1er SUCCÈS FERRARI … DEPUIS 2004, AUX 24 HEURES DE SPA, AVEC LA F488 IRON LYNX

 

 

 

La météo changeante à souhait comme le veut la tradition dans les Ardennes, aura scellé le sort des 24 Heures de Spa 2021, suite au déluge qui s’est abattu sur le circuit Ardennais de Spa-Francorchamps en toute fin de course et à moins d’une heure du drapeau à damier…

En tête depuis samedi soir, la Ferrari 488 GT3 N°51 de l’écurie Italienne Iron Lynx, que se partageaient, l’Italien Alessandro Pier Guidi, le Danois Nicklas Nielsen et le Français Côme Ledogar, semblait avoir perdu toutes ses chances de l’emporter et ce bien qu’elle possède alors une petite trentaine de secondes d’avance sur l’Audi WRT de l’équipe Belge de Vincent Vosse.

En effet à son dernier arrêt aux stands, Alessandro Pier Guidi a chaussé des pneus slicks.

Pour sa part, son plus sérieux rival positionné en seconde place, le Belge Dries Vanthoor au volant de l’Audi R8 LMS GT3 N°32 de l’équipe Audi Sport WRT chaussait lui des pneus pluie… bien que la piste soit sèche.

Mais c’était sans compter sur cette météo capricieuse et une violente averse qui s’abattait juste après, sur le circuit Spadois!

Du coup, cette pluie soudaine obligeait l’équipe de la Ferrari N°51 à s’arrêter une nouvelle fois, stop qui lui faisait du coup perdre le bénéfice de son avance parcourant un tour complet en slicks sur la piste détrempée, avant de rejoindre son stand pour monter cette fois des pneumatiques pluie!

Du coup la victoire semblait bien compromise… sauf que l’entrée en piste du safety car, a bouleversé le déroulement et l’issue de la fin de course…

Au restart  à une demi-heure du damier cinq petites secondes seulement sépare l’Audi de Dries Vanthoor et la Ferrari d’Alessandro Pier Guidi.

Et alors qu’il ne restait qu’une dizaine de minutes Dries Vanthoor, ne pouvait répondre à l’attaque d’Alessandro Pier Guidi, le pilote italien s’offrant un sacré dépassement à l’extérieur du célèbre virage de Blanchimont.

Et quelques minutes plus tard, c’est bien la Ferrari 488 GT3 N°51 qui triomphait et franchissait victorieusement l’arrivée passant la 1ére sous le drapeau à damier, au terme des 24 heures de course!

Le trio Alessandro Pier Guidi, Nicklas Nielsen et Côme Ledogar, offrant à la firme de Maranello, une 4éme victoire aux 24 Heures de Spa, succès que Ferrari n’avait plus obtenu en terre Ardennaise depuis 17 ans et le triomphe de la Ferrari 550 GTS Maranello de l’écurie BMS Scudero Itatia, que pilotaient à  l’époque, le quatuor formé des transalpins, Luca Cappellari et Fabrizio Gollin et des deux Helvètes, la Suissesse Lilian Bryner et son compatriote Enzo Calderari, victorieux eux, le 1er août 2004!

 

24 HEURES SPA Audi Sport Team WRT N°32

 

Derriére la Ferrari, l’Audi R8 LMS GT3 N°32 de l’équipe Audi Sport WRT termine seconde, avec Dries Vanthoor, Kelvin van der Linde et Charles Weerts.

Troisième place sur le podium pour l’une des Aston Martin Vantage GT3, la N°95 du team Garage 59 pilotée par Nicki Thiim, Marco Sorensen et Ross Gunn

Top 5 et quatrième place pour une autre Audi d’Audi Sport Team WRT, la N°37 de Nico Muller, Robin Frijns et Dennis Lind, et la cinquième pour la Porsche 911 GT3 R N°47 De l’équipe KCMG, confiée à Maxime Martin, Nick Tandy et Laurens Vanthoor.

 

24 HEURES DE SPA 2021 – Audi Sport Team WRT N°37

 

Sixième place pour l’Audi R8 LMS GT3 N°25 du Audi Sport Saintéloc de Markus Winkelhock, Patric Niederhauser et Christopher Haase qui devance la Mclaren 720S N°38 du team Jota, de Ben Barnicoat, Oliver Wilkinson et Rob Bell.

Huitième rang pour la Lamborghini Huracan GT3 N°63 du Orange 1 FFF Racing Team de Mirko Bortolotti, Marco Mapelli et Andrea Caldarelli

Enfin, l’Audi R8 LMS GT3 N°66 du Audi Sport Team Attempto Racing de Christopher Mies, Mattia Drudi et Dennis Marschall et l’une des Mercedes AMG GT3 de l’équipe AKKA-ASP, la N°89, de Timur Boguslavskiy, Lucas Auer et Felipe Fraga, complètent le Top 10.

Un mot encore sur l’autre Mercedes AMG GT3 de l’écurie AKKA-ASP, la N°88 auteure de la pole avec Raffaele Marciello, qu’épaulaient Jules Gounon et Daniel Juncadella, a abandonné au cours de la nuit, à la suite d’ennuis d’amortisseurs.

Victorieuse de la première course de la saison à Monza, la Porsche 911 GT3 R N°54 de Klaus Bachler, Christian Engelhart et Matteo Cairoli a, elle aussi, abandonné. L’autre voiture de l’équipe Italienne, la N°56 de Romain Dumas, Andrea Rizzoli et Mikkel O. Pedersen a également abandonné.

