VICTOIRE HONDA EN SUPER GT A MOTEGI

 

 

Les Champions en titre, le duo Tadasuke Makino-Naoki Yamamoto s’impose à Motegi, lors de la quatrième manche du Championnat Nippon de la SuperGT Japonaise, renouant ainsi enfinavec la victoire après le succès qui, également à Motegi, leur avait valu le titre fin 2020.

C’est en effet bien la Honda de l’écurie Kunimitsu, qui après une belle bataille spectaculaire qui a duré toute la course avec la Toyota de l’équipe Bandoh, qui elle a réussi avec Yamamoto, à résister en finale au retour de Ritomo Miyata et à conserver sa seconde place.

L’équipe de Masataka Bandoh, fils du propriétaire de la SuperGT, a frôlé la victoire, grâce aux pneus Yokohama extrêmement rapides, notamment en début de relais. Après les premiers tours qui avaient vu Makino en tête, Yuji Kunimoto était en effet passé en tête des le 11éme tour, profitant du trafic !

En tête, la NSX numéro 1, aux mains de Yamamoto a dû résister à l’assaut, également bien aidé par deux ‘Full Course Yellows’ qui ont stabilisé l’écart.

Dans les premiers passages après la reprise, dans les deux cas, Miyata réapparaissait, les performances cependant se stabilisant peu après en faveur des rivaux, une fois les Bridgestones entrés dans leur fenêtre de fonctionnement.

Un bon succés tant pour Yamamoto, notamment en difficulté en début de saison, que pour Makino après la méningite qui l’a contraint à rater la première course du calendrier 2021.

Troisième position pour la premiére des Toyota Tom’s, cele de Sho Tsuboi et de Yuhi Sekiguchi, tandis que Toshiki Oyu a amené la Honda aux couleurs Red Bull de l’équipe Mugen à la quatrième place, profitant d’une erreur lors d’un dépassement son coéquipier chez Tom’s, Hiroki Otsu. .

Les difficultés de Nissan entrevues aux essais et et en particulier de l’équipe Nismo se sont poursuivies en course. Ronnie Quintarelli a conservé la dixième place au départ, et Tsugio Matsuda après la pause se plaçait onzième.

Les abandons d’Otsu et de Koudai Tsukakoshi avec la Honda Real, lui ont donné l’occasion de marquer des points, mais vu l’absence de lest, et la sixième place de Kohei Hirate avec les mêmes pneus Michelin, on peut parler d’une ‘autre course.

Malgré leur bien modeste treizième place, du au lest et à la bride restricteur, Kenta Yamashita et Kazuya Oshima restent en tête du Championnat.

Dans la catégorie GT300, victoire surprise pour Hiroki Katoh et Ryohei Sakaguchi, l’oncle de Sena Sakaguchi.

Sur leur châssis Dome Lotus, ils sont entrés dans les stands quelques secondes avant un Full Course Yellow, sautant en tête et la conservant jusqu’à la fin.

 

Bill TAMAMA

Photos : SUPER GT

 

LE CLASSEMENT DE LA MANCHE DE MOTEGI

 

1 – Yamamoto-Makino (Honda NSX) – Kunimitsu – 63 tours

2 – Kunimoto-Miyata (Toyota Supra) – Bandoh à 3″221

3 – Sekiguchi-Tsuboi (Toyota Supra) – Tom’s à 11″880

4 – Oyu-Sasahara (Honda NSX) – Mugen à 29″226

5 – Nojiri-Fukuzumi (Honda NSX) – ARTA à 30″521

6 – Hirate-Chiyo (Nissan GTR) – Bmax à 54″164

7 – Hirakawa-Sakaguchi (Toyota Supra) – Tom’s à 56″742

8 – Tachikawa-Ishiura (Toyota Supra) – Cerumo à 57″272

9 – Matsuda-Quintarelli (Nissan GTR) – Nismo à 57″773

10 – Nakayama-Kovalainen (Toyota Supra) – Sard à 58″320

11 – Matsushita-Hiramine (Nissan GTR) – Impul à 1’06″557

12 – Takaboshi-Sasaki (Nissan GTR) – Kondo à 1’16″082

13 – Oshima-Yamashita (Toyota Supra) – Cerumo à 1 tour

 

 

ABANDONS

49° tour: Tsukakoshi-Baguette

43° tour:  Otsu-Izawa

 

LE CLASSEMENT PROVISOIRE

  1. Oshima-Yamashita : 35 points – 2. Yamamoto 32 – 3. Makino 29 – 4. Hirakawa-Sakaguchi 27 – 5. Tsukakoshi-Baguette et Sekiguchi-Tsuboi : 26.

 

GT Super GT

About Author

gilles