BASSO REMPORTE LE RALLYE DE ROME EN CHAMPIONNAT EUROPÉEN ERC!

 

Giandomenico Basso triomphe à nouveau comme en 2019, au rallye de Rome, le pilote Vénitien a en effet remporté cette épreuve pour la deuxième fois de sa carrière, troisième manche du Championnat d’Europe 2021 et également valable pour le Championnat national Italien.

Le vainqueur qui confiait :

« J’ai toujours été présent sur le podium de cette épreuve depuis quatre ans »

La tournure définitive du rallye a eu lieu dans la spéciale numéro 8, celle de « Collepardo-Civita 1 », dans laquelle le Champion Italien, Andrea Crugnola a crevé le pneu avant gauche à cause de quelques cailloux…

Le pilote de Varèse a du coup perdu le leadership de la course qu’il occupait jusqu’alors, alors même que Basso se rapprochait déjà de la tête du rallye.

Crugnola a ainsi dû se contenter de la place d’honneur avec la i20 R5 du Hyundai Team Italia, tandis que Basso triomphait au volant de la Skoda Fabia Rally2 evo préparée par Delta Rally.

Crugnola qui expliquait :

« Je suis vraiment heureux, nous avons eu beaucoup de problèmes, il était impossible de se battre pour la tête. Nous essaierons l’année prochaine. »

Sur le podium avec eux aurait pourrait se trouver le leader du Championnat d’Europe, le Russe Alexey Lukyanuk, déjà Champion en titre, mais le Russe au cours de la spéciale ES9, est parti trop large, heurtant un arbre avec l’arrière gauche de sa Citroën C3. Cet incident a malheureusement obligé Lukyanuk a abandonner mais il demeure au commandement Européen de l’IRC 2021, conservant les 3 points de bonus de la première étape.

 

ERC RALLYE DE ROME 2021 LA SORTIE DE LUKYANUK

 

Lukyanuk qui confiait, lui :

« Malheureusement, le rallye italien s’est terminé pour nous. Dans la Spéciale Santopadre – Arpino, nous avons glissé sur le sable, sommes sortis un peu de la route, mais nous avons heurté un arbre avec notre roue arrière, cassé le levier et nous nous sommes restés coincés. Il y avait de l’herbe sous la voiture qui a pris feu quelques minutes plus tard – nous avons utilisé un extincteur. Heureusement qu’il y avait une maison à proximité, d’où ils nous ont apporté de l’eau – nous avons tout inondé. Quelle chance ! La spéciale a été arrêtée pour tout le monde pendant environ une demi-heure à cause de cela, même s’il n’y avait rien de particulièrement spécial, à mon avis ».

Troisième finalement le Hongrois Norbert Herczig, de retour sur un podium du Championnat d’Europe des Rallyes après trois ans, résistant d’un souffle à l’Espagnol Efren Llarena.

Cinquième le Polonais Miko Marczyk, qui précède Fabio Andolfi,  Simone Tempestini. Huitième seulement Andreas Mikkelsen, au volant de sa Skoda Fabia Rally2 evo, qui a perdu une belle opportunité dans la lutte pour le titre avec Lukyanuk, qui on l’a dit malgré son retrait, garde la tête du général mais d’une seule longueur sur le Norvégien !

Mikkelsen avait été peu à l’aise dès le début de l’épreuve entre les réglages et les notes, avec peu d’essais préparatoires devant l’Irlandais Craig Breen qui termine neuvième sur l’autre Hyundai, classé dans le Top 10.

Scattolon au volant de sa Volkswagen Polo GTI R5 terminant dixième.

Côté Français, Yoann Bonato avec sa Citroën C3 Rally2, finit dix-huitième à 3’26.4 Dommage, il était aux portes du Top 10 lorsqu’il a crevé dans l’ultime spéciale, l’ES13 de Fiuggi – Guarcino 3 et ses 19,87 km.

En ERC3 Junior, victoire sur le fil de Jean-Baptiste Franceschi pour un tout petit dixième devant Cachon.

 

Pierre RAGUES ET SON ALPINE

 

En RGT, le normand Pierre Ragues a tenu bon face à la référence Manu Guigou, l’emportant avec une trentaine de secondes.

Pierre qui indiquait:

« Fantastique ! Ce fut un rallye extraordinaire, avec cette nouvelle victoire en R-GT dont je suis très fier, et qui nous rapporte de précieux points en Coupe du Monde. C’était notre quatrième rallye seulement à bord de l’Alpine A110. J’avoue que terminer en tête avec cette voiture face à des concurrents très expérimentés me procure un indicible sentiment de plénitude

Enfin en ERC2, Victor Cartier termine au quatrième rang

Au classement général provisoire, quatre pilotes se trouvent classés en seulement sept points !

Alexey Lukyanuk qui mène, totalisant 67 points devant Andreas Mikkelsen qui en compte 66, suivi dans l’ordre de Efrén Llarena avec 61 et de Miko Marczyk avec 60. Top 5 pour Norbert Herczig avec 46, devant Craig Breen crédité de 43.

Victorieux ce week-end, Giandomenico Basso pointe au septième rang avec 39 points. Il devance son dauphin, Andrea Crugnola, huitième avec 29 points.

Le prochain rendez-vous pour les concurrents de l’ERC est fixé au 50éme Barum Czech Rally Zlín, quatrième manche Européenne programmée en Aout, du 2 au 29 en  République Tchéque

 

Gianpietro CERVONIA

Photos: ERC –TEAMS

LE CLASSEMENT DU RALLYE DE ROME

 

1 – Basso/Granai (Skoda Fabia Rally2 evo) en 1’54’06″6

2 – Crugnola/Ometto (Hyundai i20 R5) à 35″8

3 – Herczig/Ferencz (Skoda Fabia Rally2 evo) à 40″4

4 – Llarena/Fernández (Skoda Fabia Rally2 evo) à 40″7

5 – Marczyk/Gospodarczyk (Skoda Fabia Rally2 evo) à 56″2

6 – Andolfi/Savoia (Skoda Fabia R5) à 1’04″8

7 – Tempestini/Itu (Skoda Fabia Rally2 evo) à 1’06″5

8 – Mikkelsen/Fløene (Skoda Fabia Rally2 evo) à 1’18″9

9 – Breen/Nagle (Hyundai i20 R5) à 1’29″1

10 – Scattolon/Bernacchini (Volkswagen Polo GTI R5) à 1’38″1

 

LE RUSSE LUKYANUK CONSERVE LA TÈTE DU CHAMPIONNAT EUROPÉEN DE L’ERC

LE CLASSEMENT GÉNÉRAL PROVISOIRE DE L’ERC 2021

1.Lukyanuk : 67 points– 2.Mikkelsen : 66 – 3.LLarena : 61 – 4.Marczyk : 60 – 5.Herczig : 46 – 6.Breen : 43 – 7.Gryazin : 39 – 8.Basso : 39 – 9.Crugnola : 29 – 10.Cais : 28

 

Rallye Rallye ERC

About Author

gilles