrième étape du calendrier 2021.

 

Quarante-trois ans après le succès du tandem que formait les regrettés  Didier Pironi et Jean-Pierre Jaussaud, Alpine effectue son grand retour dans la catégorie reine de l’épreuve.

 

 

Les pilotes Alpine actuels, le trio composé des deux Français Nicolas Lapierre,   et Matthieu Vaxiviere et du Brésilien André Negrão, défendront les couleurs de l’unique écurie Française engagée en Hypercar.

Alpine célèbrera donc sa passion du sport automobile à l’occasion d’une parade exceptionnelle samedi prochain sur le Circuit de la Sarthe.

15769 jours … soit 43 ans, 2 mois et 2 jours se seront écoulés depuis la victoire de l’A442B pilotée par les regrettés Jean-Pierre Jaussaud et Didier Pironi le 11 juin 1978, et depuis Alpine n’avait plus participé aux 24 Heures du Mans au sein de la catégorie reine.

1978-PIRONI-JAUSSAUD-foncent-vers-la-victoire-Photo-Jean-Jacques-MANCEL

 

 

 

Initié dès 2013, le renouveau de la marque fondée par Jean Rédélé s’est d’abord traduit par les engagements successifs des A450, A460, A460B et A470 dans la classe LMP2.

Trois succès et de riches enseignements sur la classique Mancelle aux 24 Heures du Mans ont marqué cette période ayant désormais fait place au retour d’Alpine au plus haut niveau de l’élite mondiale de l’Endurance.

Avant de relever le défi du Circuit de la Sarthe, l’écurie Alpine a pris la mesure de sa nouvelle A480 en obtenant trois podiums consécutifs dans le cadre du Championnat du Monde d’Endurance à Spa-Francorchamps, Portimão et Monza.

Depuis, l’équipe s’est livrée ces dernières semaines à la révision intégrale du prototype tout en préparant minutieusement les pièces de rechange nécessaires pour cette épreuve éprouvante pour les hommes et les machines.

Dès aujourd’hui, l’Alpine frappée de son numéro fétiche, le 36, est passée au peigne fin des commissaires de la FIA et de l’ACO lors des traditionnelles vérifications administratives et techniques destinées à vérifier les éléments clés de chaque voiture engagée, mais aussi les équipements complets des pilotes

 

L’ALPINE-SIGNATECH.  TOUT RECEMMENT A MONZA EN MONDIAL WEC

 

Le travail se poursuivra désormais en coulisses jusqu’au véritable coup d’envoi des hostilités ce dimanche 15 août, 58 ans et 2 mois jour pour jour après les débuts d’Alpine aux 24 Heures du Mans avec trois M63.

Si Nicolas Lapierre, André Negrão et Matthieu Vaxiviere connaissent bien les subtilités du circuit de la Sarthe, la Journée Test leur permettra de reprendre leurs repères sur ce tracé non permanent de 13,626 km, tout en peaufinant la mise au point de la voiture et de ses réglages. L’équipe accordera également une attention particulière au perfectionnement des arrêts au stand et l’analyse des différents composés de pneumatiques Michelin.

Les préparations iront ensuite crescendo jusqu’à la première séance d’essais mercredi prochain, précédant les qualifications, désormais disputées sur une heure. S’en suivront deux nouvelles sessions de tests, mercredi soir et jeudi après-midi avant l’Hyperpole.

Instauré l’an dernier, ce format opposera les six meilleurs des catégories Hypercar, LMP2, GTE Pro et GTE Am dans un exercice de vitesse pure déterminant l’ordre de départ des six premières positions de chaque classe sur la grille.

Après un ultime galop d’essais nocturnes dans la foulée, Alpine et ses adversaires se retrouveront samedi matin pour un warm-up de quinze minutes. Alpine organisera ensuite en lever de rideau de la course une parade exceptionnelle, dont les détails seront annoncés prochainement, célébrant sa passion pour le sport automobile.

Mais selon des indiscrétions qui circulent en coulisses, la Formule 1 Alpine devrait effectuer un ou plusieurs tours d’honneur avec ses deux pilotes, l’Espagnol Fernando Alonso, ancien double vainqueur des 24 Heures du Mans en 2018 et 2019 et le jeune Français Esteban Ocon tout récemment victorieux lui du Grand Prix de Hongrie au Hungaroring de Budapest

Entourés d’une structure ne reculant jamais face aux défis et récompensée aujourd’hui par le trophée ‘Spirit of Le Mans’ remis à Philippe Sinault, Nicolas, André et Mathieu se relaieront ensuite au volant de l’A480 pour un marathon de vingt-quatre heures avec un rêve… Celui de mener Alpine vers de nouveaux sommets et faire retentir la Marseillaise devant un public bleu-blanc-rouge dimanche prochain peu après 16h00 !

 

24 Heures du MANS – Philippe SINAULT – Photo AutoNewsInfo

 

Philippe Sinault, Team principal de l’équipe Alpine confie :

« Nous y sommes ! La préparation des 24 Heures du Mans a déjà été lancée en coulisses il y a plusieurs mois, mais l’équipe a pris ses quartiers ce mardi. Nous sommes désormais en ordre de marche et nous avons énormément travaillé grâce à tous les enseignements des trois premiers rendez-vous de la saison. Nous n’oublions pas la réalité de notre statut. Nous sommes cette année dans la position des outsiders, mais nous sommes convaincus que nous avons un beau coup à jouer avec les outils sportifs et techniques à notre disposition.. Cette Journée Test s’annonce longue avec un spectre plus large de sujets à explorer et étudier, comme l’impact de nos nouvelles améliorations avec pour objectif de maintenir nos adversaires sous pression tout au long de l’épreuve. L’essentiel du travail a été fait à l’atelier, mais de nombreux essais et vérifications restent à faire. Nous avons trouvé une bonne base de réglages à Monza et les conditions de dimanche devraient être assez identiques à celles qui nous attendent durant la semaine de course. Nous devrions être en mesure de nous focaliser sur l’étude des pneumatiques et la gestion de la consommation dès ce week-end, mais il faudra garder à l’esprit que la piste de ce circuit non permanent à 70 % s’améliorera à chaque séance. L’objectif sera donc d’amorcer ce marathon par une bonne mise sur orbite à l’occasion de la Journée Test. »

 

Gilles GAIGNAULT

Photos :Thierry COULIBALY – Patrick MARTINOLI-Jean Jacques MANCEL 

 

24 Heures du Mans Endurance

About Author

gilles