MOTOGP 2022 : DUCATI A REMPORTÉ CINQ SUR SIX VICTOIRES AU SPIELBERG !

EN FAIT LE TAUREAU DU SPIELBERG EST ROUGE A 83%!

 

On roule en MotoGP sur le circuit de Spielberg dénommé Red Bull Ring. Et depuis 2016, on y a disputé six GP, puisqu’en 2020, suite aux problèmes de calendriers et de crise sanitaire, deux compétitions y ont été organisées d’affilée, le coin au cœur des montagnes de la Styrie, est montagneux et désert et le virus n’y est pas à son aise…

Cette année, on peut donc jouer à guichets fermés, on a même ouvert un VIP village (il faut être vacciné) avec des tas de privilèges dont un pass spécial pour le village pilotes, ça coûte 1300€ mais enfin là où il y a de la gêne, il n’y a pas de plaisir et pour ceux qui sont dans la gêne, je le répète, depuis Coluche on sait que les pauvres sont des cons, on ne va pas revenir là-dessus…

En 2021 aussi il y a aura deux Grands Prix d’affilée sur ce circuit avec un détail qui n’en est pas un, depuis 2016, Ducati a gagné cinq des six GP disputés !

83% de victoires, beau chiffre!

 

GP D’AUTRICHE, UNE HISTOIRE QUI COMMENCE CHEZ MOZART…

LE SALZBURGRING AUJOURD’HUI EN AUTRICHE, RÉGION ALLEMANDE A L’ÉPOQUE DE MOZART

 

Le circuit en Autriche a une histoire multiple, on a commencé au Salzburgring qui était une tuerie, même mourir dans la ville de Mozart (allemande à sa naissance, Mozart n’est pas autrichien) est tout de même une fin horrible.

Ceci, de 1971 à 1984. Ensuite c’est sur le lieu même où il se trouve aujourd’hui qu’il a été construit, abandonné, reconstruit, modifié plusieurs fois pour devenir ce « stop and go » dessiné par l’architecte Allemand Herman Tilke, qui est une star mais dont l’originalité reste à démontrer…

Le tracé s’est appelé d’abord Zeltweg, puis A1Ring pendant deux ans, avant que la boisson qui empêche de dormir, refasse tout et organise le MotoGP depuis 2016.

 

LE TRACÉ DU SPIELBERG

 

C’est en effet un tracé où l’on trouve une succession de lignes droites, de freinages considérables, car bien sûr certains bouts droits se terminent par une épingle…

Du coup les motos agiles ne sont pas forcément à la fête, celles qui sont puissantes ont en revanche un avantage à priori considérable, la preuve d’ailleurs, Ducati a gagné cinq fois sur six GP depuis l’ouverture du circuit actuel.

 

CIRCUIT ORANGE ET ROUGE

 

 

L’orange est normalement la couleur nationale des Hollandais (leurs souverains descendent du duc d’Orange) mais c’est aussi le symbole de KTM !

On verra donc des tribunes pleines à craquer de tee shirts et de fumigènes orange, ça changera un peu du jaune Rossi habituel.

Mais sur le plan sportif c’est un circuit rouge, avec un vrai indice, ce circuit est un des deux seuls (avec Portimao) où Marc Marquez n’a jamais gagné !

On résume, en 2016 victoire de Iannone (Photo d’ouverture de ce reportage)  sur Ducati. En 2017 Dovizioso sur Ducati. En 2018, Lorenzo sur Ducati. 2019 et 2020 Dovizioso, on se souviendra d’un duel au centimètre près avec Marquez, perdu par l’Espagnol.

 

LA PLUS BELLE BAGARRE DE CE SIÈCLE EN MOTOGP, DOVIZIOSO VAINQUEUR

 

C’est au deuxième GP autrichien de 2020 qu’Oliveira casse l’histoire en rouge, il est pilote KTM, c’est du délire dans la foule !  Bon, Ducati est deux, la marque de Bologne est toujours dans le coin quand il s’agit de gagner en Autriche.

