CONTRÔLE TECHNIQUE MOTO EN 2023 : PAS (FORCÉMENT) DE PANIQUE !

A PARTIR DE 2023 SUR CERTAINES MOTOS

D’abord  cette mesure a été adoptée par un paquet de gouvernements en Europe et nous faisions un peu figure à la fois de privilégiés et de pilotes d’antiquités !

Il y a donc une vraie logique, même si elle est insupportable parce qu’elle arrive en même temps que l’annonce du stationnement payant pour les motos dans les grandes villes de France.

Mais pour payer le stationnement c’est en 2022, là il y a grosse urgence, d’autant plus qu’il n’y a absolument pas assez de places de parking pour les motos et que l’on punit ainsi l’un des moyens les plus intelligents qui soient dans le domaine de la mobilité urbaine et extra urbaine.

Cela dit, je l’écris depuis des années, un seul motard qui fait le con sur les périfs, dans les rues de Paris ou autour de l’Arc de Triomphe déclenche à lui seul la haine de centaines de gens et on se retrouve au banc des condamnés. Et les mesures vexatoires sont applaudies…

Pour le contrôle, c’est moins la panique.

 

UNE DE PLUS! (PHOTO MOTOSHOP 59)

D’abord, il ne commencera qu’en 2023, d’ici là un paquet d’entre vous sera passé à l’électrique (une vraie dégueulasserie environnementale d’ailleurs) soit perso soit à partager puisque le stationnement leur sera offert…

Ensuite, d’ici deux ans, nombre d’entre vous, mais plutôt ceux qui ont des économies, aura changé de moto ou de scooter or le décret d’application passé ce matin au JO, rendra le contrôle obligatoire quatre ans après l’achat, autrement dit à partir de 2027…

On a donc le temps de trouver une solution.

Pour ceux qui n’ont pas les moyens de changer de moto, qui sont par exemple sur des modèles avant la norme Euro4 (immatriculés avant le 1er janvier 2016) devront passer à la caisse avant fin 2023.

Sauf que…

Sauf que ce contrôle doit être fait, encore heureux, par un centre spécialisé, ce qui n’existe pas encore, ce qui nécessitera de gros investissements et la formation de personnel spécialisé, on oblige un centre, pour pouvoir ouvrir, d’avoir au moins des succursales dans 90 départements ! Impossible techniquement, il y aura donc des autorisations temporaires mais ça risque d’être un m… nucléaire.

Cette mesure concerne les deux roues, trois roues et quadricycles à moteur !

 

LES INSTRUMENTS DE CONTRÔLE TECHNIQUE MOTO SONT POUR L »INSTANT INEXISTANTS (PHOTO AUDIOVISION)

Qui plus est le décret publié le 11 août 2021 ne fait pas mention des modalités d’inspection ni des éléments contrôlés…

Explication, cette nouvelle règle découle d’une obligation européenne (qui pourrait aussi emmerder les vrais riches, ces boîtes colossales qui paient moins d’impôts qu’un RMIste en Irlande par exemple mais ça c’est compliqué ) mais bon, les pauvres n’ont qu’à pas être pauvres (Coluche et Desproges restent mes maîtres à réfléchir) la vie n’est pas forcément plus belle mais forcément plus facile… On pense évidemment plus sérieusement à ceux qui habitent des endroits isolés parce que ce n’est pas cher et vont bosser en deux roues, à la campagne ou à la ville…

Donc contrôle dans les six mois avant la quatrième année d’existence de l’engin. Ensuite c’est tous les deux ans.

Pour les véhicules de collection, kif kif mais tous les cinq ans et question… On va contrôler quoi sur une moto de collection ? Mais bon, il n’y a pas à L’ENA, chez ceux qui écrivent les décrets d’application, de stage mécanique obligatoire…

 

SUR UNE XT ON VA CONTRÔLER QUOI?

En somme ces gens parlent de choses qu’ils ne connaissent pas du tout…

On reprend : En 2024, les motos immatriculées avant le 1er janvier 2016. A partir de 2024, ce sera le tour des motos/scooters immatriculés entre le 1er janvier 2016 et le 31 décembre 2021.

Les motos achetées en 2021 passeront le contrôle en 2025 etc…

Bon, tout ça sans aucune indication technique, on est dans le flou le plus total, en tous cas si on maintient les textes tels quels et l’administration est bien incapable de se déjuger ça va être un joli boxon on aura intérêt à s’y prendre à l’avance…

 

QUEL BEAU MONDE LES VIGNETTES!

Bon, ce sera une vignette de plus sur nos motos mais entre nous, depuis qu’il faut apposer assurance et bulletin de pollution sur nos engins, je n’ai jamais été contrôlé sauf une fois en auto, un été où un inspecteur des finances qui avait trop chaud dans son bureau et n’avait rien à y faire (c’est ce qu’il m’a dit…)  a appelé la police car il ne peut pas arrêter une auto lui-même,  il a obtenu un agent pour cela et s’est donc mis à vérifier les vignettes…

C’était il y a plus de 20 ans.

Bref la loi est la loi à condition de pouvoir la faire respecter et de côté-là nos forces de l’ordre ont d’autres soucis, ce n’est pas un appel au non-respect de la loi, ni une proposition de tenter votre chance de ne jamais être contrôlé mais encore une fois la constatation désabusée que l’on prend des décisions sans savoir de quoi on parle ni sans se préoccuper le moins du monde des conséquences de ce que l’on fait paraître au JO et comme par hasard au mois d’août, un moment où il y a moins de motards à Paris pour faire connaître leur colère.

Bon cela dit, c’est une vraie mesure de sécurité, qui servira aussi au moment de la vente d’un engin pour attester qu’il est en bon état.

Voilà, y’a plus qu’à, il est probable que les centres de contrôle actuels vont ajouter dans leurs garages des outils spéciaux pour les motos mais pour l’instant ils ne savent pas ce qu’il faut contrôler et donc les outils qu’il faut acheter…

Ben oui c’est du grand n’importe nawak…

Jean Louis BERNARDELLI

Photos DR

 

 

Moto Moto Divers Sport

About Author

jeanlouis