LE POINT SUR MOTOAMERICA ET LORIS BAZ AVANT CE WEEK END A PITTSBURGH

JACK GAGNE A EU LA PEUR DE SA VIE

 

La dernière épreuve, qui s’est déroulée dans le Minnesota, a été hors du commun …

On a failli mais hélas seulement failli voir le pilote Français Loris Baz gagner enfin, mais on a aussi vu le leader absolu, Jack Gagne, manquer de se faire tuer, bref cette course a été du genre terrible.

Jack Gagne d’abord, vainqueur de toutes les manches de ce SBK américain (sauf une) part en tête comme d’hab’ mais il tombe en restant au milieu de la piste, le schéma type dont un pilote moto a peu de chances de survivre !

Il a la chance de chuter un peu loin après le virage, en mettant un coup de gaz un peu lourd et les autres pilotes le voient, il se relève, il gesticule comme un forcené, c’est la corrida de la mort, il doit se faire la peur de sa vie, il réussit peu à peu à sortir de la piste sans se faire heurter, une sorte de miracle.

A ce moment de la course, Loris Baz qui était derrière lui est donc en tête et on se dit l’espace de quelques secondes que Loris va entrer dans son rêve, gagner aux USA.

 

LA CHUTE DE BAZ MOTO CHIFFON

 

Mais cela ne durera que cent mètres car il se produit alors un double phénomène : D’abord Loris Baz se bourre au virage suivant, lui se relève mais moto chiffon.

En même temps, l’organisation a fait agiter le drapeau rouge, si Gagne est sorti de la piste, sa moto est encore au milieu…

 

VICTOIRE DE GAGNE APRÈS LE DEUXIÈME DÉPART

 

Il y a donc un nouveau départ, la règle en MotoAmerica, répétée à l’envi par les commentateurs Yankees qui bien entendu n’ont pas envie de voir, à l’instar du motocross par exemple, un Frenchie leur prendre leur championnat, un froggie (parce que les Français mangent des cuisses de grenouille, ils sont surnommés frog eaters ou simplement frogs) la règle donc, est que l’on dispose s’une seule moto, quoi qu’il arrive, un drapeau rouge par exemple, on doit faire l’autre course avec la même moto.

Or si celle de Gagne a souffert surtout de rayures et est assez vite réparée, assez pour prendre ce deuxième départ, celle de Loris Baz est trop abîmée.

Et après ces trois lettres « DNF » que, me dit-on, j’en suis étonné mais c’est comme ça, certains lecteurs de ce site ne connaissent pas, qui signifient Did not finish, soit « n’a pas fini la course » voici trois lettres moins connues que l’on peut trouver sur les résultats de ce jour, DNS, soit Did not start (n’a pas pris le départ) ce qui est hélas le cas de Baz, alors que Gagne remporte une victoire de plus…

 

GO ON LORIS!

 

Il y a deux courses par week end de MotoAmerica, Loris Baz a ensuite décroché un nouveau podium, le troisième cette année, ce qui n’est pas mal pour un rookie, mais évidemment une course non courue coûte horriblement cher aux points.

Du coup le Français Loris Baz n’est que sixième au général provisoire, avec la moitié des points de Gagne.

Dur l’apprentissage US !

Prochaine course ce week end à Pittsburgh, on est tout près du Lac Erie, le Canada est à 100 km !

Il ne reste plus que trois courses donc six manches à Loris Baz pour figurer sur les tables de marbre de MotoAmerica, cela dit, réussir trois podiums est déjà un beau résultat « Go on Loris ! »

Jean Louis BERNARDELLI

Photo : DR

 

Classement général MotoAmerica

http://www.motoamericaregistration.com/Results/2021/BIR/21_9_BIR_SBK_PTS_points.pdf

Moto Sport Superbike

About Author

jeanlouis