 

OLIVEIRA VAINQUEUR EN 2020

 

Donc cette année, j’en ai parlé il y a peu, l’escadrille rouge est à la chasse du jeune Français Fabio  Quartararo, Ducati qui espère bien reprendre le plus possible de poinst perdus sur Quartararo qui caracole en tête du mondial.

Le pilote Yamaha Quartararo qui a reconnu qu’en Autriche il ne sera pas le favori mais tentera de décrocher de gros points, déclaration identique chez KTM usine d’ailleurs…

 

QUARTARARO VA DEVOIR ROULER INTELLIGEMMENT

 

Bref, guerre civile en vue mais Honda et Yamaha ne sont pas prévues au festin, ce qui ne veut pas dire qu’elles ne s’y inviteront pas toutes seules d’ailleurs.

Un détail qui n’en est pas un, aucun des trois pilotes Ducati en chasse de Quartararo n’a jamais gagné en Autriche, d’ailleurs Bagnaia et Zarco n’ont jamais gagné un GP. C’est dire à quel point, on a de l’appétit et on aiguise les couteaux…

 

 

PECCO BAGNAIA

 

En 2020 Bagnaia (actuel troisième au général 2021) n’a pas roulé en Autriche, blessé à la jambe droite…

Il confie:

« Au Red Bull Ring en 2019, l’année de mes débuts en MotoGP, j’ai pu terminer à la septième place. Ducati a ensuite remporté cinq des six courses disputées sur cette piste jusqu’à présent. Je ne suis plus monté sur le podium depuis le GP d’Espagne mais cette fois-ci, je suis convaincu que toutes les conditions sont réunies pour pouvoir lutter pour un bon résultat ! »

 

MILLER FAIT PARTIE DE L’ESCADRILLE ROUGE

 

Jack Miller, l’Australien, lui est monté sur le podium des deux derniers GP d’Autriche, cette année il est cinq au général avec 56 points de retard sur Quartararo :

« C’est une piste historiquement favorable à Ducati mais je m’attends à beaucoup de coureurs compétitifs cette année. Dans tous les cas, nous ferons de notre mieux, comme toujours, pour rester en tête et terminer sur un bon résultat. »

 

ZARCO PEUT REVENIR SUR QUARTARARO

 

Quant au Français Johann Zarco, actuellement deuxième au général à 34 points de Quaertararo, lui, il s’avance un peu plus…

Je suis dans la meilleure position pour combattre Fabio et étant français comme lui, j’aurai peut-être une motivation supplémentaire pour le battre. Mais je ne me considère pas comme le meilleur de Ducati. Avec Jack Miller et Pecco Bagnaia nous sommes au même niveau et je vois qu’un bon travail est fait dans l’environnement Ducati, même parmi nous ».

 

ZARCO ANALYSE FINEMENT LA SITUATION, GOOD LUCK AMIGO

 

Johann met en avant ce qui peut être un vrai problème, la lutte interne entre les pilotes Ducati, il me semble en effet qu’en la matière? il serait plus efficace d’avoir un seul pilote de pointe!

Mais je ne vois pas Ducati demander à l’un ou l’autre de ses pilotes de favoriser untel ou untel mais ce qui est vrai, c’est qu’à part Zarco, tout pilote Ducati qui est devant les autres fait mathématiquement reculer le team, ce qui peut être une vraie porte du bonheur pour Fabio Quartararo… et pour les KTM d’usine !

On sait que le premier adversaire d’un pilote est son coéquipier et là ils sont quatre à avoir la même moto, il y a donc quatre coéquipiers au milieu des deux habituels…

Finalement ce circuit pas vraiment intéressant risque de devenir historique à défaut d’être légendaire…

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : MotoGP et DR

 

 

 

Moto MotoGP Sport

About Author

jeanlouis