MOTOGP 2020 : LA DORNA A LÂCHÉ 94 MILLIONS MAIS FINIT DANS LE VERT !

LE MANS SANS PUBLIC OU AVEC PUBLIC PAS UN VRAI PROBLÉME POUR LA DORNA

 

On s’y attendait à ces dépenses, les actionnaires de Bridgepoint, la société financière qui possède Dorna, peut-être un peu moins, mais on ne va pas se mettre à plaindre ces pauvres riches qui ont gagné moins d’argent que d’habitude !

On rappelle d’ailleurs que le calendrier 2020 a été réduit à 14 courses, mais on verra plus loin que si la Dorna n’avait pas organisé de GP du tout, les pertes eussent été bien plus considérables.

 

 AIDE AUX TEAMS ET PERTE DE CHIFFRE D’AFFAIRES

MAIS IL REVIENDRA LE TEMPS DES CERISES…

 

La Dorna a lâché un paquet d’oseille aux teams… Lors du premier confinement, la Dorna a apporté son soutien à toutes les équipes du paddock. Les équipes Moto2 et Moto3 ont reçu 25.000€ par mois, ce qui fait un total mensuel d’un million et demi.

En MotoGP, les six équipes satellites ont reçu 250.000€ par mois. Au total, entre avril et juin 2020, la Dorna a versé six millions d’ pour que le job puisse continuer dans les ateliers.

Le chiffre d’affaires 2020 de la Dorna a donc baissé de 30% mais il atteint quand même la coquette somme de 209 millions

Du coup, le bénef de l’année 2020 n’a été que de 60,5 millions ! Oui on croit rêver mais c’est comme ça, dans les crises où du bas monde qui est le nôtre à celui de nos états, tout le monde a perdu de l’argent.

Mais pas la Dorna… Au point qu’il n’a pas été fait appel à l’institut de crédit officiel créé pour aider les entreprises en difficulté (manquerait plus que ça…).

 

DORNA FAIT DES SOUS ET DES RÊVES

 

C’est évidemment la non vente des billets qui est en cause mais pas directement.

Cette vente ne regarde pas la Dorna mais les promoteurs des GP, qui eux-mêmes versent une somme fixe de plusieurs millions à la Dorna dont une grosse partie avant le GP.

Bien sûr, les promoteurs des Grands Prix ne recevant pas de public ont refusé de payer les royalties habituels à la Dorna et c’est ici que de façon indirecte, les circuits vides ont impacté les finances de la Dorna.

La situation s’améliore en 2021 mais comme il y a encore eu des circuits vides, donc on n’arrivera pas au chiffre d’affaire « normal » de 2019, à savoir un peu plus de 300 millions.

Mais alors comment ont-ils fait ?

C’est simple le business, quand tu dépenses un…  faut gagner deux,  comment ce que Coluche appelait si délicieusement « Ces cons de pauvres » ne s’en sont t’ils pas aperçu ?

Rien de plus facile que d’être riche… à condition que ce soit le but d’une vie, ça n’a pas été mon cas et j’en suis tellement heureux car dans ma tête chaque seconde vécue vaut des milliards…

Alors le détail, pour savoir comment gagner du blé quand le monde gère comme une brêle, un virus et ne peut que payer les pots cassés ?

 

ENTRÉES ET SORTIES

LE VRAI TRÉSOR CE SONT LES DROITS TV

 

Et bien, ce qui n’a pas beaucoup changé à cause de ce con de virus, ce sont les droits télévisuels…

66 % du revenu 2020, soit 137 millions sont ainsi allés dans les caisses de la Dorna.

Et oui, dans certains pays, les GP moto font plus d’audimat que la F1 et ça rapporte !  Mais enfin quand même, ce chiffre a baissé de 35% par rapport à 2019.

La pub (la Dorna exige des promoteurs un circuit blanc, sans aucune pub, pour pouvoir mettre les siennes, payantes bien sûr) c’est 42 millions en 2020, soit 14% de moins qu’en 2019, mais en fait ces pubs dépendent étroitement du succès télévisuel et c’est évidemment la raison pour laquelle la Dorna, a tenu absolument à monter un Championnat en 2020 !

 

LA PUB SUR LE CIRCUIT C’EST TOUT POUR DORNA…

 

Ses deux sources de revenus les plus importantes ont été maintenues, fût-ce avec des baisses.

Si pas de championnat, pas de TV et addition beaucoup beaucoup plus lourde !

Voilà je l’ai bien écrit c’est tellement simple de gagner de l’argent !

Cela dit, pour être honnête je ne juge pas les gens qui gagnent leur vie, parfois très bien, en apportant du bonheur.

 

LE BONHEUR DE DORNA EST DANS LE PETIT ÉCRAN

 

Autant les héritiers me hérissent le poil, autant ceux qui se bougent pour fournir un spectacle peuvent gagner des milliards, j’en m’en fous royalement.

Et le fait est que le championnat 2019, même réduit à quatorze courses, même sans quelques-unes de nos stars habituelles a été plein d’émotions.

Et ça, ça n’a pas de prix…

Jean Louis BERNARDELLI

Photos :MotoGP et DR

 

Moto MotoGP Sport

About Author

jeanlouis