 

François LEROUX

Photos : SRO -TEAMS  

 

LE CLASSEMENT DES 24 HEURES DE SPA 2021

 

1 – Pierguidi-Nielsen-Ledogar (Ferrari) Iron Lynx, 556 tours, en 24h01’16”544

2 – D.Vanthoor-K.Van der Linde-Weerts (Audi) WRT à 3”978

3 – Thiim-Sorensen-Gunn (Aston Martin) Garage 59 à 1’24”957

4 – Lind-Frijns-N.Müller (Audi) WRT à 2 tours

5 – Martin-L.Vanthoor-Tandy (Porsche) KCMG à 2 tours

6 – Winkelhock-Niederhauser-Haase (Audi) Sainteloc à 2 tours

7 – Bell-Wilkinson-Barnicoat (McLaren) Jota à 2 tours

8 – Bortolotti-Mapelli-Caldarelli (Lamborghini) FFF à 2 tours

9 – Mies-Drudi-Marschall (Audi) Attempto à 2 tours

10 – Boguslavskiy-Fraga-Auer (Mercedes) AKKA ASP à 4 tours

11 – Perez Companc-Sanchez-Breukers-Kujala (Mercedes) Madpanda à 5 tours

12 – Liberati-Burdon-Imperatori (Porsche) KCMG à 6 tours

13 – Tunjo-Petit-Dienst-Jefferies (Mercedes) Toksport à 6 tours

14 – Hasse Clot-Kjaergaard-MacDowall-Tujula (Aston Martin) Garage 59 à 6 tours

15 – Lavergne-Aka-Hofer (Audi) Attempto à 6 tours

16 – Molina-Mastronardi-Cameron-Griffin (Ferrari) AF Corse à 6 tours

17 – Wartique-Rovera-Machiels-Bertolini (Ferrari) AF Corse à 7 tours

18 – Chaves-Ramos-Machitski-Mitchell (Lamborghini) Barwell à 9 tours

19 – Froggatt-Hui-Cheever-Cressoni (Ferrari) Tempesta à 9 tours

20 – Triller-Harker-W.Bamber-Rivas (Porsche) EBM à 9 tours

21 – Arnold-Born-Mettler-Love (Mercedes) SPS à 9 tours

22 – Pull-Colapinto-Goethe (Audi) WRT à 10 tours

23 – Gachet-Drouet-Tereschenko-Umbrarescu (Mercedes) AKKA ASP à 11 tours

24 – Tomita-Bird-Eriksen (Audi) WRT à 11 tours

25 – Kurtz-Braun-Pierburg-Baumann (Mercedes) SPS à 12 tours

26 – A.Renauer-R.Renauer-Au-Allemann (Porsche) Herbert à 14 tours

27 – Buus-Kern-Apotheloz-Santamato (Porsche) Allied à 14 tours

28 – Millroy-Iribe-Madsen-Pepper (McLaren) Inception à 19 tours

29 – Panis-Cougnaud-Prette-Legeret (Audi) Sainteloc à 22 tours

30 – Perel-Hites-Crestani (Ferrari) Rinaldi à 23 tours

31 – Fontana-Ineichen-Feller (Lamborghini) Emil Frey à 29 tours

32 – Kohmann-Zollo-Roda-Fumanelli (Ferrari) Kessel à 31 tours

33 – Decurtins-Lauck-Basseng-Busch (Porsche) Hägeli à 38 tours

34 – Ry.Collard-Ro.Collard-De Haan-Schiller (Mercedes) Ram à 82 tours

35 – Ojjeh-Liebhauser-Klingmann-Zimmer (BMW) Boutsen Ginion à 117 tours

36 – Engel-Stolz-Abril (Mercedes) HRT à 125 tours

37 – Buhk-Götz-Catsburg (Mercedes) HubAuto à 148 tours

38 – Leutwiler-Jacoma-Schell-Menzel (Porsche) Huber à 161 tours

 

MEILLEUR TOUR: Nicki Thiim, en 2’18”654.

 

ABANDONS

Pla-Bastian-Grotz-Scholze (Mercedes) GetSpeed

Zimmermann-Galbiati-Schmid-Di Folco (Lamborghini) Grasser

Marciello-Juncadella-Gounon (Mercedes) AKKA ASP

Cairoli-Bachler-Engelhart (Porsche) Dinamic

De Pauw-Jean-White-Panciatici (Bentley) CMR

Goodwin-West-Eastwood-Kirchhöfer (Aston Martin) Garage 59

Olsen-Makowiecki-Christensen (Porsche) Schnabl

Campbell-E.Bamber-Jaminet (Porsche) GPX

Van Berlo-Moulin-Nemoto-Rump (Lamborghini) VSR

S.Van der Linde-Wittmann-Pittard (BMW) Walkenhorst

Glock-Tomczyk-Neubauer (BMW) Walkenhorst

Keen-Hamaguchi-Costantini-Baguette (Lamborghini) FFF

Ward-Grenier-Ellis (Mercedes) Winward

Green-Hutchison-Tambay (Audi) Sainteloc

Dumas-Rizzoli-Pedersen (Porsche) Dinamic

Dontje-Assenheimer-Haupt-Beretta (Mercedes) HRT

Lappalainen-Aitken-Rougier (Lamborghini) Emil Frey

Altoè-Perera-Costa (Lamborghini) Emil Frey

Fuoco-Ilott-Rigon (Ferrari) Iron Lynx

S.Müller-Estre-Lietz (Porsche) Rutronik

 

24 Heures de SPA

About Author

gilles